Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLa pratiqueCultureHistoire / Traditions (Modérateur: Wu Song)Capoeira Angola et Régionale
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Capoeira Angola et Régionale  (Lu 5041 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Gaenon
Invité
« le: 28 Avril 2007 à 20:47:24 »

Salut à tous !!
Voici ressorti de mes archives les deux types de capoeira. Je vous mettrai un peu plus tard des vidéos pour mieux différencier ces styles. Visuellement, la différence est flagrante.

La capoeira Angola :
Elle est caractérisée par un jeu de mouvements très lents et très proches du sol. Lors d’un simple cours de capoeira, on commence par la chamade. Le maître et les capoeiristes jouent et chantent une prière qui est au choix du maître. Une ronda peut alors commencer. Les capoeiristes se mettent en cercle et laissent deux capoeiristes s’agenouiller devant le maître pour leur demander la permission de couper. Ils font alors le signe de croix puis commencent leur jeu. A la fin de ce jeu, le cours peut commencer.

La capoeira Régionale :
Le jeu est beaucoup plus aérien et acrobatique et elle est beaucoup plus spectaculaire de par les sauts des élèves qui la pratiquent. Lors d’un simple cours de capoeira, le prof est déjà arrivé en avance. Il est déjà en train de jouer du berimbau. Les élèves qui arrivent commencent à s’échauffer et dès que la plupart des élèves sont présents, une ronda commence. Les élèves forment un cercle et commencent leur jeu. Au bout d’un certain temps, le maître donne son berimbau à quelqu’un d’autre et le cercle se ressert. Là le maître rentre dans la ronde et ce sont les plus expérimentés qui peuvent couper. A la fin de cette ronda, le cours peut commencer.

Lexique :

Une ronde (ou ronda) : Un cercle fait par les élèves et les capoeiristes combattent au milieu. C’est le maître qui joue la mélodie avec quelques autres élèves. Les capoeiristes s’accroupissent devant lui pour lui demander la permission de rentrer dans le cercle puis ils y vont pour faire un jeu.

Un jeu : On parle aussi de couper son adversaire. C’est tout simplement un combat entre deux capoeiristes où le but est de faire tomber son adversaire. Lorsqu’un des deux capoeiristes est tombé, en général par fair-play et fraternité ils se serrent la main, le jeu est terminé et ils laissent la place à un autre jeu de deux autres capoeiristes.

Un Berimbau : C’est un instrument de musique qui donne la mélodie. Il est c*n çu comme un arc avec une corde différente et un piston placé dessus que l’on monte ou descend pour changer de son.
« Dernière édition: 29 Avril 2007 à 20:07:04 par Gaenon » Journalisée
GreenShadow
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 466



A.M. pratiqué(s): Kyokushin


WWW
« Répondre #1 le: 29 Avril 2007 à 02:20:42 »

Merci ça semble vraiment intéressant et j'ai bien aimé le «fair play» avec la poigné de main. Voila un bon exemple d'un art qui combine la musique et l'art martial.
Journalisée
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #2 le: 29 Avril 2007 à 09:47:07 »

Dis moi GreenShadow, le salut que tu fais à un "adversaire" avant et après un combat (entraînement et/ou compétition)n'est il pas équivalent à la poignée de main, dont tu évoques le côté "fair play"? Pour moi, c'est le cas, cela me permet de montrer avant que tout se fera sans animosité, et après c'est un merci pour l'apprentissage toujours donné pendant un combat.

Autre continent, autre art martial, autres coutumes...

Wu Song
Journalisée

GreenShadow
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 466



A.M. pratiqué(s): Kyokushin


WWW
« Répondre #3 le: 29 Avril 2007 à 11:08:11 »

Le salut entre adversaire est toujours la. Et la poignée de main sui avec la demande et à la fin le remerciement de l’adversaire (les deux dit en japonais). Donc nous avons les 2, le salut avec inclinaison et la poigné de main. Je voulais dire plus bas que j'aime vraiment ces petits gestes qui démontre l'esprit des arts martiaux et le grand respect.
Journalisée
Gaenon
Invité
« Répondre #4 le: 29 Avril 2007 à 16:33:24 »

Oui, même au tennis on se sert la main Très souriant

Mais est-ce que vous aidez votre adversaire à se relever ? C'est de cette poignée de main dont je parlais. Et une fois debout, la pluspart du temps il y a une accolade avec son adversaire où en capoeira ce n'est pas un adversaire mais un partenaire de jeu. (ca fait enfantin et gentil garçon comme nom lol)
Journalisée
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #5 le: 29 Avril 2007 à 18:20:45 »

Je crois Gaenon que cela est plus individuel que propre à un art martial : j'ai déjà vu des écoles de Capoeira s'affronter, et je peux te certifier qu'il n'y avait aucun fair play, notemment en dehors des tournois...et tu pourras aussi trouver des exemples de manques de fair play en sanda comme en karate etc etc etc

Donc, je pense plus que c'est un état d'esprit individuel, qui peut d'ailleurs être inculqué par le Maître (c'est un autre sujet du forum => LIEN ), mais j'adhère à fond!!!!!

Wu Song
Journalisée

GreenShadow
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 466



A.M. pratiqué(s): Kyokushin


WWW
« Répondre #6 le: 30 Avril 2007 à 05:16:08 »

Mais est-ce que vous aidez votre adversaire à se relever ?

Ça dépend de l'état d’esprit de la personne..Car durant les compétitions l'adrénaline vient vite et certain perd le contrôle. Mais personnellement je fais le plus souvent possible les salutations afin de respecter au meilleur les bases de mon arts martiaux..C'est un peut ce qui nous différencie des gens qui combatte pour simplement le pouvoir ou faire mal au autres. Clin d'oeil
Journalisée
Gaenon
Invité
« Répondre #7 le: 30 Avril 2007 à 18:09:32 »

Pour vous prévenir, très rares sont les combats officiels... Lorsqu'on se montre à l'extérieur c'est soit pour montrer notre art, montrer ce qu'on sait faire, pour une cérémonie, ou encore tout simplement pour changer de décors... Donc si ce geste de fair-play n'est pas montré c'est vrai que c'est par rapport au caractère de la personne je suis tout à fait d'accord. Mais quelqu'un qui ne tend pas la main en capoeira est susceptible de se faire engueuler et remettre en place par le maître (là j'vous jure que ca fait peur...). Et TOUS les maîtres enseignent cet état d'esprit. Car s'il ne l'a pas, il ne peut pas être baptisé pour être maître et professeur... Après si vous avez vu autre chose, c'est vraiment un cas particulier.
Journalisée
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #8 le: 01 Mai 2007 à 16:31:39 »

J'ai notemment vu quelques reportages lors du carnaval de Rio, pendant lequel les écoles défilent et se défient; et là, atention à ne pas se trouver au milieu, car cela fait penser à des combats de clans de rue.

C'est une facette que l'on peut retrouver aussi entre écoles de wushu en Chine.

Heureusement que le côté lumineux existe!   Clin d'oeil

Wu Song
Journalisée

Gaenon
Invité
« Répondre #9 le: 01 Mai 2007 à 18:46:06 »

L'air de rien, c'est pas parce que c'est seulement un carnaval ; mais toujours on a envie de prouver que son école est la meilleure.
Journalisée
GreenShadow
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 466



A.M. pratiqué(s): Kyokushin


WWW
« Répondre #10 le: 04 Mai 2007 à 10:26:56 »

La rivalité est toujours la..Mais quelqu’un qui passe par dessus sont orgueil est vraiment en contrôle!
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.