Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesArts martiaux et sports de combatsArts martiaux et sports de combats Japonais (Modérateur: Wsorhan)Choisir une discipline au sabre
Pages: [1] 2 3 4   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Choisir une discipline au sabre  (Lu 34073 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« le: 22 Novembre 2009 à 12:25:36 »

Chers sabreurs et futurs sabreurs.

Suite aux nombreuses questions des nouveaux perdus entre les différentes disciplines enseignées de nos jours et qui ont pour but l'utilisation d'un sabre japonais (Katana ou autre), j'ouvre ce sujet synthétique sur les disciplines majeures.
Il faut cependant garder à l'esprit qu'elles sont toutes en inter-relation et inter-dépendance car provenant d'un même enseignement au combat. Elles ne forment qu'une voie : celle du sabre.
 

Le iaidô : => ici <= => <= et le dossier
Sommairement présenté comme étant un art martial de l'enchainement du dégainé et de la coupe, la discipline va plus loin. Il s'étudie au travers de kata entiers pratiqués seuls avec son sabre.
L'art-martial en question est plus à proprement dit "interne" et "spirituel" mais beaucoup de pratiquants viennent dans les dojos par passion des sabres japonais et avoir une réelle étude du mouvement impliqué par les caractéristiques de cette arme.
Le rapport homme/sabre est vraiment omniprésent. La discipline est bien plus une forge du corps et de l'esprit fait avec autant de minutie que l'a été un nippon-tô, mais comme dit, on peut très bien venir en salle pour pratiquer égoïstement cet art essentiellement contemplatif, rien que pour connaître le maniement de l'arme, travailler sur l'efficacité pour l'efficacité. La discipline en elle-même force a un regard lucide sur soi et une intellectualisation de la pratique, c'est du zen en mouvement.
La compétition y est complètement exempte. Il existe quelques championnats mais qui, d'un point de vue personnel, n'ont pas de sens. Très souvent associée à la pratique du Kenjutsu, du Kendô et aussi de l'Aikidô, le Iaidô est la quintessence de la recherche de l'efficacité au sabre car elle concerne une partie décisive du combat, le dégainé du sabre. Le dégainé peut être le commencement et aussi la fin-même du combat d'où cette importante recherche mobilisée autour de cette action.
En tant qu'étudiante du iaidô, je peux dire que c'est une discipline très enrichissante sur tous les points mental, moral, physique, métaphysique. Enrichissante pour ceux qui adhèrent et comprennent cette philosophie très japonaise qui consiste à aller droit à l'essentiel et au travers d'une recherche de l'épuration esthétique et mécanique.
Son pendant en -jutsu existe toujours, seulement les enjeux sont bien plus tournés vers la recherche technique que spirituelle. Mais on peut dire que cette recherche technique peut être l'étincelle qui mène à l'intellectualisation des notions propres au combat et finir par devenir une ligne directrice philosophique pour le pratiquant. C'est pour ça que, pour ma part, je ne dissocierais pas ces disciplines en -dô et -jutsu.
Le iaidô se pratique d'abord à l'aide d'un bokken, d'un iaitô (réplique non tranchante du katana), puis avec un Katana.

Le iaidô est en lien direct avec l'art du Batto-dô et du Tameshigiri, c'est le passage ultime à la coupe sur cible. Un niveau de technique important est requis pour maîtriser la coupe à l'aide d'un katana ne serait-ce que pour des raisons de sécurité, mais aussi pour des raisons de connaissances aiguisées de l'arme.


Le kenjutsu => Kenjutsu et Batto-dô <=
Il est la discipline des guerriers féodaux et samurai. Elle s'articule autour des combats à deux à proprement dit. C'est l'ancêtre de tous les arts du sabre japonais actuels. Il se pratique sans protection et il n'y a pas de compétition. On en pratique aussi dans les cours de iaidô pour pouvoir conserver toutes les sensations du combat à retranscrire dans les katas seuls.
Le kenjutsu s'apprend par kata, mais ça ne m'étonnerait pas qu'ils forment aussi à quelques combats libres au travers de l'apprentissage de kihon.
Les dojo de kenjutsu pur sont rares mais trouvables. En général, on les trouves associés à certains cours de iaidô et de Kendô, mais aussi d'Aikidô sous le nom d'Aiki-Ken. Il existe aussi une version associée aux disciplines Ninja : le Shinobi-Kenjutsu.
Il se pratique à l'aide d'un bokken uniquement voire de l'ajout d'un sabre court selon les écoles. (Hyoho Niten Ichi Ryû par exemple).


Le Kendo => ici <=
C'est du kenjutsu "moderne" ayant pris un aspect compétitif. La discipline descend de celle pratiquée par les guerriers sauf que leur "bataille" de nos jours est faite au travers de championnats. L'aspect spirituel et moral est bien entendu présent.
Seulement, il faut remarquer que la majeur partie des coupes restent très rectilignes et verticales dans le but de rechercher le geste efficace pour toucher l'adversaire lors des championnats.
La débauche énergique qu'on sent durant un combat de Kendo n'est pas négligeable et je pense qu'à travers ce biais il y a des éléments et un travail interne intéressant qui doit être fait, mais n'étant pas pratiquante, je ne puis le dire avec certitude. Allez voir un combat de Kendo et vous "sentirez" combien cela peut être impressionnant.
Le Kendo demande un équipement assez important, mais peut-être pas la première année de pratique. Il est composé d'un Bokken, d'un Shinai et aussi de l'armure si caractéristique de cette discipline.   


Enfin, le Sport Chanbara => ici <=
Discipline compétitive et axées sur le combat libre. C'est une pratique basée sur les stratégies de touche de manière libre effectuée à l'aide de plusieurs armes. La pratique est complètement dénuée de philosophie et de recherche interne. Cela dit, il peut être intéressant de la pratiquer quand on est en recherche d'un simple sport ludique et aussi en tant que support pédagogique qui développe une appropriation du combat libre au sabre.
L'équipement est constitué de gants et d'un casque, et de plusieurs armes : sabre long, sabre court, les deux combinés, la yari et d'autres armes d'Hast.


Le maniement du sabre japonais est associé à d'autres disciplines plus "globales" incluant aussi un entraînement à main-nue et/ou l'utilisation d'autres armes (bâtons, armes d'Hast, tonfa etc... ). On le retrouve donc dans les disciplines suivantes :
Ninjutsu (discipline très riche basée sur la philosophie de l'invisibilité et de l'espionnage différente de celle enseignée aux Bushi et Samurai) => ici <=
Yoseikan Budo => ici <=
Kobudo et Kobujutsu (originaire d'Okinawa - diverses écoles de sabre ...)
Aiki Budô - Aikijutsu - Aikidô

Bien évidemment, la liste n'est pas exhaustive et toute information supplémentaire est la bienvenue pour aider les jeunes débutants à discerner les disciplines.
« Dernière édition: 22 Novembre 2009 à 16:54:25 par kaminari » Journalisée

S/M
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 39



A.M. pratiqué(s): A.M.H.E, Boxe Française


« Répondre #1 le: 17 Juin 2010 à 12:13:57 »

Si je comprend bien il n'y a pas d'assauts a la touche au Kenjutsu (car pas de protections), l'étude est donc basée uniquement sur l'apprentissage du geste et les katas? Les techniques du Kenjutsu sont elles identiques a celles que l'on retrouve au Kendo ou il y a une différence entre l'art martial ancien et le kendo moderne ?
Journalisée
Sebxcore
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4627



A.M. pratiqué(s): Jun Fan Gung Fu(jkd concept), maphilindo silat Wedosca Arnis, Muay Chaiya.


« Répondre #2 le: 17 Juin 2010 à 12:43:46 »

Si je comprend bien il n'y a pas d'assauts a la touche au Kenjutsu (car pas de protections), l'étude est donc basée uniquement sur l'apprentissage du geste et les katas? Les techniques du Kenjutsu sont elles identiques a celles que l'on retrouve au Kendo ou il y a une différence entre l'art martial ancien et le kendo moderne ?

En même temps un assaut avec même un Iaito qui s'il n'est pas tranchant reste tout de même dangereux ou un bokken qui malgré qu'il soit en bois reste une arme à part entière, un bon coup de bokken même si par rapport au Ken il n'est pas tranchant sera aussi destructeur à sa façon au lieu de trancher il va juste broyer les os :). Un accident serait vite arrivé en Assaut même à la touche, je pense que cela demande une très grande maîtrise.

Après pour les différence de technique entre le kenjutsu et le kendo je préfère laissé ça au spécialiste :) mais je pense qu'elles diffèrent mais je peux me tromper.

Seb
Journalisée

S/M
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 39



A.M. pratiqué(s): A.M.H.E, Boxe Française


« Répondre #3 le: 17 Juin 2010 à 14:25:47 »

C'est vrai que les duels au bokken sa serait dangereux a moins d'avoir les protections adéquat qui suivent derrière...
Journalisée
Sebxcore
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4627



A.M. pratiqué(s): Jun Fan Gung Fu(jkd concept), maphilindo silat Wedosca Arnis, Muay Chaiya.


« Répondre #4 le: 17 Juin 2010 à 16:20:26 »

C'est vrai que les duels au bokken sa serait dangereux a moins d'avoir les protections adéquat qui suivent derrière...

lol oui et de bonne protection bien solide car mine de rien un bokken ( un bon bokken) ça doit vraiment pas faire du bien :)

Seb
Journalisée

kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #5 le: 17 Juin 2010 à 18:04:02 »

Vous parlez !! lol
Biensûr qu'il y a des "assaults" en kenjutsu !! Le but étant de ne pas se faire taper ! On apprend à contrer, à esquiver pour revenir, à se servir de l'attaque de l'autre. Nous sommes bokken contre bokken mais par kata.
En passage de grade de shodan de iaidô, nous devons dans notre fédération, connaitre 10 répliques possibles et les maitriser sur une simple attaque jodan (coupe verticale de haut en bas).
« Dernière édition: 17 Juin 2010 à 18:14:30 par kaminari » Journalisée

Sebxcore
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4627



A.M. pratiqué(s): Jun Fan Gung Fu(jkd concept), maphilindo silat Wedosca Arnis, Muay Chaiya.


« Répondre #6 le: 17 Juin 2010 à 19:20:14 »

Vous parlez !! lol
Biensûr qu'il y a des "assaults" en kenjutsu !! Le but étant de ne pas se faire taper ! On apprend à contrer, à esquiver pour revenir, à se servir de l'attaque de l'autre. Nous sommes bokken contre bokken mais par kata.
En passage de grade de shodan de iaidô, nous devons dans notre fédération, connaitre 10 répliques possibles et les maitriser sur une simple attaque jodan (coupe verticale de haut en bas).


Après tout dépend ce que tu entends par assaut :) je ne comprend pas trop ce que tu veux dire par " bokken contre bokken mais par kata?

Seb
Journalisée

kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #7 le: 17 Juin 2010 à 19:21:19 »

On fait des kata, bokken contre bokken. Je vois pas comment être plus claire !
Journalisée

Sebxcore
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4627



A.M. pratiqué(s): Jun Fan Gung Fu(jkd concept), maphilindo silat Wedosca Arnis, Muay Chaiya.


« Répondre #8 le: 17 Juin 2010 à 19:33:03 »

On fait des kata, bokken contre bokken. Je vois pas comment être plus claire !

Ok mais j'étais pas sur alors j'ai préféré posé la question pour être sur, on a pas la même notion d'assaut car pour moi et je pense dans l'idée de médiéval aussi qu'il m'arrête si je me trompe, un assaut c'est un petit "sparring" libre voir quand je faisais de la Savate ou même en kickboxing ce qu'on appelle des Assauts sont des combats à la touche ( le but n'étant pas de mettre KO l'adversaire mais placé ces coups pour marqué des points) donc sans kata c'est à dire que là c'est l'instinct qui doit prendre le dessus et essayé de ressortir les techniques apprisent et nom pas des séries de mouvements prédéfinis ce qui est quand un peu différent.

Cela ressemble plus à des bunkais en fait non?

Aurais tu une vidéo d'exemple d'assaut en Kenjutsu que je me fasse une idée?

Seb
« Dernière édition: 17 Juin 2010 à 19:38:53 par Sebxcore » Journalisée

kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #9 le: 17 Juin 2010 à 21:21:47 »

Pourquoi ? Un assaut selon toi ne pourrais pas se faire sur une attaque unique ?
Journalisée

Oliv 0808
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #10 le: 17 Juin 2010 à 21:38:13 »

pour avoir fait quelques assauts avec bokken, c'est vrai que l'utilisation de protection comme des gants par exemple est pas mal surtout avec 2 bourrins  Grima&ccedil;ant.
Pourquoi ? Un assaut selon toi ne pourrais pas se faire sur une attaque unique ?
c'est pourtant le principe même du sabre japonais. les assauts à techniques varié ne sont la que pour l'apprentissage des techniques avec un partenaire. sinon pour tester tes techniques à vitesse réelle ou uniquement pour te défouler, le mieux est d'utiliser les armes en mousse
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #11 le: 17 Juin 2010 à 21:42:13 »

Bin pas au kenjutsu, on n'en utilise pas. La recherche de la coupe franche en iaidô est importante donc on la travaille en kenjutsu. Les articulations de mes mains ou mes oreilles pourraient vous en parler.
Le réflexe de sauver sa peau y est d'autant plus expressif face à ce type d'assaut.
Journalisée

Oliv 0808
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #12 le: 17 Juin 2010 à 21:46:48 »

Citation
Les articulations de mes mains ou mes oreilles
tu les a eu ou les articulations aux oreilles? je veux les même!!!  Tr&egrave;s souriant
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #13 le: 17 Juin 2010 à 21:53:56 »

Je n'ai pas écrit "ou de mes oreilles", ce qui est différent. Clin d'oeil
Journalisée

Oliv 0808
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #14 le: 17 Juin 2010 à 22:05:46 »

c'est pour voir si tu suis... Grima&ccedil;ant

c'est vrai que pour la coupe franche, les bâtons en mousse c'est pas l'idéal...

petite question: as tu déjà essayé un bokken en polypropylene, soit disant incassable? c'est vrai que dit comme ça, ça peut effrayer, mais ils sont moins lourd que ceux en bois, et les chocs sont beaucoup moins violent qu'avec ceux en bois, donc le travail est plus appréciable.
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
Pages: [1] 2 3 4   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.