Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesArts martiaux et sports de combatsArts martiaux et sports de combats d'autres origines (Modérateurs: artmintch, Hattori Aruno, Oliv 0808, Wsorhan)BUDOKAI-DO Népalais
Pages: [1] 2   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: BUDOKAI-DO Népalais  (Lu 10789 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
wushutao
Invité
« le: 18 Mars 2007 à 22:42:07 »

Ce message provient de notre ancien forum, il a été rédigé à la base par karuna

NAMASTE,

Voici la descrïption des origine du BUDOKAI-DO qui se pratique depuis 1990 dans une douzaine d'écoles en Belgique et en Vendée depuis quatre saisons.(C'est la traduction de la présentation du style sur le site Officiel au Népal).



Les origines du BudoKai-do

Maître Sagar SHRESTHA, fondateur de l'art martial Budokai-do, est né a Nardevi, Kathmandu , au Népal, petit royaume situé entre l'Inde et la Chine.
Depuis son enfance ses jeux consistaient à développer un style de combat. Il n'a jamais suivi de cours et à l'époque la télévision et la vidéo n'existait pas au Népal. Il a commencé à enseigner dès l'age de 12ans, bien avant que quelconque style de combat soit introduit au NEPAL. Le Budokai-do contient des techniques très réalistes car il s'est développé dans la rue à travers des situations réelles.
Maha Guru Sagar SHRESTHA essayait des techniques dans la rue, et il se rendit compte qu'il ne pouvait guerre gagner contre des garçons plus grands que lui quand il attaquait de face. Un jour un garçon tenta de le frapper, mais il plongea, se retrouva à coté de lui et remarqua que le garçon plus grand que lui perdit son équilibre, afin qu'il puisse le frapper par derrière et stopper l'attaque avec un coup.



C'est alors que Maître Sagar SHRESTHA a commencé à perfectionner ses techniques, se concentrant sur le pivotement, l'esquive et la frappe par derrière. Il développa des déplacements en cercles et demi-cercles et travaillait avec ses élèves ce qu'il avait expérimenté en rue. Plus les techniques s'amélioraient, et plus les blessures se multipliaient. A cette époque les gens s'entraînaient comme en combat réel, en ignorant le contrôle, et de cette manière le nombre d'élèves diminua fort. Maha Guru Sagar SHRESTHA décida de se retirer et s'isoler pour parfaire sa technique de combat et améliorer ses performances physiques.
Un peu après son retour a Kathmandu il deviendra paralysé par une maladie rare et ça durera un an et demi. Plusieurs spécialistes étrangers tentèrent de le guérir, mais personne ne put élucider le problème. Comme son état empirait, sa famille l'amena dans un lieu sacré et le laissa là. Bien heureusement il retrouva ses sens.



Maître Sagar SHRESTHA récupéra et oublia très rapidement sa paralysie. Il commença alors à enseigner son Art Martial dans la vallée de Kathmandu. Ce fut difficile à cause de la très stricte réglementation gouvernementale qui défendait la pratique des Arts Martiaux. Il a du changer fréquemment d'endroit et enseigner clandestinement. C'est la raison pourquoi il n'y avait pas de dojo officiel. Maha Guru Sagar SHRESTHA est un vrai Maître qui ne doit son savoir à personne qu'a Dieu qui l'a inspiré.




Le nom Budokai-do vient de Bouddha, du fait que Maître Sagar SHRESTHA a effectué la majorité de ses entraînements de préparation au Temple de Swayambunath. Le nom changera plus tard en Budokai-do, signifiant le chemin du grand guerrier. Alors qu'a l'origine il utilisait les termes Népalais et en Néwari, dialecte Népalais, il comprit en arrivant en Europe que ces mots étaient trop durs a utiliser internationalement.
Il opta alors pour la terminologie Japonaise, plus répandue, dans le but de faciliter la compréhension et l'enseignement. Des son arrivée en Europe en 1980, il commença à enseigner à haut niveau. En quelques années le style s'est répandu dans de nombreux pays.



Le but principal du Maha Guru Sagar SHRESTHA est toujours d'être un Maître dans on domaine et de partager son savoir avec tous, en restant ouvert à toute connaissance. Il souhaite voir le Budokai-do évoluer sans cesse, et il continue à y travailler aujourd'hui.
Journalisée
wushutao
Invité
« Répondre #1 le: 18 Mars 2007 à 22:43:01 »

Ce message provient de notre ancien forum, il a été rédigé à la base par Karuna

Voici le texte de présentation du BUDOKAI-DO tel que sur les "flayers" que nous distribuons lors de différentes manifestations.

Origine du  Budokai-do

Le Budokai-do est un style de combat plein contact qui vient du Népal et a été introduit en Europe en 1990 par le maître népalais Sagar Shrestha. Budo vient de Buddha, inspiré par le temple Swayambu au Népal ou le Budokai-do trouve son origine. Cet art martial est un sport de combat intégral qui contient de nombreuses techniques de coups de poing, de pied ou de genou, de mouvements de rotation pour dévier, éviter), des projections et balayages, des techniques de soumission utilisées au sol comme des clés et étranglements. Ensuite il y a l’apprentissage des ‘Yantra’ ou Kata, et le « Hatiyar » ou l’art des armes.
La stratégie du Budokai-do est de dévier l’attaque de l’adversaire, le sortir de son équilibre  et de le mettre hors d’état de nuire au plus vite.


Méthode d’apprentissage

Le Budokai-do est un style full contact dynamique et réaliste, où on n’apprend pas de techniques superflues ce qui est primordial pour l’apprentissage d’une autodéfense efficace et cela aussi bien pour femmes, enfants que pour les hommes.


Dans le Budokai-do on utilise des positions de combat courtes (position de marche) ce qui nous permet d’être très mobile dans toutes les directions.
On apprend à ne pas rester cloué devant son adversaire mais de bouger autour de lui de manière à sortir de son angle de vue pour l’attaquer.


Les entraînements se font souvent avec partenaire pour apprendre de manière réaliste, et les cours se font d’une manière moderne et sécurisée grâce a l’aide de protections et de boucliers de frappe.
Cette approche du combat a pour avantage qu ‘en peu de temps on voit un bon résultat ce qui rassure l’élève et fait rapidement accroître sa confiance en lui.


L’apprentissage du Hatiyar

Les armes utilisées sont le Khukuri , le Sai , le Tonfa , le Bo et le Nunchaku , individuellement ou avec partenaire.
L’arme la plus utilisée est le Khukuri qui est l’arme portée par l’armée Népalaise, les très redoutés Gurkhas.


Bhasnu

Ou les techniques de casse sont démontrées à l’aide de bois, tuiles, briques, blocs de glace et pierres. Ces techniques sont aussi requises aux examens.
Les tests de casse sont exécutés avec le poing, le tranchant de la main, le coup de poing marteau, le coude, la tête, le tibia ou le pied et exigent une grande concentration .


Cours appropriés pour jeunes

Dans chaque club il y a des cours appropriés pour les jeunes. Le Budokai-do apporte aux jeunes un respect de soi, une autodiscipline et une confiance en soi. Ils deviennent plus expressifs et plus attentifs à l’école et ailleurs. C’est une façon idéale de canaliser leur énergie et en plus une manière très efficace de se défendre si nécessaire.


Compétitions

Chaque année, des compétitions sont organisées.
Ces championnats sont « tout  styles »  quelle que soit l’association ou l’organisation.

- Championnat Open Budokai-do Full Contact Karaté de Belgique
- Championnat Open Budokai-do Full Contact Karaté d’Europe
- Gala Open “Match-Making” pour débutants et juniors
- Championnat Open International Budokai-do Full contact Karaté: tout les deux ans


Formations de professeur

La formation de professeur est  possible pour tout karatéka ayant un minimum  de 3 années de pratique, quel que soit son sport de combat.
Age minimum: 18 ans


La formation consiste en :

- Cours pratiques sous forme d’instructions techniques.
- Cours théoriques dont apprentissage d’entraînement, de méthodique, de didactique et d’exigences d’examens.
- Un syllabus et des  vidéos soutiennent l’apprentissage.
Journalisée
wushutao
Invité
« Répondre #2 le: 18 Mars 2007 à 22:43:53 »

Ce message provient de notre ancien forum, il a été rédigé à la base par Karuna

Le BUDOKAI-DO possède ses YANTRA (kata) qui sont les formes codifiées où l'on retrouve les techniques propres au système.

Le combat étant privilégié dans notre pratique, les Yantra sont travaillés lors des périodes de passages de grades mais n'en sont pas moins importants et impératifs pour passer les Peti (ceintures) ...leur nom est Dai (frère)

Ils sont au nombre de onze et se travaillent à trois niveaux:

- 1er niveau ..... mains ouvertes jusqu'a la ceinture noire
et se répartissent comme suit :
les trois premiers pour la ceinture jaune
deux de plus pour la ceinture orange
encore un pour la ceinture verte
deux autres pour la bleu
et enfin un nouveau Yantra à chacun des trois niveaux de ceinture marron

- 2è niiveau ..... une main ouverte pour confondre l'adversaire , une main fermer pour frapper .... connaissance obligatoire pour le 2è DAN

- 3è niveau ..... pratique des onze Yantra avec les Kukhuri (l'arme des célèbres guerriers Gurkas) seuls les pratiquants avancés pratiquent l'arme traditionnelle Népalaise.

sur le site officiel du Népal, vous pourrez voir le premier des onze Yantra réalisé aux trois niveaux par le fondateur Maha Guru Sagar SHRESTHA.
- DAI EK n° EK
- DAI DUI n° EK
- DAI TIN n0 EK

Les démonstrations sur adversaires se font d'une manière pédagogiques et pas en conditions de combat Laughing

http://www.nepal.budokaido.org/Video/Yantra/yantra_video.htm

N'hésitez pas pour vos questions

NAMASTE

PS: Si les vidéos laissent la place à des symboles, faire un copier / coller de l'adresse pour relancer dans votre navigateur. Chez moi çà marche très bien avec Internet Explorer et très beaucoup plus mal avec Firefox
Journalisée
wushutao
Invité
« Répondre #3 le: 18 Mars 2007 à 22:44:57 »

Ce message provient de notre ancien forum, il a été rédigé à la base par Pascal

Wow ceci en fait du texte !
Merci des informations, je ne connaissais pas cet art martial !


Pascal
Journalisée
wushutao
Invité
« Répondre #4 le: 18 Mars 2007 à 22:46:03 »

Ce message provient de notre ancien forum, il a été rédigé à la base par Karuna

Pour le moment, ce ne sont que des textes que j'avais déjà mis en ligne sur d'autres forums (+ ou - moribond) et j'en ai encore quelques pages pour les explications  grosso modo   

Par contre, je suis dispo pour tout le reste   

NAMASTE
Journalisée
wushutao
Invité
« Répondre #5 le: 18 Mars 2007 à 22:46:54 »

Ce message provient de notre ancien forum, il a été rédigé à la base par Pascal

C'est très gentil d'avoir posté ces informations mais les prochaines fois essaie de décrire en tes propres mots, c'est toujours plus interessant et beaucoup plus valorisant pour toi.  Clin d'oeil


Pascal
Journalisée
wushutao
Invité
« Répondre #6 le: 18 Mars 2007 à 22:48:08 »

Ce message provient de notre ancien forum, il a été rédigé à la base par Karuna

Tout ces mots sont de moi, ils ont juste quelques mois.

Tout les textes traitant du BUDOKAI-DO en langue Française sont de mon ressort puisque jusqu'à présent seuls des textes en anglais, Flamand (puisque c'est là qu'a démarré le style en Europe) ou en Néwari sont disponible.

J'ai été chargé par la Fédération Internationale Népalaise des "relations publiques" pour la France. Je ne dis pas du tout celà dans un but de me glorifier, mais juste pour expliquer que tout ce que vous pourrez trouver à gauche ou à droite en Français , vient des infos que j'ai directement des instances (pour les textes officiels).
Mais je sais très bien répondre bien sur par moi même 


NAMASTE
Journalisée
wushutao
Invité
« Répondre #7 le: 18 Mars 2007 à 22:48:57 »

Ce message provient de notre ancien forum, il a été rédigé à la base par Pascal

Très bien alors, merci de tes connaissances !


Pascal
Journalisée
wushutao
Invité
« Répondre #8 le: 18 Mars 2007 à 22:49:45 »

Ce message provient de notre ancien forum, il a été rédigé à la base par Karuna

Je vais essayer de vous présenter le BUDOKAI-DO. L'art martial népalais qui ne se pratique actuellement en France qu'au KARUNA Dojo des Sables D'olonne, et depuis le 15 octobre à Brétignolles sur Mer (le SURYA Dojo).

C'est Maître Sagar SHRESTHA, qui l'a introduit en Belgique en 1990 et où l'on compte à l'heure actuelle une quinzaine d'écoles.

C'est une discipline contact où l'efficacité est la première préoccupation.

Toutes les techniques debout sont enseignées: pied, poing, coude, genou mais également travail sur saisie de la tenue ou de l'adversaire (nuque par exemple) et travail au sol des clefs, immobilisations et toutes techniques de soumission.

Jusqu'à la saison passée, l'ensemble de la terminologie était "japonisée" afin de ne pas rebuter les nouveaux pratiquants, et pour permettre une découverte plus rapide à ceux venant d'autres styles de karaté.
La décision de la fédération internationale est le retour aux sources avec l'intégralité de la codification en Népalais.

Dans ce but, le site que j'avais mis en ligne en début 2004, a été entièrement repris avec plus de 250 termes en Népalais.
Le salut (NAMASTE) se fait en regardant dans les yeux et en joignant les mains à plat devant son visage des coudes à l'horizontale à la hauteur des épaules. le « Shomen ni rei … » a été complètement supprimé.

Pour ceux qui sont trop pressés, je vous laisse visiter notre site, pour les autres, je vais revenir régulièrement vous détailler et expliquer les spécificités du BUDOKAI-DO.

http://home.tele2.fr/karunadojo/

Sur ce site, vous trouverez tout les renseignements qui sont disponibles en langue Française. Vous y trouverez de très nombreuses photos et surtout toute la progression jusqu'à la ceinture noire (avec l'intégralité des termes en Français / Népalais).

@ tous bonne visite et @ bientôt pour vos impressions et questions.

NAMASTE
Journalisée
wushutao
Invité
« Répondre #9 le: 18 Mars 2007 à 22:50:37 »

Ce message provient de notre ancien forum, il a été rédigé à la base par Karuna

Pour faire suite au post précédant, voici un petit clip avec le salut tel qu'il est pratiqué.

Salut

En fin de cours, chaque élève salut individuellement tous ces partenaires de cours.

NAMASTE
Journalisée
karuna
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 651


Maha Guru Sagar SHRESTHA


A.M. pratiqué(s): BUDDHAKO


WWW
« Répondre #10 le: 27 Mars 2007 à 23:40:27 »

NAMASTE,

Bonjour à tout le monde sur ce nouveau Forum (aux couleurs plus lumineuses que l'ancien).
Je vous remercie de voir que vous avez trouvé intéressant mes explications pour vous faire découvrir le "Plein Contact Népalais"

Je reviendrai donc régulièrement alimenter ce topic qui a retenu votre attention.
Journalisée

NAMASTE
wushutao
Invité
« Répondre #11 le: 28 Mars 2007 à 07:03:49 »

Comment n’aurions-nous pu ne pas remettre un tel sujet, aussi passionnant et sur un A.M. peu connu. Je suis impatient de lire la suite.
Journalisée
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5254



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #12 le: 28 Mars 2007 à 08:57:37 »

Très bon début, l'intérêt du forum et de faire connaissance avec des écoles ou styles différents. Bonne continuation et a bientôt

salut
Journalisée
karuna
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 651


Maha Guru Sagar SHRESTHA


A.M. pratiqué(s): BUDDHAKO


WWW
« Répondre #13 le: 30 Mars 2007 à 14:04:03 »

NAMASTE,

Tous les arts martiaux ont leur protocole du salut en début et en fin de cours ........... le BUDOKAI-DO ne déroge pas à la règle.

Voilà comment cela se passe chez nous  :)

http://suryadojo.free.fr/page3.html

PS: Là c'est le salut en fin de cours (nous retirons les gants mais nous pouvons conserver les protèges tibias) ... donc à la fin c'est le salut individuel pour remercier les autres participants d'avoir échangé

Edit: excusez moi, je n'avais pas fais attention que l'ancien lien avait été remis plus haut Embarrassé ...mais bon, celui ci est plus complet avec toute la terminologie en Népalais :)
« Dernière édition: 30 Mars 2007 à 23:09:07 par karuna » Journalisée

NAMASTE
GreenShadow
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 466



A.M. pratiqué(s): Kyokushin


WWW
« Répondre #14 le: 01 Avril 2007 à 11:04:07 »

Ça me rappelle mes saluts et méditations en ninjutsu!
En Kyokushin c'est toujours un salut en direction du dojo. Le salut ce fait toujours avec le croisement des bras en avant du corps et ensuite ceux ci revient parallèle chaque coté du corps. En même temps nous disons «OSU». Ensuite le senpai ou autres nous dit de nous mettre en seïsa (assie à la japonaise) Puis viens ensuite les salut et méditation les voici en ordres chronologiques :
1. Le Shomen
2. La Méditation
3. Le Shihan (si il est présent)
4. Les pratiquants (otagai)
Ensuit Taté pour se lever. À la fin du cours c'est les même salutations + les salutations individuelle et tous nous donnons la main aux instructeurs.

Voila à quoi ressemble environ les protocoles dans ma fédération
Journalisée
Pages: [1] 2   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.