Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLa pratiqueLes armes (Modérateurs: artmintch, Hattori Aruno, Oliv 0808, Wsorhan)la Yari ou lance japonaise
Pages: [1] 2 3   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: la Yari ou lance japonaise  (Lu 14326 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« le: 01 Juillet 2009 à 22:49:53 »





La Yari ou lance japonaise






J'ouvre le sujet puisqu'on en avait pas mal discuter avec Hattori Aruno, donc ça serait bien qu'on centralise les infos ici :)




La yari (槍) est une lance japonaise d'environ 2,5m (voir 4 mètres pour certaines) à hampe et lame droite (sachant que différents embouts pouvaient y être accrochés).

Plusieurs formes de lames ont été utilisées, certaines d'inspiration chinoise. Les deux formes les plus courantes sont :

    * la lame droite symétrique à double tranchant.
    * la forme jū-ji, en forme de croix.

Les techniques d'utilisation se regroupent sous le nom de yari jutsu. Les techniques d'armes en général forment les kobudo. Le yari jutsu est étudié soit séparément, soit dans les Écoles de kendo.

Le sôjutsu est l'appellation plus conventionnelle de l'art-martial du maniement de la Yari. Cet art martial est pratiqué revêtu de l'ancienne armure des samurai.
En revanche, de nos jours, on utilise les bogu de Kendoka.
Il semblerait d'ailleurs que l'armure des kendoka qu'on voit actuellement dans les dojo découle des premières armures utilisées pour la Sôjutsu.


* Source Wikipédia



Les différentes formes de Yari
La yari existe sous différentes longueurs, la plus longue mesure 5,6m et appartenait à Oda Nobunaga un guerrier japonais.
On s'attache plus facilement aux extrêmes longueurs des Yari, mais il existe également des Lances très petites d'environ 90 cm de long à 1,20m, ce sont des Te Yari (de "te"= main, et "yari"= lance)
exemple de te yari = http://shinobistore.com/arquivos/armas/aco/te-yari.html#


Les SU YARI ou CHOKU YARI (les lances simples et lances droites) ou encore KACHI YARI (terme de la période Muromachi)

    * Choku-so - autre terme générique pour désigner une lance droite de
      n'importe quelle longueur
    * Taishin-so - lance apparentée à la catégorie des Su-Yari
    * Shakujo-yari - lance de type Su-Yari camouflée en un bâton terminé par des
      anneaux, semblable à celui des moines mendiants ou des yamabushi
    * Omi no Yari – très longue Su Yari
    * Kuda Yari – lance tube, dont la poignée était un tube de métal creux
      permettant de faire jaillir brusquement la pointe de la Yari.
 Style de Sojutsu utilisé par la Owari Kan Ryû.
    * Kikuchi Yari – (assez rare) possède un seul tranchant et de style soit
      kira zukuri (lame qui ne possède pas de shinogi et qui est donc presque
      plate) ou shobu zukuri (même style que shinogi zukuri mais sans yokote) Ce
      type de yari fut nommé d’après la famille Kikuchi d’Higo durant la période
      Nambokucho (1336 – 1392). Les Kikuchi Yari ressemblent à des tantô posés
      sur de longues hampes. Les fers approchent les 1.86m à 2.48m. Les hampes
      sont généralement laquées et peuvent porter des nacres. Il s’agit presque
      d’une Naginata à lame droite.
    * Fukuro Yari – « lance du sac », modèle court dont la pointe est aussi
      raccourcie. La lame et le manchon étaient forgées d’un seul tenant. Petite
      et facile à camoufler, cette Yari était utilisée par les Ninja.
    * Naga-Su-Yari - à lame droite à double tranchant 


Les KAMA YARI ou O KAMA YARI (les lances faucilles) 
    * Magari-yari, Jumonji-yari, Chidori Jumonji Yari ou Kosha Yari (ancien terme) (chidori : cornes de vaches) lames en forme de croix. Yari composée de trois lames : une centrale et deux de chaque côté recourbées vers le haut. La lame centrale est aiguisée des deux côtés, tandis que les lames latérales ne sont aiguisées que sur le côté supérieur. Les lames latérales sont de longueurs égales contrairement aux katakama yari.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Exemple de Jumonji-Yari, le kanji "jû" qui signifie 10, s'écrit : 十
d'où la forme de croix.

Variantes :

    * Jogekama Yari – Jumonji Yari ayant une lame latérale pointant vers le bas
      et une lame latérale pointant vers le haut
    * Karigata Yari – Jumonji Yari avec les deux lames latérales pointant vers
      le bas
    * Gyaku Yari – Jumonji Yari dont les deux lames latérales ressemblant à des 
      cornes de buffle
    * Bishamon-yari - arme dotée d'une lame centrale flanquée de deux lames
      latérales en forme de croissant de lune.
    * Hoko - arme caractérisée par une double lame en forme de L.
    * Futomata-yari - arme à lame en forme de fourche. Autres noms: Gekken,
      Sasumata ou Kutoji no Yari.
    * Kumade - arme de type grappin, habituellement formée d'une lame courbe
      dotée d'un ou de deux crochets.
    * Katakama Yari – lance faucille à un côté. On trouve une lame centrale
      dans le prolongement de la hampe et une lame secondaire sur le côté
      perpendiculaire ou légèrement courbée et plus courte que la lame
      principale. 
    * Kagi Yari – en crochet, arme de type Hoko munie d’un crochet latéral
      au lieu d’une lame
    * Tsuki Nari Yari – hampe surmontée d’une lame en forme de croissant
      de lune orienté vers le haut, dont le côté intérieur est tranchant 


Autres types de  lances :

    * Oma-yari, omi-yari - yari à lame à douille, comprenant :
     - Fukuro Yari – Certaines yari étaient faites avec des douilles qui se
       fixaient sur le bout des hampes, plutôt qu’un long nakago que l’on
       glissait dans la hampe.
    * Yumi-yari - fer de lance à douille destiné à être fixé au bout d'un arc
    * Yajiri Nari Yari – Yari à tête ayant une forme de large bêche.
    * Sasasho Yari - Yari dont la lame rappelle la forme d’une feuille de bambou
    * Tetsu Yari – lance faite uniquement de métal
    * Futayama Yari – lance dont le bâton est surmonté de barbelé ou pics,
      à la tête fourchue
    * Kyu Shaku e no Yari – une lance de près de 3m utilisées par les ashigaru 
      (guerriers à pieds)


Une petite vidéo de l'école Owari Ryû :)
<a href="http://www.youtube.com/v/_dk2ylxYHUA&amp;rel=0" target="_blank">http://www.youtube.com/v/_dk2ylxYHUA&amp;rel=0</a>



Il y a énormément de choses à dire sur la Yari, ce sujet s'étoffera petit à petit :)


source : Wiki, http://harukiya.chez-alice.fr/formes_de_yari.doc, et divers sites.
« Dernière édition: 02 Juillet 2009 à 16:03:16 par kaminari » Journalisée

Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4312



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #1 le: 01 Juillet 2009 à 22:55:27 »

Tu enchaines les bons sujets dis donc. Merci pour cette description détaillée.

Les lances utilisées dans la vidéo semblent lourdes et difficiles à manier, je croyais cela plus commode à utiliser.
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #2 le: 02 Juillet 2009 à 12:14:44 »

Je pense qu'ils doivent subir une force centrifuge.
En plus, je me demandais... avec tout le mal qu'on a parfois à diriger les angles des lames, quand celles-ci sont au bout d'un bâton de quelques mètres, ça doit être assez délicat.

Il y a 10 000 choses à dire sur la Yari, donc si tu veux apporter ta patte, Hattori san => Don't hesitate anymore ! 
Journalisée

Xav
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 81


A.M. pratiqué(s): Yoseikan budo, Savate boxe française


« Répondre #3 le: 02 Juillet 2009 à 12:33:00 »


Yari Nage : lancer de javelot

Cette étude a été inclue dans le Yoseikan Bajutsu par Hiroo Mochizuki. Elle peut se pratiquer à pied ou à cheval, il existe 2 formes de base :

- GYAKU YARI NAGE :
A pied, pour lancer le javelot, la position la plus naturelle est caractérisée par un jet de type croisé ou inverse (main droite qui lance javelot et jambe gauche avant par exemple). A cheval, le lancer de javelot de base est inspiré de ce mouvement naturel. Le cavalier se dresse sur ses étriers et lance le javelot dans la cible.

- YARI NAGE (lancer décroisé) :
Le lancer de javelot peut s’exécuter en mode " décroisé ". Le cavalier lancera alors son javelot du même côté que le bras armé (main droite qui lance javelot à droite par exemple), en diagonale avant.
Journalisée
kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #4 le: 02 Juillet 2009 à 15:55:26 »

Merci Xav, d'y participer !!  :)

Tout ce qui est "gyaku" en a-m japonais signifie "inversé", c'est la traduction.

Moi je présente quelques croquis de différentes lames de Yari :

a - Kata gama
b - Jumonji
c - Kagi nari
d - Ya jiri nari
e - Kikuchi
f - Tsuki nari
g - Futamata

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


La Tsuki nari m'impressionne énormément !
Je cherche aussi certains scans du manga l'Habitant de l'infini. Je me souviens avoir vu pas mal d'armes dans le genre...
Journalisée

Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4312



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #5 le: 02 Juillet 2009 à 18:14:45 »

Moi c'est la troisième jumonji yari qui m'intéresse. Certains ninjas utilisaient des armes du style pour escalader des obstacles (je devine comment mais je ne connais pas vraiment la technique en soi).

Pour revenir à ta réponse à mon post, Kaminari, Je crois aussi que le poids joue beaucoup. Je me suis déjà exercé à manier des objets semblables à des lances, parfois dépassant les 2m50 de long, et il est difficile pour un débutant d'utiliser des armes d'une telle longueur avec puissance et vitesse. Enchainer un coup demande aussi de la force du fait de l'inertie.
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #6 le: 02 Juillet 2009 à 18:33:26 »

ça doit demander, comme beaucoup d'armes lourdes, une technique d'utilisation du corps en entier pour pouvoir les manier avec une apparente facilité.

Le poids c'est la question que je me posais aussi... sur un sabre, le poids est important mais souvent un faux problème car l'équilibre général de l'arme fait disparaitre les difficultés du poids.
En revanche, sur une Yari sachant que les lames sont montées sur des bâtons de bois, sans doute que les ishizuki (pommeau situés à l'opposé de la lame) devaient être savamment c*n çus pour rétablir un certains équilibre.

Je n'avais pas parlé des Ishizuki qui aident à rééquilibrer l'ensemble de l'arme.
Journalisée

Oliv 0808
Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #7 le: 05 Juillet 2009 à 19:34:06 »

si ça peut t'aider sur le maniement des armes lourdes  Clin d'oeil

<a href="http://www.youtube.com/v/XXvBTICL3As&amp;rel=0" target="_blank">http://www.youtube.com/v/XXvBTICL3As&amp;rel=0</a>
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #8 le: 05 Juillet 2009 à 19:42:06 »

LOL !
M'enfin, il est vide son "bâton" Clin d'oeil ça doit être plus encombrant que lourd.

Cela dit, je m'intéresse plutôt à l'inertie comme disait Hattori-san. Le poids est un vrai/faux problème si l'arme est bien équilibrée.
Journalisée

Oliv 0808
Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #9 le: 05 Juillet 2009 à 19:43:17 »

ouais je m'en doute...mais j'ai pensé à toi dès que j'ai vu cette vidéo  Tr&egrave;s souriant
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #10 le: 05 Juillet 2009 à 19:55:10 »

 L&egrave;vres scell&eacute;es

'tain dès que tu vois une vidéo bidon de gars qui se battent avec des tubes en carton et des plantes en plastique, tu penses à moi ?? !!!   Roulement d'yeux

Attend... Relis voir tous mes posts depuis le début, mon gars !!  Choqu&eacute;
J'utilise plus méchant que ça !!   Cool


 Grima&ccedil;ant
Journalisée

Oliv 0808
Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #11 le: 05 Juillet 2009 à 19:57:22 »

c'était pour la plante... Embarrass&eacute;
 Tr&egrave;s souriant Tr&egrave;s souriant
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #12 le: 07 Juillet 2009 à 13:08:09 »

Ne pouvant pas voir les vidéos, je me lance tant pis :

Y a t'il des yaris avec des manches souples? le problème de la lourdeur se retrouve dans les deux sens : une arme lourde est aussi difficile à manier qu'une arme légère, car comme le disait Kaminari, l'équilibre est capital; pour ma part, je m'entraine avec un gun (baton pour les autres nains cultes merci Montaigne  Grima&ccedil;ant) plein, de 180cm maxi, qui a un bon équilibre; mais pour corser l'affaire, je m'exerce aussi avec un bambou creux très très léger, et là il vaut mieux entrainer l'arme avec son corps qu'avec ses bras, car ces derniers fatiguent sinon très vite; c'est très didactique car cela permet de voir les zones musculaires qui se fatiguent les premières, et donc les vilains réflexes que j'ai déjà pris et qu'il faut que j'extermine. Je pose ainsi la question de la lance souple, car elle est plus légère mais reste équilibrée, et notemment permet des variations ondulatoires efficaces aux abouts (on peut les voir dans de nombreux films de la Shaw Brothers avec des Shaolin)

Wu Song
Journalisée

kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #13 le: 07 Juillet 2009 à 13:27:59 »

à ma connaissance, non. Il n'existe pas de Yari souple dans la mesure où elles font parties de ce qu'on appelle les armes d'hast donc ce sont en général des lames montées sur un manche en bois.

je pense que c'est propre à toutes utilisations d'armes, en tout cas ça l'est pour les japonaises, on utilise bien plus le corps entier que les bras. Autrement, bonjour l'état des articulations à l'âge mur... on finit en tendinite et autres problèmes articulatoires.
Peut-être que l'utilisation des armes souples dans les disciplines chinoises sont utiles pour ça, en japonais, il me semble que la répétition abusives des exercices mène à la même découverte et rectification de son geste.

j'ai déjà fait un exercice de Kenjutsu répétitif pendant 35 minutes... je te jure que ça pousse violemment à la recherche d'une position décontractée et ergonomique sinon gare aux tendinites. (bon, il y a l'enseignement qu'on nous fait sur la posture aussi... ça aide)

Mais je pense peut-être à tord que la notion de "légèreté" n'existe pas pour les armes longues dans la mesure où leur résistance à l'air et aussi l'inertie qu'elles provoquent les alourdissent ou les rendent faiblement contrôlables à l'inverse des petits poignards ou des yawara par exemple.
« Dernière édition: 07 Juillet 2009 à 17:45:47 par kaminari » Journalisée

Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #14 le: 07 Juillet 2009 à 13:50:44 »

En fait, quand je parle de souple, je parle du baton qui sert de manche; les bâtons flexibles en arts chinois sont très efficaces de par leur élasticité : les retours d'arme (aller de gauche à droite et vice versa)sont plus faciles à exécuter, et tu ajoutes un côté vicieux, d'une arme que tu projettes vers la gauche, mais qu'avec un subtil jeu de main, tu peux en ramener le bout (pointe, bout du baton, pique de la lance etc) vers la droite pour fouetter ou couper. Et l'élasticité du baton alliée à tes propres rotations de corps donnent des effets fouettés imparables (quand c'est bien fait bien entendu, et ça, ça demande du travail  Choqu&eacute;)

Wu Song
Journalisée

Pages: [1] 2 3   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.