Techniques-Martiales

La pratique => Débats culturels => Discussion démarrée par: PassionArt le 01 Mai 2009 à 19:51:12



Titre: L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: PassionArt le 01 Mai 2009 à 19:51:12
Voila, je lance un petit débat ouvert pour ceux qui auraient lu ou entendu parler de cet ouvrage signé d'Henry Plée et de Fujita Saiko (tous deux 10ème dan, le premier en Shotokan et l'autre en Ninjutsu) aux éditions Budo.

Perso, je viens de le terminer et même s'il est tout aussi intéressant à lire que n'importe quel livre ayant pour sujet les arts martiaux et écrit par des experts, je soutiens vraiment bec et ongles que le savoir sur les points vitaux du corps humain devrait rester dans l'enseignement des maîtres et UNIQUEMENT dans leur enseignement. Quelqu'un d'un tant soit peu intelligent et de mal intentionné, avec un ouvrage comme celui là dans les mains et quelques applications, pourrait vraiment être dangereux.

Pour ma part, je dénonce l'irresponsabilité totale des ces deux écrivains qui mettent davantage en avant le côté mortel des arts martiaux que les bienfaits qu'ils procurent. 


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Wu Song le 01 Mai 2009 à 20:28:39
Je crois que tu as tout dit là Passion Art!!! quand le business dépasse l'Honneur...

C'est triste, et dangereux... et que fera le juge quand le tueur lui dira qu'il a tout appris dans le bouquin de Plée? Rien; par contre, si vous vous êtes défendu et que vous avez cassé le bras de votre agresseur, hop! tribunal et votre sensei aussi!  >:(

Fichtre, la logique m'échappe...

Wu Song


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: artmintch le 01 Mai 2009 à 20:48:31
Des livres sur le sujet il en existe des tas, mais entre lire et mettre en pratique
Je pense qu’il quand meme une différence, il y a pas mal de recherches et
de pratique pour arriver à être un « expert » dans la matière


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Yenan le 01 Mai 2009 à 21:21:58
Moi personnellement, je pense qu'il est utile de rassembler de telles connaissances dans un livre.
Je veux dire, si l'on critique ce genre de pratique, pourquoi ne pas critiquer dans ce cas là un livre de méthode de musculation ? Les arguments pourraient être les mêmes : "Oui, on gagne beaucoup en puissance musculaire, et quelqu'un de mal intentionné pourrait utiliser sa masse musculaire pour fracasser des gens ..."
De même pour des manuels d'apprentissage d'armes, pour énormément de choses...

Une petite anecdote entendue pas plus tard que mardi au wing chun:
Un sifu organsiait un stage de wing chun. Dans ces participants au stage, il y avait un homme qui aimait bien se battre dans les bars, vous voyez le genre. Ce stage a appris quelques mouvements élémentaires et quelques bases, dont le bong sao (et subsidiairement, tan sao de l'autre main, simultanément au bong sao) .
Et bien ce type, n'a retenu que ça, avec un déplacement: et à chaque fois dans les bars, il utilisait ce bong sao -tan sao, ce qui était terriblement efficace.
Est-ce pour autant que le sifu n'aurait pas dû enseigner à ce stage cette technique? Non. Là, il en est de même.

Un savoir, quelqu'il soit, dans n'importe quelle branche que ce soit, peut être utilisé d'une bonne ou d'une mauvaise manière.
L'étude des points vitaux, qui reste un sujet très compliqué à appréhender, pour un passionné d'arts martiaux, est une étude dont il est difficile de se consacrer, tant l'art des points vitaux n'est que peu abordé en France.

Il est très interessant de pouvoir avoir un appui pour affiner ses connaissances, et cet appui se présente sous la forme d'un livre: Je ne crois pas qu'en lisant ce bouquin, l'on soit capable d'utiliser toutes les techniques les plus dévastatrices et de tuer 100 hommes à main nue. Cette lecture constitue une étude, et la mise à disposition d'un certain savoir est, à mon sens, très utile pour les gens qui ont soif de savoir martial et d'apprentissage. Les points vitaux sont une notion centrale dans les arts martiaux, quels qu'ils soient: en wing chun, la garde protège une ligne "imaginaire", pour protéger les points vitaux ; dans tous les arts martiaux, l'on s'y refere.
Un complément en temps que lecture me semble de ce point de vue très interessant.
Une personne mal intentionnée pratique rarement assidûment les arts martiaux, et comme le disait artminch, la bonne utilisaiton du savoir transmise par ce livre necessite une bonne et longue pratique ;)



Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: PassionArt le 01 Mai 2009 à 21:34:04
Tu marques un point, je le reconnais. Mais en revanche, je ne suis pas d'accord avec toi lorsque tu dis que ceux aux mauvaises intentions ne pratiquent pas les arts martiaux assidument, il y a toujours des pommes pourries dans les paniers que trop de maîtres font semblant de ne pas voir.

Mon Senseï disait qu'il valait mieux rejeter un élève qui part d'une mauvaise intention plutôt que de le former et le rendre pire. (Tu me diras, on peut toujours essayer de le rendre meilleur mais c'est une grosse gageure).

Je nuancerais en disant qu'on peut donner l'accès à un livre comme celui à partir d'un certain niveau de pratique (je pense notamment au Shorinji Kempo dans lequel l'étude des points vitaux et des techniques correspondantes ne s'enseignent qu'après plusieurs degrés de la ceinture noire) et uniquement aux élèves qui peuvent en bénéficier dans leurs pratiques à titre de connaissance et d'épanouissement.

Maîtriser cette forme de combat demande du temps mais quelqu'un qui par exemple est animé par l'envie de prouver sa supériorité ou autre motif malsain peut toujours se donner du temps pour creuser la question....

y'a à boire et à manger comme dirait l'autre ^^


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Yenan le 01 Mai 2009 à 21:51:35
Je vois bien ce que tu veux dire.

Mais pour moi une grande incohérence apparaît. J'oppose l'excellence à la mauvaise intention.
En effet comment pratiquer avec maîtrise, et véritablement connaître l'art des points vitaux en étant mal intentionné? Il semble s'agir là d'un grand paradoxe pour moi.
Bon je vais faire cliché, eau de rose, ou romain de samouraï, mais je suis assez d'accord avec ce principe. L'excellence et la connaissance dans toute pratique necessite un "coeur pur". Je ne vois pas comment quelqu'un de mal intentionné pourrait véritablement manier cet art, alors que le pillier de l'art est d'être tourné vers l'autre, de manière altruiste... De s'eveiller, de comprendre, un apprentissage vers la sagesse !

Il y a eu un reportage posté aujourd'hui même, datant de 1964, où Ueshiba parle du principae fondamental régentant l'aïkido: l'amour. Je cite "garder le bon amour en soi, et rejetter le mauvais".

Pour moi une bonne pratique de cet art s'apparente quelque peu à ce principe: la maîtrise, la recherche et l'accumulation de connaissance dans cet art va nous pousser à une plus grande sagesse, un plus grand désir d'harmonie avec soi même, pour rejetter toutes les finalités oppressives, négatives, égoïstes qui pourraient s'accompagner de la connaissance d'un art ultime.

Alors ma vision paraît peut être utopique, stéréotypée vers le "les arts martiaux nous rendent meilleurs", et bien sûr que je vois des exceptions, mais rien qu'en constatant l'influence de ma pratique sur ma vie personnelle: avant les arts martiaux, je pratiquais un sport de combat, le kickboxing/muay thaï.
J'étais nerveux, très agité, bien que plus jeune, je sais que dans cet ordre d'idée là, à cette heure là, je serais très bagarreur dans la continuité de ce que j'étais.

Je me suis mis aux arts martiaux. D'abord sur un plan théorique, ensuite sur un plan pratique. Cela m'a permis de relativiser beaucoup de choses, de me calmer, de chercher à désamorcer toutes sortes de conflit, de privilégier la parole aux poings, d'avoir une plus grande maîtrise de moi etc...
Pour moi, ce sont de petites avancées, qui cumulativement réunies me permettent d'acquérir plus de sagesse.

Autant avant de commencer les arts martiaux, le combat c'était pour la bagarre, autant cette finalité aujourd'hui a totalement disparue... je sais que je peux pertinemment me défendre en cas d'agression, mais l'idée de me bagarrer, ça me paraît d'une futilité et d'une insipidité... les arts martiaux sont tellements riches, qu'en tirer parti pour se bagarrer, c'est une pratique extrêmement minable, et aucun doute que ce pratiquant si on peut l'appeler comme ça, sera très largement inférieur à un pratiquant qui c*n çoit l'art martial dans toutes ses composantes, que ce soit sur le plan purement martial, de combat, sur le plan interne, spirituel, etc... ;)



Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: PassionArt le 01 Mai 2009 à 22:07:37
Alors, nous avons tous deux l'identique vision de ce qu'apporte à l'être humain la pratique et l'étude des arts martiaux. C'est un idéal que nous atteindrons peut être un jour, en tout cas nous faisons tout pour.

D'un point de vue personnel, même si j'aime le contact corporel (notamment dans le Judo où il n'y a que ça) et la recherche d'action dans la pratique martiale comme exutoire à la violence intérieure, je haïs la violence gratuite autant que la recherche de supériorité. Je pratique les arts martiaux pour devenir meilleur et même si j'ai encore tellement de route devant moi que je n'en vois pas le bout, je sens que je suis sur la bonne voie.  :)

C'est un fait établi que celui qui respecte la pratique des arts martiaux l'emportera toujours sur celui qui s'en sert à des fins de violence. Mais on connaît tous l'histoire de l'élève jaloux qui s'en prend à son maître... et parfois, le maître perd... Le combat n'est pas toujours physique, mais il peut faire très mal. Je prends toujours l'exemple du fils de Funakoshi qui a profité de la mort de son père pour permettre les compétitions de Karate que celui ci détestait tant.


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Hattori Aruno le 01 Mai 2009 à 22:20:28
C'est une question très intéressante que tu soulèves Passionart, quant à une utilisation néfaste des arts martiaux. Ce sont des arts violents qui prônent pourtant une grande moralité et il n'est pas donné à tout le monde de comprendre ce paradoxe. De même, les clés de cette compréhension ne sont pas données par tous les professeurs. Mais je suis d'accord avec Yenan: à partir d'un certain niveau de lecture, on ne peut pas renier cette philosophie "du fourreau qui reste dans le sabre", sous peine de tenter de maitriser un savoir vidé de son sens.

Comme Yenan l'a aussi dit, l'art des points vitaux n'est pas d'un apprentissage aisé. Je crois moi-même qu'on ne peut vraiment le maitriser qu'en compagnie d'un maitre.


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: PassionArt le 01 Mai 2009 à 22:28:13
Je crois qu'on a tous eu une part d'ombre qui ressortie à plusieurs moments de notre vie, de même qu'elle ressortira encore probablement. Mais avec le temps, en effet, je suis convaincu aussi que l'envie d'être agressif disparaît au profit de la lucidité qui fait se rendre compte d'à quel point la recherche de la violence est inutile.


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Wu Song le 02 Mai 2009 à 09:42:54
On peut tout trouver sur le Net, même la recette pour faire une bombe atomique!!! alors sous cet aspect, bien évidemment, tout est faisable et donc éditable; mais est il aussi sain de tout éditer? on trouve l'art et la manière de faire une bombe artisanale sur le net, et combien de bras et de mains arrachés? combien de gamins mutilés? on peut toujours se retrancher derrière le paravent idyllique du savoir théorique et de l'archivage d'un savoir qui ne doit pas se perdre pour les générations futures, il n'en reste pas moins que les motivations de ces "écrivains" restent mercantiles et pécuniers, quand il ne s'agit pas de montrer qu'on a plus de savoir que son voisin...

Je ne suis pas du tout favorable à ce genre de pratique; les shifu des générations précédentes couchaient sur le papier des réflexions et des méthodes, mais gardaient ces papiers au secret, et ne les transmettaient qu'à ceux qu'ils jugeaient dignes de les recevoir, et ne transmettaient qu'à certains autres des parties de leur savoir en fonction de leurs personnalités. On peut toujours subodorer le fait qu'on peut aujourd'hui donc fabriquer des bombes sur le Net, donc autant apprendre aussi les points vitaux et l'art et la manière de tuer en deux coups de pouce (c'est un moindre mal  ;D), mais c'est aussi cautionner un système où tout se vend, même l'art de tuer... et c'est moche.

Wu Song


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Oliv 0808 le 03 Mai 2009 à 11:43:54
je pense que écrire un livre sur le sujet peut permettre d'apprendre certaines chose et pourquoi pas de vouloir en apprendre plus, mais dans un dojo...tous les points vitaux ne sont pas au même endroit chez tous les hommes( je parle bien sur au millimètre prés) ce n'est pas dans un livre, même très bien écrit et illustré, qui peut apprendre "l'art ultime des points vitaux" mais bien des années et des années de pratiques


Titre: Re : Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: artmintch le 03 Mai 2009 à 18:39:36
... les points vitaux ne sont pas au même endroit chez tous les hommes( je parle bien sur au millimètre prés) ce n'est pas dans un livre, même très bien écrit et illustré, qui peut apprendre "l'art ultime des points vitaux" mais bien des années et des années de pratiques

bonne "reflexion"

4 méthodes localisation

- unité proportionnelle, consiste a diviser la longueur ou la largeur du corps en un nombre déterminé
de parties égales entre elles. Chaque partie est l'unité proportionnelle appelée Tsoun.

- consiste a utiliser les doigts du patients comme étalon.

- utilise les repères naturels

et la dernière toutes ces méthodes ont été détrônées par la détection électronique

 :)


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Hattori Aruno le 15 Mai 2009 à 18:12:15
Détection électronique? Peux-tu nous expliquer en quoi ça consiste Artminch?


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: artmintch le 15 Mai 2009 à 19:02:45

L’appareil envoie un très léger courant électrique a travers la peau, si la résistance de
celle ci est importante le courant ne passe pas, par contre, si la résistance est faible, le
courant traverse la peau et revient vers l’appareil.
En revenant, il excite une petite diode qui s’allume.

Système repose sur une découverte du docteur Niboyet, qui a fait sa thèse de doctorat
en physique : les points d’acupunctures sont des points de moindre résistance électrique.

… 1) tous les points localisés avec exactitude sur des zones symétriques du corps
a droite et a gauche sont rigoureusement symétriques et ceci a 90% des cas
 
2) tous les points localisés se superposent dans 90 % des cas d’une manière rigoureuse
avec ceux décrits par la tradition chinoise comme étant des points d’acupunctures …


l'appareil se compose d'un circuit intégré dans un boitier, duquel se prolonge un fil terminé par
une électrode (appelé crayon)surmontée d'une petite lampe. on promène le "crayon" sur la peau et
quand la lampe s'allume, un point est signalé  8)

 


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Daisuke le 14 Juin 2009 à 16:35:54
y a aussi une phrase: apprendre un style de combat et savoir l'utiliser se n'est pas pareil
donc si on ne s'entraîne pas un minimum dans un dojo se ne sera pas plus efficace


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Wu Song le 14 Juin 2009 à 20:45:12
En gong fu, cherchez donc le "dian xue".

Wu Song


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Pa_chi_chuan le 18 Août 2009 à 23:52:12
artmintch,

As-tu déjà essayé l'appareil décrit?  Comme je pratique l'acupressure je suis curieux des résultats possibles.  La recherche des tsubos sur les méridiens sont au début en effet assez 'mesurés' sur une base de distance corporelle par rapport à un repair. Par la suite on remarque qu'avec la pratique les points n'étaient pas exactement ... à la bonne distance. ;-)
As-tu un lien URL sur l'appareil?

Je voudrais attirer l'attention des lecteurs sur le sujet des points 'vitaux', erreur de la fin des années 70.  Mauvaise traduction des points de 'vie-santé' lié à la traduction Chinoise non correcte...reprise avec plaisir par bcp de pratiquants pour mystifier leurs techniques...par des techniques cachées.   

Pour avoir travaillé avec 2 8ème dan sur le sujet, les points vitaux magiques/martiaux...sont des endroits plus "fragiles" du corp humain accessible la plupart du temps grâce à un entraînement énorme d'endurcissement et d'énergie.  Donc pas à la dispo du débutant.

Cordialement

Eric
 



Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: taysonwarrior le 19 Août 2009 à 01:19:22


 
artmintch,

  

Pour avoir travaillé avec 2 8ème dan sur le sujet, les points vitaux magiques/martiaux...sont des endroits plus "fragiles" du corp humain accessible la plupart du temps grâce à un entraînement énorme d'endurcissement et d'énergie.  Donc pas à la dispo du débutant.

Cordialement

Eric



C'est vrai qu'il faut éviter de parler de points vitaux a des débutants qui viennent juste de  débuter .  Mais , je me souviens que moi au bout d'un an et demie de pratique de Viet Vo Dao ( Taysonvodao ) , mon maître a commencé a m'enseigner les points vitaux qui sont sur le poignets en cas de saisie lors d'une agression dans la rue , et certains qui se trouve sur le cou et sur la visage , ok il y avait des ceintures noires en même temps lors du cours , mais les techniques de points vitaux sont difficile a maîtriser ( surtout choper les points sans perdre trop de temps lors d'une agression) donc pour moi ,je trouve normal qu'on enseigne les points vitaux qui servent a contrôler ( et non ceux qui servent a tuer ) a tout les pratiquant même ceux qui ont commencés il y a pas  longtemps .
 




Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: artmintch le 19 Août 2009 à 08:27:20
Je me suis jamais servi de cet appareil ! pour le sujet qui nous intéresse, j’ai un ami
qui pratique la MTC depuis longtemps, j’ai tenté de l’attirer sur le forum, mais je
pense que ça ne l’intéresse pas trop.
 


Titre: Re : Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Oliv 0808 le 19 Août 2009 à 13:29:22
artmintch,

  

Pour avoir travaillé avec 2 8ème dan sur le sujet, les points vitaux magiques/martiaux...sont des endroits plus "fragiles" du corp humain accessible la plupart du temps grâce à un entraînement énorme d'endurcissement et d'énergie.  Donc pas à la dispo du débutant.

Cordialement

Eric



C'est vrai qu'il faut éviter de parler de points vitaux a des débutants qui viennent juste de  débuter .  Mais , je me souviens que moi au bout d'un an et demie de pratique de Viet Vo Dao ( Taysonvodao ) , mon maître a commencé a m'enseigner les points vitaux qui sont sur le poignets en cas de saisie lors d'une agression dans la rue , et certains qui se trouve sur le cou et sur la visage , ok il y avait des ceintures noires en même temps lors du cours , mais les techniques de points vitaux sont difficile a maîtriser ( surtout choper les points sans perdre trop de temps lors d'une agression) donc pour moi ,je trouve normal qu'on enseigne les points vitaux qui servent a contrôler ( et non ceux qui servent a tuer ) a tout les pratiquant même ceux qui ont commencés il y a pas  longtemps .
 



[/quote]
il faut parler des PV à un pratiquant qui sait déjà pratiquer la technique qui va avec. si tu lui enseigne dès le départ les PV, il va se concentrer dessus pensant que c'est le but de la technique alors que ce n'est que la cerise sur le gâteau... 


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: taysonwarrior le 19 Août 2009 à 22:40:37
il faut parler des PV à un pratiquant qui sait déjà pratiquer la technique qui va avec. si tu lui enseigne dès le départ les PV, il va se concentrer dessus pensant que c'est le but de la technique alors que ce n'est que la cerise sur le gâteau... 

Tu as raison Oliv , c'est sur qu'il faut les apprendre avec des techniques , c'est ce que mon maître fait , jamais il nous montre un point vital sans les techniques qui vont avec. En général , on les utilise comme tu le dis comme la cerise sur le gâteau , ayant pour but d' occasionner une réaction sur l'adversaire pour pouvoir enchaîner .

Aussi , comme tu le dit oliv , il ne faut pas maîtriser un adversaire en essayant que des attaques sur les points vitaux , surtout que 5% de la population résiste facilement au PV , et dans la rue on ne sait pas sur qui on peut tomber .

Un coup de bol pour moi , je fais parti de ces 5% et je dois vous avouer que  souvent  les pressions de PV ne me font presque pas réagir :P


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Oliv 0808 le 20 Août 2009 à 13:20:35
il faut savoir aussi que que les attaque aux points vitaux seront plus difficile suivant les saisons:en été le mec sera en t shirt ou débardeur donc ça va mais en temps plus froid avec un gros pull et/ou une veste...


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: taysonwarrior le 24 Août 2009 à 17:54:33
Meme si le mec a un pull, tu as toujours les PV sur le visage au cas ou.... :)


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Oliv 0808 le 24 Août 2009 à 18:31:32
pour moi, les PV les plus importants sont les plus simples: genoux, parties génitales,tempes,machoire,nez, oeil...après tu as toutes les articulations, les doigts,etc...
pourquoi essayer de toucher un point spécial,situé à 2 doigts de tel ou tel partie du corps alors que les meilleurs cible sont sous ton nez?
ok, avec 10 ou 15 ans de pratique, tu les connais les yeux fermés mais es ce suffisant pour arrêter quelqu'un armé ou qui te saute dessus? alors qu'un bon lowkick dans un genou ou un coude dans le nez...surtout que tous les points vitaux ne se touchent pas pareil pour être efficace, certains seront tapé d'un coup sec,pour d'autres la touche devra être plus longue et appuyé.
en gros il est bon de les connaitre, les utiliser sera plus difficile   


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: taysonwarrior le 24 Août 2009 à 19:40:06
pour moi, les PV les plus importants sont les plus simples: genoux, parties génitales,tempes,machoire,nez, oeil...après tu as toutes les articulations, les doigts,etc...
pourquoi essayer de toucher un point spécial,situé à 2 doigts de tel ou tel partie du corps alors que les meilleurs cible sont sous ton nez?
ok, avec 10 ou 15 ans de pratique, tu les connais les yeux fermés mais es ce suffisant pour arrêter quelqu'un armé ou qui te saute dessus? alors qu'un bon lowkick dans un genou ou un coude dans le nez...surtout que tous les points vitaux ne se touchent pas pareil pour être efficace, certains seront tapé d'un coup sec,pour d'autres la touche devra être plus longue et appuyé.
en gros il est bon de les connaitre, les utiliser sera plus difficile  

Je parlai en cas d'extrême , si tu n'as que cette solution a faire , c'est sur que en combat on cherche la technique la plus simple en général.

Les partie génitales ne sont pas un PV Oliv mais juste le talon d'achille des hommes :(


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Oliv 0808 le 24 Août 2009 à 20:29:48
bin pour moi c'est vital cette partie là  :D


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: taysonwarrior le 24 Août 2009 à 20:31:20
LOL  ;D ;D


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: kaminari le 24 Août 2009 à 20:42:26
C'est peut-être pas un point vital mais ça met sérieusement hors d'état de nuire donc vous devenez une proie très facile.
Ce n'est pas exclusivement masculin parcontre...


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: aries le 26 Octobre 2009 à 15:36:36
j'ai lu le bouquin de plee. il y a données historiques sympas en plus du travail sur les PV. maintenant la dangerosité du truc..

des points de pression en terme de douleur il y en a qui seraient a priori utilisables ( je me suis servi d'un cobaye...moi). Maintenant pour d'autres effets, j'ai cru comprendre dqu'il y avait différenste façon de s'en servir: frappes pression friction etc ... et  mise à part la frappe je connais pas grand chose , et encore...

je ne pense pas qu'un lecteur soit en mesure après avoir lu en bossé sur ce bouquin , de stimuler un point vital , de la bonne façon et en prenant compte l'heure s'il vise tel ou tel viscère afin de l'affetcer sur un moment de fragilité ,

et dire au passage à son opposant " tu ne le sais pas encore mais tu est déjà mort" , pour les accros de mangas virils



Titre: Re : Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Hattori Aruno le 30 Octobre 2009 à 12:41:57
et dire au passage à son opposant " tu ne le sais pas encore mais tu est déjà mort" , pour les accros de mangas virils

Comme moi!

Omae wa mo shindeiru.  lol

Je me rappelle d'un expert en Dim mak qui expliquait la réalité de certains points que frappe Kenshiro sur un fansite du manga. Il décrivait aussi un point "à retardement" et le pourquoi de ce temps d'action prolongé.



Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Djeu Kürü le 19 Juin 2010 à 18:37:15
j'ai acheté les deux tomes de " l'essence des arts martiaux internes" et lorsque j'ai acheté ces deux ouvrages on m'a conseiller ton livre sur les point vitaux mais malheureusement je n'avais pas assez de sous. (30€ pour des bouquins ça fait cher à force).
sans rentrez dans le débat de savoir si il faut donner ce genres d'informations au monde entier par l'écriture de ce livre, as tu appris quelque chose est-il intéressant et abordable pour des gens comme moi qui ne connaissent pas du tout ce domaine?

merci ;)


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: PassionArt le 21 Juin 2010 à 00:37:17
Et bien, je suis bien forcé de le dire: oui, j'y ai appris des choses. J'ai aussi redéfinis certains points (de l'ouvrage) que je connaissais déjà. Mais il ne faut pas avoir fait bac Jujutsu +2 pour savoir comment faire mal et ce type d'écrit peut donner de mauvaises idées à celui qui a ne serait-ce que quelques rudiments de boxe.

Qui plus est, la manière d'écrire de Plée est presque un encouragement à l'utilisation de certaines techniques que je n'utiliserais même pas contre un adversaire dangereux. Ceci dit, n'oublions pas que le père Plée était un publicitaire.... il a du sentir le filon que lui rapporterait un tel ouvrage à une époque où le Kyusho est si populaire...


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Djeu Kürü le 25 Juin 2010 à 19:46:15
tu me le conseille ou alors un autre ouvrage?


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: PassionArt le 26 Juin 2010 à 01:25:31
Pour un pratiquant, il y a beaucoup d'indications intéressantes mais dans lesquelles il faut parfois faire le tri par un peu de bon sens. Je fais notamment allusion aux points prétendus mortels alors qu'ils se trouvent dans les chevilles... il faut tenir compte des faibles connaissances médicales de l'époque, etc...



Malgré que je sois contre la démarche de Plée, je trouve cet ouvrage fort intéressant (paradoxe comme on en fait plus ^^).

Je peux te le conseiller, tout comme le Dim Mak aux mêmes Budo Éditions (plus épais, plus complet, plus scientifique).



Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Djeu Kürü le 26 Juin 2010 à 10:58:44
as-tu déjà pu appliquer tes connaissance sur les points vitaux dans la vie de tous les jours, dans ta pratiques des AM ou alors c'est vraiment très théorique comme science?


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Hattori Aruno le 26 Juin 2010 à 12:32:03
Quelqu'un m'a un jour dit que le gros problème des points vitaux c'est de les atteindre avec précision dans un combat, et je me dis que ça ne doit pas être si simple en effet.


Titre: Re : Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Sebxcore le 26 Juin 2010 à 13:12:46
Quelqu'un m'a un jour dit que le gros problème des points vitaux c'est de les atteindre avec précision dans un combat, et je me dis que ça ne doit pas être si simple en effet.

Bah disons que certains sont plus facile à atteindre que d'autre c'est clair :).

Seb


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: artmintch le 26 Juin 2010 à 23:35:57
A mon avis si c’est pour se documenter, très bien, mais si c’est pour « foudroyer » un
adversaire  il y a d’autres moyens.
Comme beaucoup je me suis penché sur la question, mais juste pour info et non pour
essayer de m’en servir.
J’ai un collègue, les points, les méridiens …etc. c’est son métier  et parfois en travail
par deux, pour s’amuser essayait  de « m’avoir » je ne lui ai jamais laissé l’opportunité
c’est dire que ce n’est pas évident.

 ;)



Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: petit_scarabe le 08 Janvier 2012 à 18:17:00
Bon ben je déterre ce sujet épineux et tant recherché par les divers pratiquants qui après avoir vus des maîtres ou autres pratiquants dasn des films, vidéos foudroyer du regard, d'un coup de doigt... un partenaire.

Pour ma part cette recherche est plus dans le but d'une application technique et professionnele mais non létale.

Et certaines applications sont éfficaces et marche même très bien je le confirme.
Mais pour ma part elles ne sont appliquées que sur les points névralgiques afin de créer une douleur plus ou moins vive qui permettra ensuite d'agir d'une autre manière pour atteindre un but initial.


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: nauo le 20 Septembre 2014 à 22:02:25
(Désolé je fais un peu de nécromancie de sujet ^^ )

Honnêtement, pour l'avoir entièrement lu, le livre de Plée ne suffit clairement pas pour les points vitaux, surtout qu'une des grandes conclusion reste que les points les plus faciles sont ceux à atteindre en combat. Et ces points sont connus et enseignés partout (yeux, tempes, cou, parties, plexus, etc.)

Par contre, chose intéressante, il s'agit du premier tome d'un ensemble de deux œuvres :
-L'art ultime et sublime des points vitaux
-L'art ultime et sublime des points de vie

Le second tome est le pendant positif du premier : techniques de réduction de fracture, réanimation, etc.


Titre: Re : Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: kiai le 20 Septembre 2014 à 23:19:08
Quelqu'un m'a un jour dit que le gros problème des points vitaux c'est de les atteindre avec précision dans un combat, et je me dis que ça ne doit pas être si simple en effet.
A mon avis les bijoux de famille est un des points vitaux les plus accessibles .   


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: kiai le 21 Septembre 2014 à 11:04:46
Et puis je rajouterai à mon humble avis pas besoin de cours d'anatomie ou de lire un Vidal pour connaitre les points vitaux (plexus, gorge, foie, tempe, les bijoux de famille, genoux , yeux ,rein etc...)
Le plus important c'est des entrainements assidus , répétés et surtout des années de pratique pour acquérir précision et puissance pour  "éventuellement " espérer être efficace sur une attaque sur des points vitaux . 


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Maksym le 21 Septembre 2014 à 15:19:36
J'ai trouvé les deux bouquins de Plée dans une brocante pour 30 euros. je pense que j'ai fait une affaire car a la fnac y'en a pour 100 euros. Je les ai pas encore lu, mais feuilletés rapidement. Celui sur les kappô n'a pas l'air d'avoir été écrit à l'aide de LSD.

j'y ai trouvé des infos que je connaissait déjà, et d'autres que j'ai put recoupé ailleurs. Comme l'histoire du massage cardiaque et du bouche a bouche qui n'ont été reconnus en France (par les médecins) que dans les années 70.

J'ai retrouvé certains kuatsu que j'avais déjà appris au dojo.


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: hakuzo le 21 Septembre 2014 à 18:18:02
Pour moi, les points vitaux les plus accessibles sont ceux que l'adversaire nous offre l'opportunité de toucher. Je connais des gens qui n'offrent pas volontiers leurs bijoux de famille et qui savent très bien les protéger (ou qui portent des coquilles   :P).


Titre: Re : Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: kiai le 21 Septembre 2014 à 18:48:32
Pour moi, les points vitaux les plus accessibles sont ceux que l'adversaire nous offre l'opportunité de toucher. Je connais des gens qui n'offrent pas volontiers leurs bijoux de famille et qui savent très bien les protéger (ou qui portent des coquilles   :P).
Dans la rue ils portent des coquilles?


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Hattori Aruno le 21 Septembre 2014 à 19:00:22
Dans la rue ils portent des coquilles?

(http://jamielhayes.com/wp-content/uploads/2013/11/2-clockworkorangecostume-1.jpg)

 :P

Après, les combattants expérimentés offrent effectivement rarement leur bijoux, pour ce que j'en ai vu. En général, les gardes classiques protègent d'emblée la partie en question. On se bat mieux en se sentant ses capacités de paternités en relative sécurité, après tout.


Un jour, j'ai entendu Sveneric Bogsater (Shihan du Bujinkan, quelqu'un d'assez sympa en passant) dire que les points vitaux pouvaient être utiles mais qu'il ne fallait pas se reposer dessus en combat. Ça fait sens de mon point de vue car en fonction de la morphologie de chacun, ces points pourront être plus ou moins facile à trouver ou à stimuler, de la même manière qu'une même technique exécutée de manière parfaitement identique ne marchera jamais de la même manière sur tout le monde.
Ce n'était pas les disqualifier bien entendu, d'autant que le Bujinkan comprends assez bien de techniques de koshijutsu (attaques sur les muscles et des points vitaux/nerveux) mais plutôt relativiser leur efficacité dans le cadre d'un combat réel.


Titre: Re : Re : Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: hakuzo le 21 Septembre 2014 à 20:43:03
Dans la rue ils portent des coquilles?
Qui sait, on peut toujours avoir des surprises <bellesdents>


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Chichounet le 22 Septembre 2014 à 11:20:06
Vieux déterrage ... J'ai pas tout lu, quasi seulement les premiers post du topic, et certainement pas les bouquins en question.

Mais je trouve l'idée de faire ces bouquins de la part de gens désignés comme des "pointure" totalement à coté de la plaque s'il s'agit réellement d'exposer dans un bouquin traitant d'art mertiaux la panoplis des points vitaux.
A coté de la plaque quand il s'agit d'arts martiaux.
Cela ne peut s'apprendre qu'en pratiquant et avec l'accompagnement d'une progression, c'est pas pour rien qu'on ne les montre pas au bout des six premier mois.

Les arts martiaux qui se voudraient un tant soit peu authentiques, c'est pas des méthodes de self ou de close combat.

Totalement délirant !



Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: hakuzo le 22 Septembre 2014 à 14:21:13
Vieux déterrage ... J'ai pas tout lu, quasi seulement les premiers post du topic, et certainement pas les bouquins en question.
Je crois que c'est toujours mieux de regarder un peu le fond des choses, plutôt que de se dire "je suis trop bien pour lire ça". Tu juges le concept et je ne t'en donne pas tort, mais en même temps, tu émets un jugement sur un livre que tu avoues ne jamais avoir lu et dont ,au final, tu n'as qu'une vague idée.
Je n'essaie pas de défendre ce livre de quelque manière. C'est juste que je tique un peu sur le principe.

Plus concrètement, j'avais acheté ce beau livre (il faut le reconnaître) un peu avant que je ne commence à pratiquer le taijutsu et que je m'intéressais déjà aux formes plus anciennes. Mes connaissances des kyusho étaient inexistantes à l'époque. Et bien, malgré toutes les descriptions concernant les points et les frappes que tentent de donner ce livre, je n'aurais pu réellement en utiliser aucune. Ce livre parle des points vitaux, mais pas de tout ce qui va indispensablement avec pour pouvoir les appliquer.
Je l'ai ressorti pour écrire ces quelques lignes. Aujourd'hui, certaines choses y font plus sens pour moi qu'a l'époque alors que d'autres pas du tout.
Je crois que cela reste un livre intéressant ne serait-ce que d'un simple point de vue documentaire, de par ses planches provenant de différentes écoles, ainsi que du fait qu'il offre une "trace" des recherches faites par le gouvernement japonais concernant les arts martiaux anciens durant la seconde guerre mondiale. Il peut aussi être relativement intéressant pour ceux qui ont déjà des connaissances et des bases dans l'application de kyusho ou encore les néophytes qui pourront se faire un semblant d'idée de ce que sont les points-vitaux.
Mais ce n'est pas avec ce livre que quelqu'un va pouvoir utiliser des kyusho de nulle part, ni avec aucun livre d'ailleurs.


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Chichounet le 22 Septembre 2014 à 20:50:43
Ce que je critique, certes sans avoir lu l'ouvrage, c'est le principe.
Mais comme tu le dis, si on ne pratique pas, il est quasi impossible d'appliquer certaines techniques et je suis tout à fait d'accord avec toi d'ailleurs.
Au final, un bouquin qui ne sert à rien : il ne sert pas à celui qui ne pratique pas parce qu'kl n'arrivera jamais à rien faire de ce qui est écrit, et celui qui pratique va apprendre tout ça par l'exercice de sa pratique, pas besoin d'un bouquin !

Je schématise.
Mais je n'en ajouterai pas, je n'ai pas vu passer le bouquin en question.
Donc ...

Je dirai juste que je n'accroche pas au principe.

;)



Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: artmintch le 22 Septembre 2014 à 22:44:10
il y a un point ( <wouarf> je ne l'ai pas fait exprès) a considérer, c'est la "curiosité" même si cela ne sert a rien. Points d’acupuncture ou autres, philosophies, historiques... s'il fallait que je mette en application tout ce que je peux lire  <quasisaoul> mais personnellement j'aime voir plus loin, approfondir. D’ailleurs je le fais dans toutes les activités. Ou est le mal?


Si un livre ne remplacera pas un enseignement d'une pratique, il peut quand même amener quelque chose de complémentaire. Si les livres ne servent a rien, supprimons des classes d'écoles, les cartables seront moins lourds  <bellesdents>


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: nauo le 23 Septembre 2014 à 00:02:02
Citation
Au final, un bouquin qui ne sert à rien :

Personnellement je suis vraiment contre ce jugement hâtif qui, je ne le cache pas, me hérisse.
 
Ce livre est bourré de qualités cachées pour moi :
-satisfaire la curiosité sur ce que sont les kyusho dans l'ensemble, leur histoire, les planches historiques, etc.
-servir éventuellement d'aide-mémoire à ceux qui s'y connaissent.
-ne pas permettre à n'importe quel idiot d'utiliser ca n'importe comment (je doute qu'un livre le puisse)
-mettre en contexte la recherche japonaise sur cet aspect tout en faisant des liens.

La première qualité est pour moi la plus intéressante ici. Avec ton jugement, aucun livre qui n'est pas un manuel pratique ne devrait exister... 


Titre: Re : Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Hattori Aruno le 23 Septembre 2014 à 02:10:49
Les livres martiaux peuvent apprendre mais encore faut-il en connaitre la "langue d'écriture", ou au moins en avoir assez de rudiment. C'est pour ça que j'essaye de relire de temps en temps les livres et textes auxquels je n'ai plus touché depuis longtemps, car mon vocabulaire martial s'étendant, il y a des choses que je comprends mieux ou que je vois sous un autre angle.

Aussi, depuis quand un bouquin contenant du savoir ne sert à rien à partir du moment où ce savoir n'est pas utilisable ? C'est une vision plutôt obtuse, je trouve.
J'ai des textes anciens de ninjutsu qui décrivent des techniques de crochetage et des mécanismes de verrous qui n'existent plus depuis des lustres. Est-ce que je dois mettre ces pages au feu pour autant ? Elles n'en sont pas moins des fenêtres ouvertes sur l'époque à laquelle elles ont été rédigées et participent à la compréhension globale du ninjutsu.


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Maksym le 23 Septembre 2014 à 08:40:08
Celui qui brûle un livre brûle la sagesse elle-même !


Titre: Re : Re : Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Chichounet le 24 Septembre 2014 à 10:50:28
J'ai des textes anciens de ninjutsu qui décrivent des techniques de crochetage et des mécanismes de verrous qui n'existent plus depuis des lustres. Est-ce que je dois mettre ces pages au feu pour autant ? Elles n'en sont pas moins des fenêtres ouvertes sur l'époque à laquelle elles ont été rédigées et participent à la compréhension globale du ninjutsu.
C'est pas pareil, Hattori, ce que tu décris présente un intérêt historique te il faut comparer ce qui est comparable.

Moi, je trouve juste qu'il n'est pas très intelligent de mettre entre toutes les mains la liste des points vitaux via un bouquin, alors que cela doit se découvrir par la pratique d'une ou de quelques  disciplines.
C'est  comme in livre  sur le Zen, on peut en parler, mais tenter de l'expliquer est une imbécilité.




Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Maksym le 24 Septembre 2014 à 14:46:53
Mais ya plein de choses sur le japon médiéval, les art martiaux en général ainsi que plein d'info sur l'histoire de la médecine dans le deuxième bouquin. Ce n'est pas qu'un listing des points vitaux.

Après je te rejoin sur le fait que c'est peut-être une peut irresponsable  comme démarche mais bon. c'est pas en lisant le bouquin de Plée que n'importe qui pourra maîtriser les frappes aux points vitaux.


Moi, je trouve juste qu'il n'est pas très intelligent de mettre entre toutes les mains la liste des points vitaux via un bouquin, alors que cela doit se découvrir par la pratique d'une ou de quelques  disciplines.
C'est  comme in livre  sur le Zen, on peut en parler, mais tenter de l'expliquer est une imbécilité.


J'ai un livrre qui répertorie un max de waza de judo . On ne pourra jamais apprendre correctement les projection du judo juste grâce a ce livre.sa ne remplacera jamais le dojo. mais sa peut servir comme aide mémoire. sa permet aussi d'aider a préserver les conaissances.


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: musashi le 24 Septembre 2014 à 19:11:10
Je ne suis pas certaine que ce soit VRAIMENT dangereux d'écrire ce genre de livre.

Déjà, si quelqu'un souhaite faire du mal à autrui, il y a des moyens beaucoup plus simple.
Il lui suffit d'aller acheter un couteau de cuisine chez Ikea pour 5€ et de te le planter ou il veut, sans se soucier des points vitaux.

Qui plus est, les points vitaux ne sont pas si simple a apprendre. Il ne suffit pas de savoir ou il se trouve, il faut encore savoir comment l'utiliser. Ce n'est pas un interrupteur à douleur sur lequel il suffit de presser.

En plus, ce n'est pas parce qu'on trouve un point vital sur soi, ou sur un ami, qu'on le trouve sur tout le monde!
Ce n'est qu'après de longues années de pratique assidue qu'on peut espérer y arriver.
Qui le ferai, à partir d'un livre?

Non je pense que ces ouvrages sont intéressant à bien des niveaux, aussi bien pour le pratiquant avertit que le petit curieux.
Ils n'offrent pas qu'une arme en plus, ils offrent aussi une vision différente de l'anatomie humaine, et ce savoir permet même parfois de soulager certains maux.
Ce n'est donc vraiment pas un livre à mettre à la poubelle.


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Chichounet le 24 Septembre 2014 à 19:28:35
Oups la levée de boucliers !!!

Moi, je ne critiquais qu'un principe pour ce qu'il était, et puis si comme il se dit par ceux qui l'ont lu, ce sujet n'est pas l'objet essentiel de ce livre, on ne va pas non plus s'arrêter sur ce détail. J'ai juste été leurré par le premier message du topic qui ne parlait que de ça.
Enfin, il est vrai qu'il ne suffit pas de dire "là, ça peut tuer", ni même de l'expliquer, si on ne pratique pas tintin.

Je laisserai le mot de la fin pour ce qui me concerne à Musashi qu'est souvent pleine de bon sens :

Je ne suis pas certaine que ce soit VRAIMENT dangereux d'écrire ce genre de livre.
Déjà, si quelqu'un souhaite faire du mal à autrui, il y a des moyens beaucoup plus simple.
Il lui suffit d'aller acheter un couteau de cuisine chez Ikea pour 5€ et de te le planter ou il veut, sans se soucier des points vitaux.


Hé bé au fond, c'est pas faux !!

;)


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: musashi le 24 Septembre 2014 à 19:52:34
Comme quoi je ne dis pas que des bêtises  <ange>


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Chichounet le 24 Septembre 2014 à 21:02:16
Kiki dit ça Musashi, tu me donne le nom, je lui colle un coup mortel (en plus j'en connais pour de vrai  <bellesdents>)


Titre: Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Thrace le 25 Septembre 2014 à 07:55:26
Moi moi je dis ça et je t'attends de pied ferme Chichounet pour déguster une bonne binouze !!!  <bellesdents>

Sinon, redevenons sérieux, livre dans ma bibliothèque depuis fort fort longtemps.
Lu la présentation faite par H. Plée et le petit historique des démarches effectuées par Fujita Saiko et d'autres sur les prisonniers pour tester la validité de leur "travail", mais me suis arrêté au début des "planches" avec tous les points.

Si j'en ai retenu une chose, nous, les Hommes, ne naissons pas égaux comme dit un peu partout, mais avec des différences morphologiques d'une ethnie à l'autre...
Le type Afro, Asiat, Euro... et les points vitaux ne sont plus tout à fait au même endroit et à la même profondeur...

Après j'aime tous mes frères qui saignent rouge comme moi, ne nous méprenons pas !!!

 <smilie>


Titre: Re : Re : Re : Re : L'Art Sublime et Ultime des points vitaux
Posté par: Hattori Aruno le 25 Septembre 2014 à 14:57:02
C'est pas pareil, Hattori, ce que tu décris présente un intérêt historique te il faut comparer ce qui est comparable.

Moi, je trouve juste qu'il n'est pas très intelligent de mettre entre toutes les mains la liste des points vitaux via un bouquin, alors que cela doit se découvrir par la pratique d'une ou de quelques  disciplines.
C'est  comme in livre  sur le Zen, on peut en parler, mais tenter de l'expliquer est une imbécilité.

Ce livre a un intérêt historique réel aussi pour peu qu'on le prenne sous le bon angle. Hakuzo l'a bien expliqué avant, je trouve.

Le problème avec ta "schématisation" c'est que dans le principe on peut dire qu'aucun livre technique d'arts martiaux ne sert à rien, à partir du moment où il y a toujours des connaissances requises pour en appliquer correctement le contenu. En fait, tu pourrais appliquer ça à à peu près tous les domaines relevant de l'art ou de l'artisanat.

Non je pense que ces ouvrages sont intéressant à bien des niveaux, aussi bien pour le pratiquant avertit que le petit curieux.
Ils n'offrent pas qu'une arme en plus, ils offrent aussi une vision différente de l'anatomie humaine, et ce savoir permet même parfois de soulager certains maux.
Ce n'est donc vraiment pas un livre à mettre à la poubelle.

Je suis d'accord. De plus, ça permet d'approcher la manière dont l'Asie considérait l'anatomie humaine, ainsi que certains principes de sa médecine.

Après, je pense qu'on est tous d'accord là-dessus : aucune discipline martiale ne s'apprend dans les livres.