Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesMessages récents
Pages: [1] 2 3 ... 10
 1 
 le: 23 Juin 2019 à 16:54:29 
Démarré par Bastef - Dernier message par Hattori Aruno
Si c'est un élève de Kacem, il doit être correct.  Clin d'oeil

 2 
 le: 23 Juin 2019 à 15:22:40 
Démarré par Bastef - Dernier message par Bastef
Août 2018, je me souviens encore d'un homme, timide, qui assistait à son cours de découverte de Ninjutsu alors qu'il avait de gros doutes sur l'efficacité et l'authenticité de cette discipline. Tant de charlatans, tant de mauvaises personnes étaient décriées sur le net!

Mais à côté de ça, quelques enseignants d'exception. Et je devais me déplacer pour savoir à qui j'avais affaire.J'étais conquis:
au final, je découvrais un élève de Kacem Zoughari, chargé du développement du Ninjutsu dans ma région, qui bougeait comme un extra-terrestre.

Je passais en parallèle par une phase de burnout au travail, il me fallait quelque chose pour rehausser la tête. Septembre, je m'investissais pleinement dans la discipline, mais timidement.
Le monde des koryu, travail avec arme, travail à main nues avec des formes de frappes exotiques de l'ordre du fantasme,tirées toutes droits des livres de Henry Plée, pionnier du karaté en france.

Un travail très complet sur les postures, sur la relaxation, les étirements, la respiration. Quelques stages, enchaînant plusieurs heures de cours.A côté de ça, une ambiance véritablement convivial, un repas de noël dans un restaurant où je dégustais pour la première fois un canard laqué au champignon, délicieux, à côté d'une ceinture noire, comme c*l et chemise avec mon professeur, qui enchaînait les anecdotes de leurs rencontre avec Ichizuka et quelques sensei du japon.  noel maboul

Je cherchais quelque chose de traditionnel, mais également une communauté de passionnés. Au départ sur les exercices à deux, c'est marrant cette tendance que j'avais à baisser les yeux. Maintenant, j'ai acquis de la confiance, et je lève les yeux, je corrige mon partenaire également sur les exercices, il me corrige et je me sens dans mon élément.Une grande complicité s'installe entre nous.

A la fin de l'année, nous avons organiser une assemblée générale pour connaître le devenir de l'association: pour l'année prochaine, cours d'arts martiaux koryu, mais également shiatsu, histoire japonaise, cours de langue japonaise, stage Togakure-ryu où nous travaillerons la chaîne, les shuriken !!
Ils cherchaient des personnes qui s'impliquaient plus activement dans l'association, et je me voyais... avec surprise, lever la main.
J'étais le premier surpris,le travail, ma phase de burnout me paraissait si loin à ce moment là. Ce boulot écrasant, ce n'était plus ma vie.  Grimaçant

 3 
 le: 22 Juin 2019 à 23:52:48 
Démarré par Chris - Dernier message par Chris
Merci à vous pour ces vœux de vacances.

Je suis très satisfait de cette saison, je suis très heureux des progrès que j'ai réalisé mais je dois rester humble face au long chemin qu'il y a encore à parcourir.

Si malheureusement les keiko doivent s'arrêter pendant 2 mois, je compte bien continuer à travailler, même seul, ça permet de garder la main.

 4 
 le: 22 Juin 2019 à 17:34:03 
Démarré par batsite - Dernier message par Hattori Aruno
Sur Kacem Zoughari, je peux parler un peu plus concrètement étant donné que je l'ai rencontré plusieurs fois, que j'ai assisté à certains de ses stages et que j'ai eu l'occasion de discuter avec lui. Il est très rigoureux techniquement, tellement que je dirais que son enseignement n'est pas pour tout le monde. C'est dû à son étude des écoles classiques et à son étude du mouvement au sein de ces écoles anciennes. Je me demande même si ce n'était pas le sujet de sa thèse lorsqu'il étudiait à L'INALCO. Ce point d'ailleurs est ce qui le fait sortir du lot : le bonhomme est un docteur en études japonaises et est un conférencier bien connu concernant la transmission des arts martiaux japonais. Pour faire bref, il a une connaissance universitaire du sujet dont peu peuvent se targuer. Et avec ça, il est le disciple direct d'Ishizuka Tetsuji (un des plus anciens élèves de Masaaki Hatsumi). Difficile de faire plus cohérent comme curriculum.

J'aime à penser que Kacem retransmet le savoir des écoles du Bujinkan comme des koryu et avec la rigueur ainsi que l'efficacité qui vont avec, mais c'est mon point de vue.

En tant que professeur, c'est quelqu'un de très patient et de chaleureux. Pour chaque exercice, il voit et corrige tout le monde. Il répond aux questions s'il y a et il est ouvert à la discussion. Il a une vision critique sur à peu près tout par contre mais c'est tant mieux quelque part : il a une connaissance derrière pour supporter sa critique. C'est même rafraîchissant en comparaison aux nombreux professeurs et étudiants qui véhiculent des idées-reçues, infos tronquées ou mythes sans se poser de question. Moi-même je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'il dit de toute façon.  Tire la langue

Il a rouvert un club à Paris il y a un ou deux ans si je ne m'abuse. Je ne sais pas qui il y accepte cependant.

 5 
 le: 22 Juin 2019 à 16:43:49 
Démarré par Chris - Dernier message par Hattori Aruno
Bonnes vacances.  clin d'oeil

 6 
 le: 22 Juin 2019 à 15:08:56 
Démarré par bokken - Dernier message par Bastef
Bonjour à tous.

Envie de déterrer un vieux post.   clin d'oeil

Je suis assez d'accord avec Hattori Aruno: "garder une mentalité d'étude."

Selon moi, la qualité technique ne doit pas être sacrifié au profit de l'aspect libre de l'affrontement. Quelques années en arrière, j'aurais pensé l'inverse, aujourd'hui j'en suis certain.

Le mouvement technique doit être préservé dans un affrontement libre. A ce propos, je me souviens d'une chronique d'henry plée, où il mentionnait qu'il fallait s'efforcer d'appliquer au kumite les postures tant répétées pendant les kihon en karaté-do, même si celles-ci s'avèrent difficiles. Qu'au bout d'un certain temps, elles deviennent efficaces.

Bon, ma foi, je ne fais plus de karaté, mais je rejoins cette optique.Un petit lien de vidéo que je poste:
https://youtu.be/ufywGue2SVU

J'accroche bien plus sur ce type de randori, que sur du sparring pur et dur...
Après, ce n'est pas ma discipline actuelle, même si j'y ai touché par le passé.
Qu'en pensez-vous?



 7 
 le: 22 Juin 2019 à 14:45:45 
Démarré par Chris - Dernier message par Bastef
Bonne vacances Chris.

Bilan de cette année?

 8 
 le: 22 Juin 2019 à 07:47:09 
Démarré par Chris - Dernier message par artmintch
Alors bonne vacances   clin d'oeil

 9 
 le: 22 Juin 2019 à 02:01:29 
Démarré par Chris - Dernier message par Chris
Ce dimanche la saison ce termine. L'association dans laquelle j’étudie le katori organise un bain de forêt ou nous pourrons nous réunir afin de partager le katori et l'aikido. Nous finirons nos keiko par un barbecue.

 10 
 le: 22 Juin 2019 à 01:46:12 
Démarré par Chris - Dernier message par Chris
J'espère en dire plus au fur et à mesure de mes lectures. Le traité des cinq roues est une traduction du japonais par William Scott Wilson.

Pages: [1] 2 3 ... 10
SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.