Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLa pratiqueLes stages (Modérateurs: artmintch, Hattori Aruno, Oliv 0808, Wsorhan)Vos avis sur les stages
Pages: [1] 2 3 ... 5   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Vos avis sur les stages  (Lu 18913 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Nexion
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 402


A.M. pratiqué(s): KungFu Wushu


WWW
« le: 18 Avril 2007 à 21:11:07 »

En voyant tous ces rendez-vous de stages fleurirent dans la partie news il me vient une question ... Est ce que quelqu'un a déjà participé a un stage, si oui quel genre de stage et quelles sont vos impressions ?

Est ce que ce n'est pas simplement un moyen de se faire de l'argent "facilement" pour les organisateurs ? (c'est une simple question, je ne peux pas juger vu que je n'ai encore participé à aucun stage)

« Dernière édition: 27 Août 2007 à 22:45:10 par wushutao » Journalisée
dMn
Invité
« Répondre #1 le: 19 Avril 2007 à 00:05:09 »

J'ai déjà participé a un stage, pour moi on apprend pas mal, mais c'est vrai que sa coute cher pour se que c'est.
Enfin tout dépend de quel stage on parle et aussi voir qui va donner cours.
Si c'est un grand maitre ou un grand combattant, normal que se soit cher.
mais bon pour moi, je ne suis pas adepte de stage.
Journalisée
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5293



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #2 le: 19 Avril 2007 à 10:40:39 »

Participer à des stages peut être très intéressant, bien sur ça peut arriver à revenir cher, si l’on en fait souvent.

Le but est de se perfectionner, ou apprendre d’autres choses. Il faut déjà un bon prof  et sérieux (certains stages sont fait que pour faire rentrer de l’argent). Pour qu’il y est une progression certain stage devrait être fait par niveau des pratiquants :  certaines choses peuvent être fait ensemble, mais pour d’autre tout dépend des niveaux ( risques de ne pas suivre, ou inversement perdre son temps) .

I l y a aussi d’autres sortes de stages que l’on pourrait appeler « initiatiques » ou aucun participant n’est  pratiquant de la « chose »vue, mais est la pour faire une approche ou une idée. A  part de peut être passer une bonne journée et d’avoir entrevu quelque chose de nouveau il n’y a pour moi pas d’autre intérêt dans ce cas.

En résumé il y a des choix a faire. J’ai personnellement fait de nombreux stages pendant pas mal d’années qui m’ont amené de beaucoup de choses. Maintenant depuis deux ou trois ans j’ai arrêté étant moins concerné par cette expérience (il faut bien passer quelqufois a d'autres choses)
Journalisée
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #3 le: 19 Avril 2007 à 12:55:08 »

Ni Hao

Les stages sont relativement chers puisqu'ils ne durent qu'une ou deux journée, mais il faut bien percevoir que l'on fait venir un Maître de loin souvent, ce qui suppose billets d'avion (et pas en classe éco), hotel, restaurants, voitures et autres frais connexes, en plus de ses émoluements bien entendu...

Des intêrets, il y en a énormément, mais cela suppose une assiduité au stage et un sérieux particulièrement vifs, car l'on doit retenir beaucoup de choses en peu de temps, sans pouvoir les repratiquer par la suite comme on peut le faite pendant les cours/entraînements avec son ShiFu; le truc en plus : pouvoir filmer; sinon, il faut coucher sur papier dès le soir les pratiques vues la journée.

En plus, il faut avoir les bases de l'art martial pratiqué, car le(s) Maître(s) ne perdra pas de temps à les voir, et une bonne condition physique, car eux l'ont, et comme il n'y a pas de temsp à perdre du fait du programme chargé... on se doit de remuer sa carcasse (c'est aussi une marque de respect envers l'enseignant)

Les résultats de stages sont donc pour moi très dépendants de soi même : il faut être en condition, motivé, receptif, sinon... ce sera perdu.
Cela n'empêche pas non plus les arnaqueurs de tous poils, mais là, c'est une autre histoire, je ne parle que de vrais stages...  Tire la langue


Wu Song
Journalisée

karuna
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 651


Maha Guru Sagar SHRESTHA


A.M. pratiqué(s): BUDDHAKO


WWW
« Répondre #4 le: 20 Avril 2007 à 19:14:12 »

NAMASTE,

A l'époque ou j'ai débuté le Karaté SHOTOKAN vers 1972 j'avais pour prof Daniel BOUTIN 2è DAN.J'ai arrété en 1975 à la naissance de mon premier fils (école fermée pour cause de désaccord avec l'office des sports de la ville ... je me suis promis de reprendre quand mon fils aurait l'age de pratiquer.

Effectivement pour ses huit ans je me suis ré inscrit au club qui venait de ré ouvrir.Le nouvel instructeur Dominique ADOU était ceinture marron lorsque le club avait fermé (lui avait suivi notre premier prof et était devenu à son tour 2è Dan) au bout de deux saison, il a commencé à faire venir en stage notre ancien prof qui était devenu 4è DAN et membre de l'équipe de France kata.... donc nous avons eu quelques stages très techniques!

A son tour, une fois que nous avons été bien "dégrossi il a fait venir à deux reprise son propre Sensei Jean Pierre LAVORATO qui était 6è Dan et Directeur technique régional de la région PACA .... un très très grand champion très pédagogue et très carré.

Une fois tout notre groupe bien avancé (entre 5 et 7 ans de pratique) il nous a proposer de participer au stage des grands maitres qui était donné une fois par an en fin de saison à LEVALLOIS avec les maitres KASE, ENOEDA, SHIRAI ..... des grands moments où tout le monde (environ 400 pratiquants) se dépouillent.
Je l'ai refais une seconde année et cela reste des moments inoubliable.

Tout ces stages étaient orienté techniques et KATA.
J'aimerais bien participer à un stage "kumité" .... comme ceux (gratuits) organisés par la France KYOKUSHINKAI et l'ACBB .... les FIGHTING KLASS qui en sont à leur cinquième édition (du très bon dans une ambiance super!)
Journalisée

NAMASTE
Nexion
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 402


A.M. pratiqué(s): KungFu Wushu


WWW
« Répondre #5 le: 07 Mai 2007 à 20:51:01 »

Oups je viens de voir qu'un autre sujet parlait aussi des stages ...
Le sujet en question : http://www.techniques-martiales.com/tm-forum/Stages-sujet-118-0.html
Voila, comme ça je fais un "regroupement" des deux :)
Journalisée
kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #6 le: 07 Septembre 2009 à 17:57:50 »

Je pense que les stages sont très utiles pour avancer vite mais le travail de fond est parfois laissé de côté.
Je n'ai fait que 3 stages pour l'instant, j'aime beaucoup l'ambiance qu'il y a durant ceux-ci. On rencontre pleins de gens, on parle à pleins d'inconnus avec qui on peut lier d'amitié et se reconnaitre au prochain stage. Cela fait de bons souvenirs et en plus on galère ensemble.

Je pense que les stages sont intéressants sur un point précis : la confrontation à l'autre.
Souvent dans la salle d'entrainement hebdomadaire, chacun travaille dans son coin, parfois même avec les mêmes personnes. On est habitué à connaitre notre place. Si on est débutant on ne se voit que débutant (c'est mon cas). Mais dès qu'on se confronte aux autres qui sont parfois tout aussi débutant que nous, il y a des choses qui se révèlent sur notre niveau réel. ça peut -être à double tranchant, autant flatteur que vexant. Et ça fait du bien surtout quand on tombe sur des gens de même niveau qui nous prouve finalement qu'on n'est pas dans un mauvais chemin mais qu'on a plutôt bien travailler en temps normal.

J'ai fait un stage régional de jôdô durant lequel j'ai travaillé et abattut une somme de travail énorme sur deux jours. J'en étais très contente car j'ai vraiment connu des parts de moi-même très intéressants comme ma résistance au stress et à la fatigue. Mon tempéramment acharné, tenace et silencieux. Et aussi un calme fou comme si j'avais décroché du train train quotidien. J'étais vraiment dans ma quête de l'apprentissage de l'art-martial, ça déconnecte, ça calme, ça fait ressortir une énergie vitale vraiment impressionnante.
Mais l'ambiance était très bonne, nous étions au soleil, sur des îles, juste une 30 aine de personne.  :)
D'ailleurs, j'ai passé un grade ce jour là.

Puis, il y a des stages trop "gros" où la gestion des personnes, de la place est toujours limite, c'est vraiment dommage car c'est aussi l'occasion de rencontrer des enseignants qui ont des niveaux pas possible (tellement ils sont hauts) et là on en apprend autant sur la technique que sur l'esprit (on se confronte vraiment à du lourd si je puis dire) et ça fait rêver et nous rend humble.

Mais en même temps, je me demande pourquoi le même rythme de travail ne peut être entretenu dans les salles dans les cours normaux ? Pourquoi ne pourrait-on pas avoir des cours de "remise au point" où on travaillerait en profondeur un seul mouvement pour bien l'avoir au lieu d'attendre des stages ?
Je trouve qu'il y a un potentiel qui se perd et en plus, ça changerait le rythme d'apprentissage hebdomadaire.
Journalisée

aries
Invité
« Répondre #7 le: 26 Octobre 2009 à 15:56:00 »

les stages que j'i fait m'ont sorti du terrain trop connu du dojo, et m'ont perism de bosser de nouveaux katas, que je continue à bosser après.

la question des tarifs de posent, car pour traviller miuex vaut un stage long 4/5j, et j'ai vu des tarifs dans des annonces à plusieurs centaines d'euros sur ce format. C'est un peu raide que les fédés ne négocient pas les prix à la baisse quand ces stages sont faits par dex experts fédéraux.
Journalisée
montaigne
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2333


Que sais je ?


A.M. pratiqué(s): amc


« Répondre #8 le: 26 Octobre 2009 à 16:31:56 »

 Les stages peuvent être intéressants à plusieurs points de vue.
Le premier stage que j'ai fait était avec mon prof de kungfu de l'époque, et cela avait duré plus de 6h un dimanche. 6h d'entraînement alors que je faisais à l'époque que deux fois 1H30, par semaine ça été un gros entraînement avec en plus des exercices que l'on avait pas le temps de faire en cours. Clin d'oeil
 Après j'ai eu des profs qui faisaient des stages sur un point précis, et bosser plusieurs heures sur un point (genre clefs et contre) et en voir tous les détails, ça c'est intéressant et permets une bonne progression.
 Tu a aussi les stages organisés par d'autres profs que le tiens mais dans le même style. Cela peut apporter une autre vision de se que tu vois habituellement et des déclics peuvent se faire.
 Tu as les stages découvertes qui peuvent surtout combler ta curiosité, mais aussi amener d'autres pistes de travail.

 Enfin tu as les stages d'autres styles, mais sur des points que tu travailles dans ton style, comme par exemple les entrées en taichi et en wc, ce qui peut amener une autre vision de la chose , mais aussi en donner une meilleure compréhension.
 Puis comme le dit si bien Kaminari, tu à la rencontre d'autres personnes.
Journalisée

Membre de la tribu des Aorses.

"...Son carquois est un sépulcre béant, c'est une nation de héros.
 Ils tiennent fermement l'arc et le javelot, ils sont barbares et impitoyables; leur bruit est comme le mugissement de la mer; ils montent des chevaux..."

 Jérémie,5-6
banzai
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 168


Da-Chan-Quan sur les hauteurs des volges


A.M. pratiqué(s): Kung-fu;sanda;taichichuan;Chi-Kung;jujistu,aikido,da-chan-quan


WWW
« Répondre #9 le: 17 Novembre 2009 à 16:44:22 »

Petite participation au sujet ...Et séquence souvenir...Sortez vos mouchoir es Pleurs

C'était en 98 de l'an 1000  Grimaçant, il me fallait gravir la montagne et remonter aux origines de ma pratique Kung-Fu dans ma voie qui avez tendance souvent à dévier du droit chemin qui en faite n'ai jamais droit ....Bref quoi de mieux que de partir très loin découvrir les moines de Shaolin ....

Euhhhhhhh en faite je suis parti à Autrans dans les montagnes de France rejoindre le moine Shi De Shen chef instructeur technique du temple rien que ça ... :)gloupppppppps !

1 semaine de stage donc en pleine air et au milieu des petits zozios ...C'est pas bio la vie ...Enfin presque ! parce que l'on nous faisiez travailler un tao du tigre mes cuisses s'en souviennent encore ...Merci au fondateur du style pour travailler plus bas il aurait fallu creuser avec une pelle  Grimaçant

Et un tao à la lance ...heureusement que pour finir nous nous relaxons avec quelques séries d'abdos digne d'arnold  Grimaçant...Enfin bref c'est toujours intéressant de voir que la montagne ou on se situe et en faite juste une petite bosse et remet en cause notre entraînement ...

Je pense qu'en plus de la technique et des enchaînements à répétition cela permet de s'imprégner du Kung-Fu Shaolin et de voir que le niveau et encore très loin d'être atteint ...Un peu de modestie ne fait pas de mal  Clin d'oeil

Bon souvenir , bonne ambiance et bon maître plein de finess et de talent ...
Journalisée
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5293



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #10 le: 17 Novembre 2009 à 18:22:06 »

Autrans je n'ai pas fait de stages, mais j'y suis allé plusieurs années a la fête de la raquette, marcher dans
la neige ce n est pas mal non plus   :)
Journalisée
Jean-Paul BINDEL
Invité
« Répondre #11 le: 02 Janvier 2010 à 11:24:14 »

Je pratique les arts martiaux depuis quarante cinq ans et j'ai du participer à plus de 1000 stages en tant qu'élève et j'ai du en diriger prés de 400 en tant qu'enseignant. Je continue toujours à suivre des stages en tant qu'élève et me rend deux ou trois fois par an aux USA pour améliorer mes connaissances. Je fait également venir quatre à cinq fois par an des experts français ou étrangers dans mon dojo.
Les stages sont d'abord un moyen de se perfectionner, ensuite de sortir un peu des habitudes (familiales ou du dojo) et de rencontrer des gens merveilleux...et de tristes cons aussi.
L'idéal est de participer à des stages d'été d'une semaine qui permettent de combiner la pratique et le loisir.
Et l'argent...bien sur que ca coute cher mais pas plus qu'une soirée en boîte de nuit avec deux consommations...et c'est plus sain. Il faut savoir ce que l'on veut.
Amitiés.

Journalisée
fudoshin
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 352


gagner sans combattre


A.M. pratiqué(s): jujitsu - iaido - kenjutsu


« Répondre #12 le: 02 Février 2010 à 12:55:24 »

tout dépend qui font les stages, quels sont les intervenants et combien ça coûte !
des stages peuvent être excellents et d'autres peuvent être une perte de temps. Le mieux c'est d'y aller et de voir s'il est à refaire ou non.
Journalisée

"On doit toujours viser plus loin que la cible, on doit viser très loin, c'est notre vie. C'est tout notre esprit qui part dans la flèche, et lorsque l'on a tiré, ce n'est jamais fini. Une flèche, une vie. Un tir, une vie : le rythme unique qui engage l'être tout entier."
- Maître Awa -
Petitdragon08
Invité
« Répondre #13 le: 10 Mars 2010 à 19:07:06 »

Je suis d'accord avec tout ce qui est dit: bien sûr, ça peut coûter cher, c'est fatigant, il faut être motivé ... mais, si le stage est animé par un Maître digne de ce nom, çà peut apporter tellement, aussi bien au niveau technique que dans la compréhension de la pratique ... pour ma part, j'ai déjà fait plusieurs stages d'une journée organisés au sein de mon école de taiji, et c'est l'occasion de travailler des formes qu'on n'a pas l'habitude de travailler, ou d'approfondir certaines techniques qu'on n'a pas forcément l'occasion de travailler dans le détail lors des entraînements - 1h30, ça passe vite ... J'ai aussi eu l'occasion de faire un stage avec le Grand Maître Chen Zhenglei, qui est venu animer un stage de 2 jours dans notre école - et là, la claque: nous avons découvert un niveau de pratique très élevé, chacun prenant ce qu'il pouvait, et rencontré d'autres passionnés - et pour un coût très raisonnable, l'objectif de notre école n'étant pas de "faire du fric" ... D'ailleurs le Maître revient en avril, et j'ai hâte d'y être ...
Journalisée
karuna
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 651


Maha Guru Sagar SHRESTHA


A.M. pratiqué(s): BUDDHAKO


WWW
« Répondre #14 le: 10 Mars 2010 à 19:52:27 »

Un stage avec un "grand maitre" est toujours un moment très fort, qui laisse un sentiment d'avoir vécu quelque chose de privilégié que les autres (ceux qui n'ont pas eu ce stage)ne connaitront pas et ne pourront pas partager.
La sensation d'avoir touché quelque chose d'unique !
Journalisée

NAMASTE
Pages: [1] 2 3 ... 5   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.