Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLa pratiqueCultureLivres (Modérateur: Wu Song)Neko no Myojutsu ou la merveilleuse technique du chat.
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Neko no Myojutsu ou la merveilleuse technique du chat.  (Lu 10152 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4492



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« le: 12 Août 2009 à 13:03:37 »

A l'occasion de mes lectures, j'ai eu l'occasion de redécouvrir une fable  martiale datant du 17e siècle que j'avais lu il y a longtemps dans un livre de Mabuni Kenei sur le karate. Beaucoup d'entre vous la connaissent sûrement déjà:

Neko no myojutsu

Autrefois, un maître de sabre nommé Choken était importuné par un rat. L'animal était particulièrement gros et semblait ne craindre personne. Il allait et venait dans la maison du samurai, pillant ses réserves de riz, allant même jusqu'à boire son saké au nez et à sa barbe.
Choken décida d'enfermer le rat dans une pièce en compagnie de son chat, que celui-ci le tue. Malheureusement le matou ne fut pas de taille et ressortit de la pièce sévèrement mordu sans avoir même blessé le rat.

Il chercha alors dans le voisinage quelqu'un qui pourrait lui prêter un chat réputé pour ses qualité de chasseur de rat. On lui donna un jeune chat noir, issu d'une lignée réputée d'exterminateur. D'une vivacité et d'une agilité sans pareil, Il savait bondir comme l’éclair, se faufiler avec souplesse dans le moindre trou à rat y tuer son propriétaire. Une fois l'animal ramené à la maison de Choken, il se fit pourtant rapidement vaincre par le rat.

Le maitre de sabre retourna donc chercher un chat qui pourrait vaincre la vermine. Quelqu'un lui prêta alors un gros chat tigré au regard perçant, reconnu pour ses valeurs de chasseur. Celui-ci se vantait auprès de ses congénères de pouvoir battre n'importe quel adversaire avec son ki. Intimidant les rats avec, il n'avait plus qu'à les abattre d'un coup de patte, technique qui n'avait jamais raté jusqu'ici. Choken le ramena chez lui et l'envoya combattre le rat. Ce dernier vainquit ce nouveau challenger en quelques instants, une fois de plus.

Excédé, le samurai repartit en quête d'un chat capable de mettre fin aux méfaits du monstrueux rat qui habitait sa maison. Un habitant du quartier répondit à sa requête en lui remettant un chat aux airs placides mais néanmoins terriblement efficace pour ce qui était de tuer la vermine. Ce matou là excellait dans l'art de manipuler l'esprit de ses proies, feintant la peur pour les mettre en confiance, attendant qu'elles baissent leur garde pour les vaincre sans merci. Choken pris le chat avec lui et le mis une fois de plus face au rat qui semblait invincible. Le samurai ne fut pas surpris de voir ce quatrième chat conclure le combat après quelques instants en s'enfuyant, lui aussi sévèrement mordu.

Choken, désespéré de voir le rat invaincu devant tous excellents chasseurs, en discuta avec ses voisins. L'un d'entre eux se rappela qu'à quelques lieues plus loin vivait un chat qu'on disait n'avoir jamais été vaincu par aucun rat. Le maitre de sabre et ses voisins décidèrent d'aller voir ce chat. Quelle ne fut pas leur surprise de trouver un vieux matou pelé et maigre. N'ayant plus d'autre solution, le samurai emporta tout de même le chat chez lui avec l'accord de son maître. Il le posa par terre dans sa cour intérieure. Le félin se dirigea vers la maison, entra dans la pièce où se trouvait le rat. celui-ci ne leva pas une patte en voyant son nouvel adversaire s'avancer calmement vers lui et le tuer avec le plus grand naturel.

Les trois chats experts précédemment vaincu vinrent lui demander le secret de sa victoire. Le vieux pelé s'adressa alors à eux:

"Chacun de vous à sa méthode, mais aucune n'est la bonne pour suivre la voie. Toi le chat noir, tu as été trop confiant en ta technique. Toi le tigré, tu as trouvé un ki plus fort que le tien. Quant à toi le chat placide, ton excès de confiance t'a mené à la défaite. C'est votre égo qui vous a vaincu. Chacun de vos procédé n'est pas inutile, chacun constitue un aspect de la voie suprême mais ils sont encore artificiels. non conscience et naturel sont les points ultimes. Autrement dit, si vous avez un moi, vous aurez un ennemi. Pas de conscience, pas d'ennemi.

Il y a cependant plus fort que moi. Je connais un très vieux chat qui n'est autre que mon maître. Il vit dans un endroit où aucun rat n'ose jamais s'aventurer. Il n'a jamais eu à se battre car sa présence même éloigne les adversaires. Son aura spirituelle est telle qu'elle les dissuade tous de le combattre."


Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
Xoumaster
Super Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3046



A.M. pratiqué(s): Karaté Défense, Aiki, et plein d'autres choses au fil des rencontres


WWW
« Répondre #1 le: 12 Août 2009 à 13:36:18 »

souvenir souvenir

merci
Journalisée

"He will join us or die Master"
D Vador
Démocrate Galactique


https://www.facebook.com/karate.chamalieres/
Oliv 0808
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #2 le: 12 Août 2009 à 14:35:34 »

tu peut me filer l'adresse de ce chat? j'ai quelques rongeurs qui trainent vers chez moi....
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
Sebxcore
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4631



A.M. pratiqué(s): Jun Fan Gung Fu(jkd concept), maphilindo silat Wedosca Arnis, Muay Chaiya.


« Répondre #3 le: 12 Août 2009 à 16:15:44 »

Vraiment très sympathique fable merci beaucoup, mais les chats parlaient au japon médiéval? ils sont quand même fort ces japonais Très souriant

Seb

Journalisée

Oliv 0808
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #4 le: 12 Août 2009 à 16:20:11 »

cela m'en rappel une autre. il s'agit d'un conte zen:
le chemin de l'enfer et du ciel
un guerrier samouraï de quelques responsabilités dans son clan était à la recherche d'un fameux maître zen.Le maître était assis quand le samouraï entra imbu de sa position et de son rang.le samouraï pris place,s'assit face au maître et lui dit:
"écoute maître, je suis samouraï. Dis moi,sans philosophie oiseuse ni détours inutiles,sans perdre de temps,quel est le chemin du ciel? dis le moi,j'ai besoin de savoir rapidement"
le maître regarda le samouraï et se mit à rire
"tu te dis samouraï? Tu m'as plutôt l'air d'un domestique. Je ne comprends pas comment quelqu'un à bien pu te donner une responsabilité quelconque avec cette tête d'idiot..."
Le samouraï,ne pouvant pas tolérer de telles offenses,furieux,dégaina son sabre...
"là est le chemin de l'enfer" dit le maître
Le samouraï comprend alors et rengaine son sabre      
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4492



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #5 le: 12 Août 2009 à 20:07:14 »

Vraiment très sympathique fable merci beaucoup, mais les chats parlaient au japon médiéval? ils sont quand même fort ces japonais Très souriant

Seb



Il y a une version de la fable où Choken écoute les matous discuter et dit qu'il aimerait bien rencontrer le très vieux chat pour apprendre de lui. Le chat pelé lui répond qu'ils ne sont que des chats et qu'il n'apprendra de son maître qu'un pouvoir de chat. Dans la version que j'ai racontée, on dira que les chats parlent entre eux en langage de matou(un peu comme les gros chats de gouttières qui se miaulent l'un à la figure de l'autre la nuit devant chez moi).  Grimaçant

Jolie histoire aussi Oliv.
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #6 le: 12 Août 2009 à 20:12:41 »

La chute me fait effectivement penser à ce qu'impose les vrais géants, les enseignants qui ont X années de pratique assidue derrière eux, ils suffit de les voir. ça s'impose tout seul. Je dis volontairement "ça" parce que je ne sais même pas si on peut l'expliquer et si ça ne vient uniquement que du maitre.
Journalisée

Oliv 0808
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #7 le: 13 Août 2009 à 01:43:35 »

certaines personnes ont une espèce d'aura autour d'eux et le simple fait qu'ils rentre dans une pièce remplis de monde fait que la foule se tais et le regarde entrer.
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #8 le: 13 Août 2009 à 11:53:25 »

Je pense que c'est un charisme qui s'acquiert avec la pratique profonde d'un art-martial autant dans son expression corporelle que dans son expression psycho ou philosophique.
Journalisée

Oliv 0808
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #9 le: 13 Août 2009 à 12:24:12 »

je ne suis pas sur que cela s'acquiert,je pense que c'est plutôt inné
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #10 le: 25 Août 2009 à 12:59:30 »

je ne suis pas sur que cela s'acquiert,je pense que c'est plutôt inné

-1, je suis de l'avis de Kaminari

Je ne regarderai plus ma catoune avec le même regard moi... et je vais me méfier de ses trois pattes  Choqué

Wu Song
Journalisée

Oliv 0808
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #11 le: 25 Août 2009 à 17:49:56 »

bin oui entre modérateur faut bien s'appuyer... Grimaçant
ok, je fais comme dans l'infanterie, je me tire ailleurs  Très souriant
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
taysonwarrior
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 170


etre fort pour etre utile


A.M. pratiqué(s): Taysonvodao ( vo co truyen)


« Répondre #12 le: 25 Août 2009 à 18:31:17 »

Elles sont très bien ces fables  :) , si vous pouviez en mettre d'autre  Clin d'oeil
Journalisée

" Il faut vider son esprit , être informe , sans contours-comme de l'eau" Bruce Lee
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #13 le: 09 Septembre 2011 à 19:13:45 »

Je reviens un peu sur ce sujet que je relis avec délectation; c'est étonnant la proximité avec le Vide prôné par Lie Zi (Taoïste)!

Qui a à perdre quelquechose perdra toujours devant l'enjeu; celui qui est Vide devant l'épreuve s'en sort toujours vainqueur. Lie Zi avait un compagnon d'étude, Bohun Maoren, et était reconnu pour être un archer incroyable; faisant la démonstration de son art à l'arc devant son frère d'études, ce dernier le félicita, mais lui demanda de le suivre sur la montagne, en lui demandant s'i pouvait être aussi fort et précis "là haut". Lie Zi répondit par l'affirmative; son frère l'emmena donc, la promenade dura une bonne demi journée à grimper; ils s'arrêtèrent au bord d'un précipice haut de plus de 200 pieds (70m environ); Bohun Maoren recula jusqu'au bord du précipice, fit déborder ses talons dans le vide, sans tremblement, sans sourciller, sans peur. Lie Zi ne put même pas enlver une flèche de son carquois. Bohun Maoren lui indiqua alors que ses tirs sont ceux d'un excellent archer, et non de celui qui sait oublier sa cible.
L'Homme parfaitement maître de lui même est complètement libre. Lie Zi "tremble, n'ouvre pas les yeux, et donc ne voit pas que le danger n'est pas devant lui, mais en lui".

Wu Song
Journalisée

Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.