Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLe coin détenteDiscussionsLes arts martiaux (Modérateurs: artmintch, Hattori Aruno, Oliv 0808, Wsorhan)Réflexion sur les grades, leur obtention et leur signification
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Réflexion sur les grades, leur obtention et leur signification  (Lu 4379 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4465



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« le: 01 Juillet 2016 à 12:09:40 »

https://alexgrzeg.wordpress.com/2016/06/28/systeme-de-grade-kyu-dan-un-moyen-daider-a-evaluer-le-niveau-de-son-travail-et-den-comprendre-la-finalite-non-une-finalite/

Voici un article que j'ai trouvé très intéressant concernant les grades kyu-dan, notamment car il met en lumière certains points un peu oubliés dans les pratiques actuelles.

Pas mal de sujets de réflexion ici concernant le grade qu'on a, qu'on veut avoir ou pas. Clin d'oeil
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
shototai
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2067



A.M. pratiqué(s): karaté, tai chi


WWW
« Répondre #1 le: 01 Juillet 2016 à 16:15:13 »

Quels points oubliés ?
Journalisée

Carpe diem
Thrace
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 190



A.M. pratiqué(s): Karaté-Do


« Répondre #2 le: 01 Juillet 2016 à 17:58:42 »

Perso j'y ai trouvé une explication concernant l'implication dans la vie de son art et la "récompence" qui pourrait en découler au détriment du pratiquant "juste" mais dont la vie pourrait être plus ou moins dissolue et qui, du coup, serait "sanctionné"...

Cela m'ouvre les yeux sur pas mal de "on dit" au sein de notre, voir des fédés en général, sur l'obtention des Dans !

 Sourire
Journalisée

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
Pierre Corneille
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4465



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #3 le: 01 Juillet 2016 à 20:10:26 »

Quels points oubliés ?

Notamment que c'est un système de gradation récent et relativement indéfini.

Egalement que ces grades ne sont pas toujours des choses aussi nettes et précises que ce que nous sommes habitué à voir dans nos grandes structures fédéralisées. Bien que kyu et dan sont des termes génériques dans les arts martiaux japonais, ils ne sont pas comme des indicateurs de mesure universelles tels les degrés Celsius ou les mètres, un peu au même titre que l'utilisation des ceintures qui varie en bien des couleurs d'un art martial à un autre.

Aussi, que ces grades ne sont pas que des indicateurs comparatifs de qualité technique.


Perso j'y ai trouvé une explication concernant l'implication dans la vie de son art et la "récompence" qui pourrait en découler au détriment du pratiquant "juste" mais dont la vie pourrait être plus ou moins dissolue et qui, du coup, serait "sanctionné"...

Personnellement, je pense qu'implication et vraie progression dans un art martial ne peuvent pas aller l'un sans l'autre, de toute façon. Qu'on ait le temps ou pas, dans les deux cas, sans un minimum de passion on ne deviendra pas bon. Je pense que c'est plus ce qui importe que le "degré de fréquentation", dans une certaine mesure. Ce n'est pas qu'un concept purement quantitatif, il y aussi l'aspect qualitatif.   Sourire

 
« Dernière édition: 01 Juillet 2016 à 23:42:38 par Hattori Aruno » Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
Thrace
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 190



A.M. pratiqué(s): Karaté-Do


« Répondre #4 le: 02 Juillet 2016 à 08:49:14 »

Personnellement, je pense qu'implication et vraie progression dans un art martial ne peuvent pas aller l'un sans l'autre, de toute façon. Qu'on ait le temps ou pas, dans les deux cas, sans un minimum de passion on ne deviendra pas bon. Je pense que c'est plus ce qui importe que le "degré de fréquentation", dans une certaine mesure. Ce n'est pas qu'un concept purement quantitatif, il y aussi l'aspect qualitatif.   Sourire

[...]"Même si sa technique est excellente, un pratiquant dont la vie quotidienne est déréglée ou le caractère perturbé n’accédera pas aux grades les plus élevés.
Au contraire, un pratiquant de longue date dont la technique peut laisser à désirer mais qui manifeste de grandes qualités et qui aurait rendu de grands services à sa discipline pourra se voir attribuer un grade élevé soit à titre de grade ordinaire soit à titre de grade honorifique. », Tamura Nobuyoshi, « Aïkido, étiquette et transmission »."

"Dans un monde où la compétition est au centre des attentions, cette citation prend toute son importance au sens où elle précise que le grade n’est en rien un gage de niveau technique et comprend plusieurs autres dimensions telles que l’accomplissement personnel ainsi que l’investissement."[...]


Je suis d'accord avec toi Hattori sur la progression (technique) lié intimement à l'implication (physique-entrainement).

Par contre, ce que j'essayais de dire, c'est que cette progression (technique) ne sera pas forcément sanctionnée par l’attribution de hauts grades si le pratiquant reste "solitaire" dans sa pratique et son école ou s'il ne se montre pas sous son meilleurs jour en dehors du dojo...

Alors que le pratiquant moyen, mais qui s’investit dans le "rayonnement" de son art, son dojo, par des stages, de l'investissement de son temps pour d'autre chose que la pratique, juge-arbitre, participation aux réunions... enfin tout ce qui peut entourer la pratique de l'art aura plus de chance de franchir les paliers (Dan)...

Je ne sais pas si j'arrive à faire passer mon ressenti !

 
Journalisée

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
Pierre Corneille
cochise
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 402



« Répondre #5 le: 02 Juillet 2016 à 13:25:34 »

Sujet toujours très délicat  Aie Aie
Allez savoir pourquoi  je doute
Peut être parce que nous sommes dans le jugement  je doute

Si je pouvais apporter ma pierre à l'édifice ... Je dis bien si je pouvais  Sourire

Je dirais tous simplement que c'est une question d'acceptation ...

Pourquoi d'acceptation ?

Simplement qu'en ce qui concerne une fédération, les passage de grade sont très clairement stipulés.
Ce qui donne le choix soit : de les accepter ... soit de les refuser ...

Si on les acceptent il faut jouer le jeux jusqu'au bout ... Peu "importe " la manière, il faut se donner toutes les chances de son côté.

C'est ce qui est en mon sens dans une logique de "guerrier" : Vaincre au final peu importe la méthode c'est le résultat qui compte....

C'est pourquoi en ce qui me concerne, je trouve normal qu'un pratiquant puisse obtenir un grade grâce à son implication dans un monde fédérale même si sa pratique n'est pas à la hauteur car son implication dans la fédération (bénévolat) apporte un plus à sa communauté pour laquelle il milite....

Cet investissement se doit d'être promu ....

Le fond du problème ne se trouve pas là en fait  clin d'oeil

Car la question qu'il faut se poser indirectement ?
C'est est-ce que cette personne est dans l'investissement car il ne pourrait pas obtenir le grade autrement ?

En gros : Astique-t-il le poireau pour obtenir un grade ?

Si c'est le cas je pense que le subconscient de cette personne ferra face tôt où tard à sa réalité  Sourire

Je ne vois donc pas cette personne comme "pas méritant" mais plutôt comme le soldat inconnu  clin d'oeil

Celui qui aura défendu une cause en y laissant sa vie mais dont au final on ne connaîtra pas le nom.

Du coup peu importe son grade puisque sa tombe ne servira qu'a honorer le  général pour lequel il s'est toujours battu  Sourire

Le rebel quant à lui fait encore plus parti du soldat méconnu ... car il se persuadera au final qu'il n'a pas obtenu son grade à cause du système ... que le jury n'a pas su bien le regarder ...
Alors que  je doute Si on doit faire un défilé on se doit de se poser la véritable question de ce qu'un mannequin doit accepter pour faire parti du défilé  je doute

C'est à dire manger une pomme  clin d'oeil

Je trouve donc dommage au final "puisque je ne peux apporter ma pierre à l'édifice" ... dans un monde fédéral ...

Que nous soyons encore et toujours dans les apparences ...

Car celui qui s'émancipe n'est pas celui qui fait la révolution mais celui qui arrive à faire sa crise d'adolescence pour que cela lui apporte une véritable indépendance  je doute

Celle qui lui ferra monter sa propre marche d'escalier et non celle déjà trop astiqué par ses pères 

Non qu'une marche ne soit pas bonne à monté ... Mais parcqu'il faut justement un jour prendre son indépendance ...

Le plus dur étant de savoir a partir de quel moment on peut prétendre à l'indépendance  je doute

Pour certains ce serra jamais ...
Pour d'autres ce serra trop tôt ...
Et encore pour d'autre la crise d'adolescence n'est pas obligatoire  je doute

En ce qui me concerne je pense que ceci est un faut débat puisqu'au final nous serrons toujours dans les apparences ...

Et c'est bien là le problème  Aie Aie

On ne pense pas que le pratiquant puisse se faire son propre avis sur le terrain  clin d'oeil

Pour finir pour m'éviter un combat inutile  clin d'oeil
Je dirais que de mon côté je me considère comme un soldat inconnu 

Je laisse donc le soin à certains généraux de m'enterrer même si je ne suis pas encore mort.

Cela me laissera au moins le plaisir de voir mon mausolée 

« Dernière édition: 02 Juillet 2016 à 13:37:54 par cochise » Journalisée

Entre savoir faire et croire savoir faire ... Il y a une différence ... Le Problème !!! C\'est que bien souvent ... Notre égo nous pousse à la deuxième affirmation !!!
shinken
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 977



A.M. pratiqué(s): Katori Shinto Ryu, Krav Maga, Aikibudo


« Répondre #6 le: 04 Juillet 2016 à 04:40:09 »

Dans le monde des koryu comme par exemple le TSKSR, le niveau reconnu du pratiquant (dan ou les grades plus traditionnel selon le courant) n'à absolument rien à voir avec les compétences de notre gus dans son art martial mais sur sa capacité à bien réaliser la technique dans le but d’être capable de bien la transmettre.

Ceci étant dit le nombre d'années de pratique compte aussi, voir beaucoup même !
Après un certain nombre d'années on vous apprendra très rapidement ce que vous devez savoir pour obtenir votre dan alors que d'autres, qui pourtant pratiques ces même choses comme des forcenés... mais qui ont leur carte de membre depuis moins longtemps, je pense que c'est fréquent dans beaucoup d'art martiaux.
Journalisée

Francky Ace
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 13



A.M. pratiqué(s): Karaté


WWW
« Répondre #7 le: 04 Juillet 2016 à 16:33:32 »

Salut à tous,

Je suis tout à fait en adéquation avec ce que vous décrivez les uns et les autres.

De ce que je vois dans ma petite lorgnette, c'est qu'hélas, certains "maîtres" ont perdu la valeur et le sens que pouvaient avoir les kyu.

Quand je vois dans certaines écoles des minots de 8,9 ans arborer des ceintures bleues ou marrons qu'ils ont acquis simplement parce qu'il ont participé à un stage, je trouve cela très perturbant vis à vis de ce que ces maître sont censés apporter comme valeur à leur élève.

Perso, je me met à la place d'un gamin qui a 3 ans de karaté dans son escarcelle et qui fait 3 ou 4 stages pour obtenir une ceinture bleue. Il se passe quoi dans sa tête quand en compétition il fait mettre minable par un autre gamin du même âge, avec la même expérience, mais qui a une ceinture jaune. Comment un gamin de 9 ans peut gérer cette situation ?

De mon point de vue, je trouve que ces "maîtres" jouent un jeu malsain. Ils poussent les gamins à faire du stage, à acheter leur kuy pour s'en mettre plein les fouilles sans gérer l'état d'esprit du gamin, sans lui inculquer la valeur du travail, de la patience et du don de soi. A mon avis, c'est complètement antinomique avec l'esprit des arts martiaux...


Journalisée

Franck, Gorinkan Clermont-Ferrand
Xoumaster
Super Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3040



A.M. pratiqué(s): Karaté Défense, Aiki, et plein d'autres choses au fil des rencontres


WWW
« Répondre #8 le: 04 Juillet 2016 à 17:15:34 »

Salut

Pour moi c'est très simple.l’obtention des grades est le fruit d'une démarche perso du pratiquant. Je ne connais que 2 gardes préparatoires le 9ème Kyu (blanche) et le 1er (marron), Quand une personne à comme projet la noire je lui signe son 1er kyu (s'il le vaut bien sur)et là, la personne a un an pour préparer la noire.
Je n'impose rien en matière de grade même chez les enfants.
Journalisée

"He will join us or die Master"
D Vador
Démocrate Galactique


https://www.facebook.com/karate.chamalieres/
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4465



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #9 le: 04 Juillet 2016 à 19:21:39 »

Tu ne donnes pas d'indications préalables aux élèves quant à leur aptitude à passer au grade supérieur ou pas, Xou ?
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
Xoumaster
Super Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3040



A.M. pratiqué(s): Karaté Défense, Aiki, et plein d'autres choses au fil des rencontres


WWW
« Répondre #10 le: 05 Juillet 2016 à 13:44:20 »

Si bien sur s'ils ont les bonnes bases c'est là que je signe leur 1er kyu. Après ils ont un an pour affiner et préparer leur passage. Sinon je les accompagne sur le chemin du 1er kyu.

Après je parle au pluriel comme si cela était courant. Je précise que dans mon club cela à du m'arriver 4 fois en 10 ans et sur les 4, 1 seul a vraiment présenté son dan (et brillamment obtenu). Les autres ayant abandonner le projet.
Journalisée

"He will join us or die Master"
D Vador
Démocrate Galactique


https://www.facebook.com/karate.chamalieres/
Grimlock
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 146


A.M. pratiqué(s): aïkidô


WWW
« Répondre #11 le: 05 Juillet 2016 à 13:52:57 »

Si bien sur s'ils ont les bonnes bases c'est là que je signe leur 1er kyu. Après ils ont un an pour affiner et préparer leur passage. Sinon je les accompagne sur le chemin du 1er kyu.

Après je parle au pluriel comme si cela était courant. Je précise que dans mon club cela à du m'arriver 4 fois en 10 ans et sur les 4, 1 seul a vraiment présenté son dan (et brillamment obtenu). Les autres ayant abandonner le projet.

Tu as combien d'élèves, en gros ?
Journalisée

Xoumaster
Super Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3040



A.M. pratiqué(s): Karaté Défense, Aiki, et plein d'autres choses au fil des rencontres


WWW
« Répondre #12 le: 05 Juillet 2016 à 14:30:58 »

une trentaine sur un club de 80 personnes env (nous sommes plusieurs prof)
Après il faut préciser que la compétition et les grades ne sont vraiment pas la priorité de nos adhérents.
« Dernière édition: 05 Juillet 2016 à 14:34:25 par Xoumaster » Journalisée

"He will join us or die Master"
D Vador
Démocrate Galactique


https://www.facebook.com/karate.chamalieres/
Grimlock
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 146


A.M. pratiqué(s): aïkidô


WWW
« Répondre #13 le: 05 Juillet 2016 à 18:02:28 »

C'est pas mal du tout.
J'en connais un paquet, de clubs, avec 30 ou 40 élèves dans les bons jours.
Journalisée

Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.