Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLa pratiqueEntrainement (Modérateurs: artmintch, Hattori Aruno, Oliv 0808, Wsorhan)fortification et résistance à la douleur
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: fortification et résistance à la douleur  (Lu 721 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
bushi
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15


« le: 27 Novembre 2016 à 01:01:27 »

bonsoir a tous,
je sais c'est un peu maso comme question, j'aimerais savoir si quelqu'un connait un moyen de fortifier son corps et son esprit à la douleur? si oui quels sont les exercices?

merci d'avance pour vos réponses!
« Dernière édition: 28 Novembre 2016 à 16:57:26 par artmintch » Journalisée
mathieu
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 86



A.M. pratiqué(s): Jujutsu, taekwondo, Wado ryu


« Répondre #1 le: 27 Novembre 2016 à 11:15:11 »

Il y a de très nombreux exercices pour ce travail, mais je dirais que malgré leurs résultats efficace, ils ont surtout un effet meurtrissant sur le corps.

Si tu veux travailler la résistance à la douleurs et la fortification du corps, selon la moi, seul la patience et la pratique sincère de ton art parviendront a te procuré ce résultat.
Tu peux aussi axé une partie de ta pratique sur le travail de la concentration et de l'énergie (pas au sens ésotérique) pour t'aider à atteindre se but.

Si tu préfère un travail plus classique, tu peux déjà commencer par un peu de musculation. Bien travaillé, elle peut être un bon complément à la pratique des arts martiaux.   
Journalisée

Wolk On !
bushi
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15


« Répondre #2 le: 27 Novembre 2016 à 14:27:02 »

merci matthieu!

qu'entend tu par "travail de concentration et de l'ennergie (non ésotérique) ?
Journalisée
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4272



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #3 le: 27 Novembre 2016 à 16:50:52 »

Première question, tu veux renforcer ton corps ou devenir résistant à la douleur ? Car les deux ne sont pas systématiquement liés. On ne devient pas forcément plus résistant en devenant plus dur ou plus costaud, contrairement à ce que beaucoup pensent.

Le vrai problème, c'est la manière dont on approche la douleur qu'on ressent. ça tient plus du travail mental et psychologique que du renforcement musculaire si l'on veut vraiment apprendre à l'apprivoiser. Il s'agit pour moi avant tout de dompter les réflexes qu'on a tous face à elle (panique, crispation, perte de moyens, etc.) et de ne pas se laisser posséder par elle (même si on atteindra tous un moment où elle ne sera plus gérable).

Après, sans tomber dans le conseil maso, un bon moyen pour ça c'est d'y être confronté, car on craint souvent l'inconnu plus qu'autre chose dans le domaine. Mais ça ne veut pas dire qu'il faut commencer à jouer les punching ball humains pour le plaisir ! On a bien assez d'occasions en dojo ou en salle pour faire face à la douleur, bien souvent. saoul

 Aie Aie
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
musashi
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3174



A.M. pratiqué(s): taekwondo, hapkido, occasionnellement haidong gumdo


« Répondre #4 le: 27 Novembre 2016 à 18:13:18 »

Pratique un art qui fait mal, tu t'endurcira vite!

Fait du hapkido, tu passera tes cours à subir des clés, je peux t'assurer qu'après quelques mois, tu vois la douleur autrement! ça devient la routine!


Un corps humain n'est pas fait pour encaisser 50coups d'affilés, et à mon avis ça ne sert pas à grand chose de se préparer à ça  je doute
Si tu te prend 50 coups, tu es vraiment très mauvais , vaut mieux travailler autre chose que l'endurcissement alors!

Apprendre à ne pas avoir peur des coups qui viennent peu être plus constructif, parce que ça te permet alors de mieux réagir et ainsi éviter de te le prendre.
Pour ça, travailler en sparring avec des protections, ou juste des exercices de frappes directement sur partenaire (toujours avec des protections) est un très bon moyen. Même si certains n'aiment pas ça, le travail avec protection à le mérite de dé-dramatiser le combat, et de permettre au pratiquant de rester calme en voyant les frappes venir.


Pour entrainer la résistance de tes poings tu peux frapper gentiment sur un sac de riz ou de sable. Attention, encore une fois le corps humains n'est pas fait pour cogner comme un sauvage 50 fois par jours dans ce genre d'objet. Tu risque de graves blessures sur le long terme, si tu veux trop jouer au bonhomme.
Ou faire des pompes sur les poings (ou sur le bout des doigts), c'est encore le moins traumatisant pour le corps, et c'est très efficace.

Journalisée

"il faut bien comprendre que l'entrainement ne cessera jamais"
-Miyamoto Musashi-
mathieu
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 86



A.M. pratiqué(s): Jujutsu, taekwondo, Wado ryu


« Répondre #5 le: 27 Novembre 2016 à 19:54:26 »

Citation
qu'entend tu par "travail de concentration et de l'ennergie (non ésotérique) ?

Oriente toi plus vers un travail interne, comme le tai chi, qui va t'apprendre à pratiquer en souplesse et de manière relâché, tout en apprenant à dirigé et à harmoniser ton énergie à travers ton corps.

Maintenant, c'est bien de travailler l’endurcissement du corps, mais ce ne doit pas être ton objectif principal dans la pratique des arts martiaux. Ton corps va naturellement se renforcer avec une pratique régulière, constante et correcte. Tu vas pas devenir en acier, mais tu seras moins souvent malade, tu te sentiras plus en forme, moins fatigué et tu te reposera mieux. A mon sens c'est ça le véritable renforcement par les arts martiaux.

Et comme l'a aussi très bien exprimer musashi, le corps humain n'est pas fais pour encaisser les coups. Trop de coup encaisser aura un effet traumatique sur ton corps et pourra te causer de grave problème à l'avenir. Concentre ton apprentissage sur l'esquive et la contre-attaque, plus que sur le fait d'encaisser.

La musculature que tu peux/vas développer à travers les arts martiaux, va se faire avec ta pratique. Comme le dit musashi, à force te travailler les clés, ton corps va devenir de plus en plus résistant à sa.
J'ai plusieurs fois lu ou entendu (dans des documentaires) des maîtres japonais ou chinois dire que renforcement musculaire n'était pas forcément utile dans les arts martiaux. Que le corps se musclais de lui même avec la pratique à force de la répétition des mouvements, de la tenue des posture etc.
Comme ça tu ne seras pas forcément beaucoup sculpté, mais tu auras une musculature adapté à ta pratique. 
Journalisée

Wolk On !
bushi
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15


« Répondre #6 le: 28 Novembre 2016 à 15:50:41 »

Première question, tu veux renforcer ton corps ou devenir résistant à la douleur ?

a vrais dire les 2!

merci aussi a tt le monde, j'ai eu quelques réponses! et je pense sérieusement a me mettre à taishi qui effectivement peut m'aider dans mon propre interieur!

si j'ai bien compris en gros, pour faire face à la douleur il faut surtout faire face à la peur de la douleur?
« Dernière édition: 28 Novembre 2016 à 17:28:41 par artmintch » Journalisée
musashi
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3174



A.M. pratiqué(s): taekwondo, hapkido, occasionnellement haidong gumdo


« Répondre #7 le: 28 Novembre 2016 à 19:52:23 »

oui en effet. Si on a peur d'avoir mal, alors la sensation de douleur n'en sera que plus difficile à supporter. Une fois que la douleur est quelque chose de "normal" "non dangereux" ou "habituel" alors ça devient plus facile d'apprendre à la gérer.

Après elle se gère comme toutes les autres sensations difficiles, comme le froid, la faim etc.
A la seule différence qu'il faut faire attention, car la douleur est le système d'alerte du corps. Il faut impérativement savoir ce qui blesse (sur le long terme ou court terme) et ce qui ne blesse pas.

D'ou mon exemple du hapkido, on va toujours jusqu'à la sensation de douleur dans les clés, mais jamais jusqu'à la blessure. De cette façon, la douleur nous sert d'outil d'apprentissage et nous permet de mieux comprendre le corps humain et les clés.
Mais tout est une question de dosage.
Journalisée

"il faut bien comprendre que l'entrainement ne cessera jamais"
-Miyamoto Musashi-
bushi
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 15


« Répondre #8 le: 29 Novembre 2016 à 21:55:12 »

merci pour ta raiponse très intressante!
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.