Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLa pratiqueEntrainement (Modérateurs: artmintch, Hattori Aruno, Oliv 0808, Wsorhan)Externe et Interne
Pages: 1 2 [3]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Externe et Interne  (Lu 15103 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Rebel_Extravagenza
Invité
« Répondre #30 le: 26 Septembre 2009 à 14:45:39 »

On ne pourra jamais être dans l'expérimentation d'un pratiquant. C'est impossible.
Entièrement d'accord

 
C'est pour cela que je pense que ce que tu dis "mon style est moins rigide que l'uechi ryu d'un tel, mais moins souple que le tai chi yang d'un autre, et les générations de puissance se font de telle manière et telle manière..." est absolument infaisable.
Pas d'accord. 

On ne peut tous pratiquer tous les arts-martiaux du monde, on ne peut tous ressentir ce que l'autre ressent, Mais on a des yeux pour voir et sa propre pratique pour juger ou se faire une idée et on ne peut encore moins écrire littéralement "cela se fait comme ça et ceci doit se sentir comme ça", c'est complètement utopique Pourtant, même si les mots et l'esprit logique ont leurs limites pour saisir la réalité, ça se fait comme ça dans beaucoup d'écoles qui ont leurs proverbes propres, leur vocabulaire récurrent etc.,... destinés à mettre l'étudiant débutant sur la bonne voie. Autrement, on apprendrait les arts-martiaux via la lecture, via des bouquins Je crois que là vous mélangez deux choses: la théorie et l'intellectualisation à outrance d'une pratique physique, toujours néfastes, et les idées véhiculées par les mots qui peuvent aider à ne pas se perdre en route, et qui sont dans certaines écoles transmises d'instructeurs à élèves successifs, tout simplement parce que l'on a pas trouvé mieux pour expliquer ce que l'on doit ressentir, chercher à vivre sur le plan physique, émotionnel et mental . Chose qui est impossible. Là je suis d'accord, si on parle d'apprentissage par des mots uniquements, sans bouger le c.. de sa chaise. Mais les traditions martiales ont pour beaucoup une tradition écrite ou orale, je ne pense pas que ce soit quelque chose d'inutile, mais j'ai pour l'instant un très faible niveau de pratique, donc je vous accorde le bénéfice du doute après vous avoir exposé mon avis. Bonne journée :)
Journalisée
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5429



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #31 le: 26 Septembre 2009 à 15:04:45 »

<<..Mais on a des yeux pour voir et sa propre pratique pour juger ou se faire une idée...>>

oui peut être dans certains cas, non normalement. Tout ce qui est respiration, transfert "d'énergie", mouvements
 du corps : spirales, "ondulations" ... etc. au final doit devenir "invisible". c'est pour ça que de dans
des présentation de vidéos il est compliqué de se faire une idée ( c'est pour ça comme par exemple j'ai donné
mon avis aux vidéos de Banzai avec mon ressenti de ma pratique mais sans être sur que ce que je voyais est bon ou mauvais

 Clin d'oeil 
Journalisée
banzai
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 168


Da-Chan-Quan sur les hauteurs des volges


A.M. pratiqué(s): Kung-fu;sanda;taichichuan;Chi-Kung;jujistu,aikido,da-chan-quan


WWW
« Répondre #32 le: 26 Septembre 2009 à 16:57:08 »

Je pense aussi que derrière chaque disciplines ou styles interne / externe il y a des hommes ou femmes qui expriment leurs arts car c'est bien de cela que l'on parle ....D'un ART et de son rapport à l'être humain ....

Il est vrai qu'avec le temps et les années qui passent le style doit se dirigé vers une compréhension différentes de ses premières années enfin j'espère .... Tire la langue

Mais c'est vrai aussi que le travail devient de plus en plus subtil , moins de mouvements ,moins de force...Et donc plus difficile à comprendre mais aussi plus facile à rendre flou et aussi pour certains psueod/Maitre profiter de ce flou  Ind&eacute;cis L&egrave;vres scell&eacute;es

La recherche se fait alors sur des choses moins palpable (travail énergétique, concentration,état de zanshin,perception du sakki etc..)

Enfin pour moi c'est le cheminement logique d'une voie martiale mais chacun à sa façon de progresser et d'aller la ou il veut ...Et vers le but de sa pratique ... Clin d'oeil

Prenons un exemple simple je n'ais pas un caractère agressif et combat pur et  dur donc j'ai toujours cherché les techniques d'absorption ou de déséquilibre et la recherche de non force...

Comme dirais la chanson chacun sa route, chacun son destin ... Grima&ccedil;ant
Journalisée
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4489



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #33 le: 26 Septembre 2009 à 17:48:31 »

Peut-on Vraiment juger de la "valeur" interne ou externe d'un art martial juste en observant ses mouvements? Il y a notamment pour moi un travail interne dans le karate, entre autre avec ses différentes manières de frapper. Mais en quoi peut-on voir cela dans le tsuki rapide et vif d'un karateka? 

Sinon, j'ai dans mes connaissance des pratiquants qui s'intéressent aussi au travail interne dans les arts martiaux mais nous n'en parlons quasiment jamais car je sais que ça dépend de ressentis personnels qui varient beaucoup d'une personne à l'autre, son style de combat influençant aussi cela. Et comme le fait remarquer Banzai, c'est une approche qui évolue beaucoup avec le temps, rendant la chose encore plus difficile à décrire en profondeur.
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5429



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #34 le: 26 Septembre 2009 à 18:21:39 »

Je vais peut être déborder un peu, mais pour la « vision » des choses, prenons l’exécution
d’un Kata, enchaînement….ou autre  a l’aspect m…dique : ruée dans les brancards.
Par contre un « truc » impeccable,  avec même on rajoute l’intention et tout, dans les deux
cas on ne connait pas l’état d’esprit.

On ne sait pas si c’est truqué, simulé ou « vrai » un petit exemple ou je l’ai fait qu’une
fois. Ayant été  recalé j’ai  observé et  le coup suivant j’ai déballé le grand jeu ce qui m’a réussi,
j’ai "donné" ce que les autres voulaient voir, mais ce n’était qu’une façade  a « l’intérieur » nul !
C’est pour ça qu’il ne faut pas être catégorique certaines fois dans ce que l’on voit "bon" ou "mauvais"

 Clin d'oeil

Journalisée
kaminari
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3740


Le courant rapide n'a pas emporté la lune


A.M. pratiqué(s): iaidô - Kenjutsu - Jodô


« Répondre #35 le: 26 Septembre 2009 à 18:46:33 »

Suite à mon sujet sur mon stage à la Colle sur Loup, je peux vous dire franchement qu'il y a des choses qui passent au delà du formel et je suis débutante !
Alors, au travers de ma faible expérience, je peux dire dorénavant qu'une vidéo et une paire d'yeux ne suffisent pas à comprendre ce qu'il se passe.
Lire des livres c'est bien mais, déjà trouver des livres sur des techniques martiales ça devient chaud selon certaines disciplines, mais au delà de ça, il faut pouvoir retrouver ce qu'on nous demande et ça, ça passe par une recherche personnelle au travers de son corps.

Quand je parle de Non-dit dans mon sujet sur la colle sur loup, je vous assure qu'il y a du non-dit. Je ne dis pas ésotérisme ou spiritualité, je dis juste qu'il y a des choses indescriptibles qui viennent de l'intérieur.
Un kiai est percutant et déstabilisant, ce n'est pas sur une vidéo qu'on peut saisir cela.
Quand je parle du Kata Juntô dans l'école Muso Shinden Ryû en iaidô, qui, fait par l'un est juste technique, fait par un autre est chargé à l'extrême de la gravité de la situation, je me dis que ce n'est pas réellement possible de tout décrire et encore moins quand on n'a pas expérimenté les choses. (d'ailleurs il suffit de voir la vidéo que je vous ai mise et vous allez vous dire "ohh ya rien de surprenant dans ce kata")

Alors si je vous parle du fameux kata de jô dans lequel le porteur du bâton ne fait que marcher vers le porteur de sabre et qu'on sait, entre pratiquant, si le jô est gagnant ou bien si le sabre peut encore attaquer, je vous assure que ça sort réellement des formes.
Il y a des choses qui ne peuvent que se ressentir et je dirais "heureusement", c'est ce qui fait toute la profondeur et la beauté de ce qu'on pratique. :)
Journalisée

banzai
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 168


Da-Chan-Quan sur les hauteurs des volges


A.M. pratiqué(s): Kung-fu;sanda;taichichuan;Chi-Kung;jujistu,aikido,da-chan-quan


WWW
« Répondre #36 le: 26 Septembre 2009 à 19:27:26 »

Sympas ton expérience de stage ...

C'est comme à la fin d'un autre stage avec un maitre Japonais (j'ai pas fait juste spectateur et je sais plus le nom du maitre  Tire la langue) de iaido avec exercice de coupe à la fin du stage les participants ont essayé chacun leur tour et très peu ont réussi à faire une coupe net et franche ....

Quand le maître à effectué le geste tout c'est fait en "douceur" mais super rapide et sans aucune force avec un travail net et précis et une coupe sur 3 tranches arhhhhhhhhhhf Tire la langue

Et pourtant vu de l'extérieur c'est le même geste ....Il faut quelques heures pour imiter un mouvement et des années pour s'en imprégner et encore des dizaines d'années pour inclure les principes plus subtils comme la perception de l'attaque et le placement juste dans l'espace et le temps...

Et c'est ça le pied  Grima&ccedil;ant Grima&ccedil;ant Grima&ccedil;ant

Pour répondre à artmintch je me souvient d'un écrit sur le livre "budo" de Rabersetzer qui raconte je cite :

 Que lors d'une visite d'un maitre Japonais en France à une cérémonie d'Arts Martiaux et restez le visage sans aucune expression à la fin et d'un air un peu triste à conclue par "Ce sont juste des tigres de papiers" à méditer...
Journalisée
banzai
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 168


Da-Chan-Quan sur les hauteurs des volges


A.M. pratiqué(s): Kung-fu;sanda;taichichuan;Chi-Kung;jujistu,aikido,da-chan-quan


WWW
« Répondre #37 le: 26 Septembre 2009 à 19:57:49 »

Petite précision je voulais marqué stage que je n'ais PAS FAIT.... Grima&ccedil;ant Grima&ccedil;ant
Journalisée
Pages: 1 2 [3]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.