Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLa pratiqueCultureDébats culturels (Modérateur: Wu Song)arts martiaux et bouddhisme tibétain
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: arts martiaux et bouddhisme tibétain  (Lu 6740 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
waouh
Invité
« le: 06 Octobre 2008 à 00:08:14 »

Je me demande comment les lamas tibétains percoivent les arts martiaux en general
Journalisée
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4311



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #1 le: 06 Octobre 2008 à 04:14:42 »

je crois que le mieux serait encore de leur demander.

 Grimaçant Sérieusement,je pense que contrairement à leurs collègues de Shaolin, ils ne pratiquent pas d'arts martiaux.

Malgré la longue emprise qu'a eu l'Empire du milieu sur le Tibet, il faut savoir que cette région a opté pour le bouddhisme indien plutôt que le bouddhisme chinois. Ça explique peut-être l'absence d'entrainement guerrier chez les bonzes.
Je n'ai jamais entendu parler d'un art martial tibétain non plus.
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
fudoshin
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 352


gagner sans combattre


A.M. pratiqué(s): jujitsu - iaido - kenjutsu


« Répondre #2 le: 06 Octobre 2008 à 09:17:30 »

le principe tibétain est la non-violence par excellence. La seule résistance autorisée (alors que les chinois ont violé leur territoire et leur culture) est la lutte pacifique. Dommage...
Journalisée

"On doit toujours viser plus loin que la cible, on doit viser très loin, c'est notre vie. C'est tout notre esprit qui part dans la flèche, et lorsque l'on a tiré, ce n'est jamais fini. Une flèche, une vie. Un tir, une vie : le rythme unique qui engage l'être tout entier."
- Maître Awa -
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #3 le: 06 Octobre 2008 à 12:54:04 »

Oui le principe du bouddhisme tibétain est la non-violence; tout leur travail consiste à s'élever intérieurement, par le biais des récitations (soutras etc...) et des méditations; ils ont à ce sujet des capacités neuropshychiques incommensurables!

Posté par: fudoshin 
 "le principe tibétain est la non-violence par excellence. La seule résistance autorisée (alors que les chinois ont violé leur territoire et leur culture) est la lutte pacifique. Dommage... "

Pourquoi "dommage"? ils ne peuvent déjà pas renier ce qu'ils sont : un Etat religieux, contrôlé par un chef spirituel adepte de la non violence; si le peuple tibétain veut lever les armes, il devra d'abord destituer son Dalaï Lama en tant que "chef politique"; après, cela arrangerait bien les chinois : ils feront en sorte de classer les tibétains comme "terroristes", comme ils ont pu le faire aux Ouïghours, car seule une guérilla pourra être le "salut armé" tibétain (l'Armée Rouge écrasera toutes les révoltes), facilement négociable, vues les contraintes économiques mondiales et la puissance chinoise, en terrorisme mondial.

Les tibétains ont le choix : soit ils continuent dans la politique actuelle, et pourront espérer une autonomie plus large, soit ils prennent les armes et perdront tout.

Prochain virage : le décès de Tenzin Gyatso

Wu Song
Journalisée

fudoshin
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 352


gagner sans combattre


A.M. pratiqué(s): jujitsu - iaido - kenjutsu


« Répondre #4 le: 06 Octobre 2008 à 13:16:45 »

j'avais pas vu ça comme ça. Dommage simplement qu'ils aient à payer si chers...
Journalisée

"On doit toujours viser plus loin que la cible, on doit viser très loin, c'est notre vie. C'est tout notre esprit qui part dans la flèche, et lorsque l'on a tiré, ce n'est jamais fini. Une flèche, une vie. Un tir, une vie : le rythme unique qui engage l'être tout entier."
- Maître Awa -
montaigne
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2333


Que sais je ?


A.M. pratiqué(s): amc


« Répondre #5 le: 06 Octobre 2008 à 16:26:38 »

 Pour tant, historiquement certains groupes de lamas étaient des sortes de gardes du corps et pour qui on avait levé certains interdits .
 Des am pratiqués alors, on en retrouve certaines traces dans certains styles comme la grue blanche tibétaine (différente de la grue blanche du fujian).
 Ce style, enseigné dans la région de Canton par un lama tibétain y a été codifié par ses élèves, certains styles de la région comme le hung gar lui on emprunté des méthodes de chi kong.
Journalisée

Membre de la tribu des Aorses.

"...Son carquois est un sépulcre béant, c'est une nation de héros.
 Ils tiennent fermement l'arc et le javelot, ils sont barbares et impitoyables; leur bruit est comme le mugissement de la mer; ils montent des chevaux..."

 Jérémie,5-6
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #6 le: 10 Octobre 2008 à 12:48:13 »

Pour tant, historiquement certains groupes de lamas étaient des sortes de gardes du corps et pour qui on avait levé certains interdits .
 Des am pratiqués alors, on en retrouve certaines traces dans certains styles comme la grue blanche tibétaine (différente de la grue blanche du fujian).

Mouais, cela ne leur aura pas été d'une grande utilité en 1959... Peut être cette "tradition martiale" comme on pourrait la comparer avec une pratique martiale Shaolin, était plus ancienne que contemporaine? vues toutes les vidéos que j'ai pu voir des années 50 sur le sujet, je n'ai constaté aucune compétence martiale (avec ou sans arme) des moines tibétains.

Wu Song
Journalisée

montaigne
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2333


Que sais je ?


A.M. pratiqué(s): amc


« Répondre #7 le: 11 Octobre 2008 à 16:24:52 »

 C'est comme la révolte des boxeurs, face aux armes modernes, le kf ne fait pas le poids, c'est que dans les mangas que les pratiquants d'am évitent les balles et envoient des boules de chi Grimaçant.

 Une vidéo de grue blanche tibétaine actuelle:

<a href="http://www.youtube.com/v/i_muA9pMUfs&amp;rel=0" target="_blank">http://www.youtube.com/v/i_muA9pMUfs&amp;rel=0</a>


Journalisée

Membre de la tribu des Aorses.

"...Son carquois est un sépulcre béant, c'est une nation de héros.
 Ils tiennent fermement l'arc et le javelot, ils sont barbares et impitoyables; leur bruit est comme le mugissement de la mer; ils montent des chevaux..."

 Jérémie,5-6
waouh
Invité
« Répondre #8 le: 11 Octobre 2008 à 16:57:37 »

 

Malgré la longue emprise qu'a eu l'Empire du milieu sur le Tibet, il faut savoir que cette région a opté pour le bouddhisme indien plutôt que le bouddhisme chinois.
Peux tu m expliquer la difference entre les deux formes de bouddhisme?
Journalisée
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #9 le: 13 Octobre 2008 à 13:20:51 »

Attention aux raccourcis!!! le bouddhisme chinois descend du bouddhisme indien (enfin il descend... disons qu'il est passé par les routes de la Soie par l'Ouest de la Chine, l'actuel Xin Jiang), il a été traduit puis adapté, et transformé pour et par les chinois (dont le principal mouvement reste le Chan, devenu plus tard au Japon le zen), car le bouddhisme indien ne pouvait convenir aux idées confucéennes ou taoïstes traditionnelles, et la seule solution pour qu'il soit adopté par les chinois restait l'adaptation aux moeurs chinoises (début concret du bouddhisme en Chine sous les Tang).

Le bouddhisme tibétain est un bouddhisme tantrique, du diamant, différent des bouddhismes chinois et indiens; d'ailleurs, les chinois ont requis l'autorité spirituelle des Dalaï Lama durant l'Histoire (ce qui cause ce jour toutes les polémiques et guerres entre tibétains et chinois), sur leur propre bouddhisme, en acceptant la supériorité de la Vérité Bouddhique tibétaine sur la leur (il faut préciser que ce sont les Qing qui étaient les plus demandeurs, et rappelons que les Qing étaient mandchous et non Han, et qu'ils voyaient peut être dans la prédominance d'un bouddhisme autre que Chan un moyen de compléter leurs emprises politique et souveraine sur les Han).

Mais on ne peut pas dire que le Tibet a opté pour le bouddhisme indien plus que le chinois, puisque tous ont la mêm origine (le bouddhisme indien), mais qu'ils sont différents les uns des autres! autant dire en occident que les catholiques descendent plus de Jesus que les protestants...  Clin d'oeil

Wu Song
Journalisée

waouh
Invité
« Répondre #10 le: 30 Novembre 2008 à 00:05:19 »

Merci Wu Song pour ces precisions...C est quoi/qui le tai shan?
Journalisée
wushutao
Invité
« Répondre #11 le: 30 Novembre 2008 à 10:12:30 »

Merci Wu Song pour ces precisions...C est quoi/qui le tai shan?


Il y a un sujet ici

Pour la signification de la citation, je laisse Wu Song donner plus d'informations  Clin d'oeil
Journalisée
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #12 le: 05 Décembre 2008 à 20:25:47 »

Merci Wu Song pour ces precisions...C est quoi/qui le tai shan?

Le Tai Shan est l'un des cinq monts sacrés chinois; son "patron" en est Huang FeiHu, Prince de la Guerre du dernier Empereur Shang, révolté, qui a rejoint les troupes de Zhou, afin de déposer ZhouWang; il sera tué au cours d'une bataille avec 4 de ses compagnons, qui chacun deviendront les gardiens des cinq monts sacrés (chacun a d'ailleurs une correspondance géographique).

Dans "Au bord de l'eau", on retrouve souvent l'expression : "J'ai des yeux pour voir, mais ne saurais même pas reconnaître le Tai Shan!"; l'expression parle d'elle même : on ne voit parfois voire souvent que le bout de son nez, sans voir plus loin... et parfois, certains choses qui sont pourtant évidentes nous échappent. C'est aussi une expression forte sur les préjugés.

Wu Song (l'un des 108 brigands)  Tire la langue
Journalisée

waouh
Invité
« Répondre #13 le: 05 Décembre 2008 à 20:47:23 »

Merci brigand  Clin d'oeil pour ces infos culture
... Clin d'oeil
« Dernière édition: 05 Décembre 2008 à 20:54:25 par waouh » Journalisée
montaigne
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2333


Que sais je ?


A.M. pratiqué(s): amc


« Répondre #14 le: 06 Décembre 2008 à 14:50:17 »

 Un lien, avec un site français, sur la grue blanche tibétaine ou héron:

http://pakhok.free.fr/phkf/Accueil.html
Journalisée

Membre de la tribu des Aorses.

"...Son carquois est un sépulcre béant, c'est une nation de héros.
 Ils tiennent fermement l'arc et le javelot, ils sont barbares et impitoyables; leur bruit est comme le mugissement de la mer; ils montent des chevaux..."

 Jérémie,5-6
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.