Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLe coin détenteDiscussionsLes arts martiaux (Modérateurs: artmintch, Hattori Aruno, Oliv 0808, Wsorhan)La démographie des AM en baisse ??
Pages: [1] 2   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: La démographie des AM en baisse ??  (Lu 923 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Xoumaster
Super Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3007



A.M. pratiqué(s): Karaté Défense, Aiki, et plein d'autres choses au fil des rencontres


WWW
« le: 11 Mai 2017 à 10:49:28 »

Juste un petit extrait d'un article de Léo Tamaki pour lancer le sujet. Bon il parle de l'Aikido bien sur mais c'est une analyse que j'ai déjà entendu en Karaté mais aussi en Judo. Qu'en pensez vous ??

L'article qui m'a le plus frappé n'est toutefois malheureusement pas dédié au ma-aï. Il s'agit d'une étude sur l'évolution démographique de l'Aïkido en France d'Emmanuel Bertranhandy. Se basant sur toutes les données officielles disponibles, Emmanuel nous livre une vision plus qu'inquiétante, puisque sur les quinze dernières années ce sont 4000 licenciés qui ont été perdus. Si l'on considère l'augmentation de la population française durant cette même période, ce sont plus de 9000 pratiquants qui manquent pour être simplement au même niveau ! Un chiffre à mettre en regard avec l'évolution positive des autres sports de combat et arts martiaux sur la même période de temps…

Il est urgent que tous les acteurs de l'Aïkido soucieux de leur discipline regardent le problème en face et agissent. En élevant leurs standards de pratique, d'étude et d'enseignement.
L TAMAKI
Journalisée

"He will join us or die Master"
D Vador
Démocrate Galactique


https://www.facebook.com/karate.chamalieres/
musashi
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3228



A.M. pratiqué(s): taekwondo, hapkido, occasionnellement haidong gumdo


« Répondre #1 le: 11 Mai 2017 à 11:33:28 »

Il y a 15ans on trouvait quoi en france? Karate, judo et aikido. Point. (j'exagère un peu)
Maintenant on trouve des disaines d'arts martiaux différents, il n'y a pas moins de pratiquants d'arts martiaux je pense, ils sont juste répartis dans plus de styles différents.

Finalement, ce que dit Tamaki c'est "maintenant il y a de la concurrence, il ne faut pas se laisser effacée par celle ci"
Journalisée

"il faut bien comprendre que l'entrainement ne cessera jamais"
-Miyamoto Musashi-
Xoumaster
Super Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3007



A.M. pratiqué(s): Karaté Défense, Aiki, et plein d'autres choses au fil des rencontres


WWW
« Répondre #2 le: 11 Mai 2017 à 13:02:28 »


Citation
Il y a 15ans on trouvait quoi en france? Karate, judo et aikido. Point. (j'exagère un peu)

Un peu bcp au début des années 2000 l'offre était déjà très diverse. Par contre il y avait moins de "produits d'appel" dérivés des AM.


Citation
Maintenant on trouve des dizaines d'arts martiaux différents, il n'y a pas moins de pratiquants d'arts martiaux je pense, ils sont juste répartis dans plus de styles différents.

Oui la répartition est différente et le turm over des pratiquants bcp plus important

Citation
Finalement, ce que dit Tamaki c'est "maintenant il y a de la concurrence, il ne faut pas se laisser effacée par celle ci"

Concurrence en interne et en externe car il n'est pas rare de passer du Karaté eu Rugby par ex notamment chez les plus jeunes.

Après la solution pour Tamaki est d'augmenter les standards de pratique donc améliorer l'offre. Je pense qu'il à raison
Journalisée

"He will join us or die Master"
D Vador
Démocrate Galactique


https://www.facebook.com/karate.chamalieres/
mathieu
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 124



A.M. pratiqué(s): Jujutsu, taekwondo, Wado ryu


« Répondre #3 le: 11 Mai 2017 à 14:28:15 »

Je comprend assez la perte de vitesse de l'aikido dans le sens ou à notre époque, cet art martial n'a plus rien de réaliste (se style est tellement basé sur le nom frapper que très peu d'aikidoka savent donner un coup de poing/pied, et plus généralement tout type d'atemi, or je pense que pour savoir se protéger contre une technique il faut savoir l'exécuter correctement, savoir comment elle fonctionne. Mais ça c'est un autre débat :p) et demande un apprentissage bien plus long et profond que d'autres arts martiaux plus facile d'accès.

Les autres arts martiaux sont bien généralement plus facile d'accès, plus rapide dans l'apprentissage. Et même si cet apprentissage fast food ne suffit pour vraiment comprendre/maîtriser l'art martial, il est suffisant pour donner l'illusion de la maîtrise.

Avant de parler de baisse démographique dans les arts martiaux, je pense qu'il faut regarder les quels sont le plus touché. La plus part des styles trop accès sur la compète type karate (donc avec contrôle) son de plus en plus déserté au profit de sport de combat plus absolu (avec une préférence pour le MMA et la boxe thai) et si ils ne se dirigent pas vers ces sports, ils vont bien souvent vers des arts martiaux "plus self défense" type krav maga etc.
Je pense qu'aujourd'hui on est face à des élèves qui fainéant qui veulent des résulta visible rapidement, on est une demande extrêmement intense de fast learning.

En revanche, je pense que l'impacte ne se mesurera que sur le court/moyen terme. Tout simplement parce que nombreux sont ceux qui vont se prendre d'amour pour les arts martiaux et vouloir étudier des choses plus profonde et "traditionnel" que ce par quoi ils ont débuté. Donc au final ceux qui déserte au profit de style en fast learning ou débute ainsi, sur du long terme finirons très certainement par aller/retourner sur tous les autres styles qualifié de plus traditionnel.   
Journalisée

Wolk On !
musashi
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3228



A.M. pratiqué(s): taekwondo, hapkido, occasionnellement haidong gumdo


« Répondre #4 le: 11 Mai 2017 à 15:30:39 »

Tout ça me turlupine.
Est ce que la génération de pratiquants actuels est vraiment plus fainéante que l'ancienne? Ou est ce juste que l'accès aux arts martiaux est beaucoup plus facile, donc même les moins motivés s'y essayent ?
Journalisée

"il faut bien comprendre que l'entrainement ne cessera jamais"
-Miyamoto Musashi-
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4363



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #5 le: 11 Mai 2017 à 23:22:36 »

Je doute que l'exemple de l'Aikido ici soit représentatif des arts martiaux dans leur ensemble. Ces derniers sont aussi sujets à des effets de mode et des "booms"éphémères.

Je suis certains que le mma et le jujutsu brésilien se portent bien, grâce à leur visibilité télévisuelle (l'UFC et autre cage fights). Pareil pour le Krav Maga qui jouit probablement bien du sentiment d'insécurité qui touche nos sociétés occidentales (en tout cas, les cours que je peux voir ne désemplissent pas).

La plupart des gens vont vers un art martial qui a une bonne visibilité et par conséquent vendu comme efficace par un grand nombre. Moins de pratiquants, ce n'est pas forcément une mauvaise chose selon la structure. Les gens qui rejoignent risquent moins de s'avérer être des touristes. Mais bon, pour une grande structure comme une fédération qui a besoin d'affiliés pour tourner, c'est une autre paire de manches, bien entendu.
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
Askinass
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 31



A.M. pratiqué(s): Karate Wado Ryu / Full contact


« Répondre #6 le: 12 Mai 2017 à 09:33:29 »

Pour moi une des causes majeures au désamour des AM "historique" en France viens de la compétition, qui peut se dire aujourd'hui en regardant une compet' de karate "whoaaa avec ça je vais casser des bouches" (oui oui c'est bien ça qui dans un premier temps intéresse les ados, en majorité du moins) c'est plus de l'escrime que du karate. J'ai lu une étude ou il était dit que 80% des points marqués en compét' viennent de gyaku tsuki (direct arrière)!!! 80% pour une seule technique!! au vue de la quantité de techniques disponible en karate c'est quand même fou, ou encore une compét' de taekwondo, sincèrement le spectacle offert au dernier JO par cette discipline était vraiment affligeant. Quand on est passionné par son AM et que l'on en discute avec des non pratiquants il devient très difficile de "défendre" son AM.

Pour moi la réponse se trouve dans le contenu de l'enseignement, qui est aujourd'hui biaisé la plupart du temps par l'enjeu des compétitions qui force à se concentrer sur un nombre ultra limité de techniques (en karate: Maite tsuki/direct avant, gyaku tsuki/direct arrière, mawashi geri/coup de pied circulaire et ura mawashi geri/coup pied "scorpion"). Les AM balayent tellement plus de techniques que ça que quand le contenu proposé est profond et amène une vraie étude de l'AM les pratiquants viennent et restent. J'ai pour habitude de dire que le karate est l’ancêtre du MMA, pour peut qu'on s'y intéresse on peut y trouver tout ce que l'on trouve en MMA et plus encore.
Alors il y aura toujours les adeptes du fast learning pour qui l'apprentissage d'un AM tel que le karate est trop fastidieux ou trop long, mais pour ceux qui surpasse cette étape bien souvent naît une passion.
Journalisée
mathieu
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 124



A.M. pratiqué(s): Jujutsu, taekwondo, Wado ryu


« Répondre #7 le: 12 Mai 2017 à 16:35:31 »

Citation
il y aura toujours les adeptes du fast learning pour qui l'apprentissage d'un AM tel que le karate est trop fastidieux ou trop long, mais pour ceux qui surpasse cette étape bien souvent naît une passion.

Tout à fais d'accord avec toi ^^

Citation
J'ai pour habitude de dire que le karate est l’ancêtre du MMA, pour peut qu'on s'y intéresse on peut y trouver tout ce que l'on trouve en MMA et plus encore.

Au même titre que n'importe quel autre (ou presque) art martial finalement. Si on prend le kung fu on y retrouve également (et plus encore la aussi) tout ce qui fait le MMA "moderne". Et pour donner d'autre exemple on peut aussi parler du jujutsu japonais, du kenpo, du Tai jutsu et j'en passe bien sur ^^

On parlais de médiatisation de certains arts martiaux tout à l'heure, je dirais que au delà d'un manque de médiatisation de certains arts martiaux, il y en a surtout beaucoup qui sont mal médiatisé.
Journalisée

Wolk On !
Musha
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 17


« Répondre #8 le: 06 Mai 2018 à 15:48:10 »

Ne nous y trompons pas la disruption touchera également les arts martiaux !!

L'enseignement comme nous le connaissons disparaitra forcément, pour la bonne et simple raison qu'il n'a plus de raison d'être... L'évolution nous amène à remettre en cause de nombreuses acquis, les arts martiaux ne seront pas en reste, nous ne pouvons nier que nos valises sont pleines d'archaïsmes, de dogmes, de traditions....

Le plus important est de conserver le "sens" de ce que nous faisons, a cette conditions et quelle que soit votre discipline vous ne connaitrez pas la crise...

 
Journalisée
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4363



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #9 le: 07 Mai 2018 à 16:41:19 »

nous ne pouvons nier que nos valises sont pleines d'archaïsmes, de dogmes, de traditions....

Archaisme ne veut pas dire mort, il n'y a qu'à voir comme se développe les clubs d'AMHE se développent de nos jours. Pourtant, qui a encore besoin de savoir manier une épée aujourd'hui ?  Sourire

Quant aux dogmes et aux traditions dans les arts martiaux anciens, ils viennent plus souvent de gens qui ne comprennent pas et n'essayent pas de comprendre ce qu'ils pratiquent eux-mêmes, pour ce que j'en observe. Le contexte a bien entendu changé entre temps mais à l'époque, ces mêmes écoles ne se sont pas développées sur des traditions ou des us mais sur des approches pragmatiques. La codification et la synthèse faites à travers des générations d'enseignement font souvent perdre cela de vue. J'en avais un peu parlé dans un autre sujet où j'expliquais pourquoi le mot "traditionnel" en arts martiaux me donnait des boutons...
saoul
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
marius79
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 57


A.M. pratiqué(s): hapkido


« Répondre #10 le: 07 Mai 2018 à 17:17:29 »

Au delà de tout ce qui a été évoqué, je penses qu'il y a deux choses a prendre en compte. La première  est que les stars ont changé de bords, dans les années 70,80 et 90, ns avons eu bruce lee, chuck norris , van damme, etc...des pratiquants d'arts martiaux qui cassaient des gueules, combien de personnes ont commencé les arts martiaux grâce a eux ? Je pense que les acteurs ne suscitent plus ce genre  de vocation.
Ensuite les disciplines de self font réellement de la pub au détriment des arts martiaux,  (ce qui au passage est tres drôle car la plupart des instructeurs de self viennent des arts martiaux ) genre chez ns tes une machine a tuer en 6 mois, alors ca sert a rien d'allez signer au karaté.
Journalisée
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5327



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #11 le: 07 Mai 2018 à 18:44:05 »

petites constations de mon coté, quand j'ai débuté fin des années 70, il y avait peu de disciplines d'AM du moins autour de ma région. Je n'avaien aucune idée de ce que c'était, d'ailleurs je suis rentré dedans vraiment par un gros hasard.

Les pratiquants étaient motivés mais pas si nombreux que ça, on pouvait faire figure un peu de "marginaux". Du coté cinéma, je ne sais pas trop si cela influençait tellement des "vocations".

Ensuite au cours des années 80 il y a eu un emballement pour le karaté ou il c'est produit un arrivage de nombreux pratiquants. Puis si l'on continue on a vu apparaître de nouvelles écoles, nouvelles disciplines avec aussi une "poussée" vers les compétitions de tout genres.

L’apparition du MMA, Karaté Full Contact, karaté fight contact .... qui faussent la "donne", suivi par la "mode" self défense, taichi pour la santé, et on peut voir des championnats de chi-kong ou taichi  saoul

On en arrive a un éparpillement dans tout les secteurs qui peut desservir, a vouloir lancer des "modes" il peut avoir la démotivation s'installer.

la réalité il faudrait revenir a certaines valeurs, avec peut être moins de pratiquants, mais + de "vérités"   


 clin d'oeil     
« Dernière édition: 07 Mai 2018 à 22:20:02 par artmintch » Journalisée
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5327



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #12 le: 07 Mai 2018 à 22:38:39 »

 (Edit: message précédent)

Pour continuer le sujet, une baisse peut venir d'un désintéressement de ce qui pouvait être au départ de quelque chose de " super" mais n'a donné que du "rêve", désillusions.
Il, y a aussi, les générations de pratiquants qui vu l'age arrêtent,  ainsi que les enseignants, qui ne sont pas remplacé et un club disparaît. Et les élèves ne pas repartir vers une autre école. Il faut être bien motivé pour redémarrer autre chose
Journalisée
Musha
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 17


« Répondre #13 le: 08 Mai 2018 à 10:40:20 »

Je ne voudrai surtout s être médisant .... Mais peut être que certaines disciplines, certains comportement, certaines pratiques pédagogique n'ont plus de raison d'être ?

J'ai commencé les arts martiaux début des années 80, oui je suis un jeune, et je suis obligé de constaté que les individus ne sont pas les mêmes ni sur le plan cognitif, ni sur le plan physique....
Journalisée
Grimlock
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 113


A.M. pratiqué(s): aïkidô


WWW
« Répondre #14 le: 09 Mai 2018 à 11:17:26 »

Puisqu'on parle de moi... Enfin plutôt de mon gros n'article Très souriant (merci à Léo de me citer).
Alors, plusieurs faits :
- les effectifs de l'aïkido sont en baisse sérieuse, depuis plusieurs années. Les facteurs sont multiples, mais, à mon sens, les causes sont plus internes qu'externes.
- les autres disciplines varient. Mais attention, les effectifs sont aussi impactés par certains mouvements de fusion, inclusion, séparation (par exemple, la FFKDA). La FFJDA a des effectifs en baisse, mais la FFB voit les siens croître, comme la FFBFDA. La FFTDA est plutôt stable. Plutôt.

Quel est l'impact des "nouvelles" disciplines ? Je pense qu'en dehors du MMA et du JJB (ce qui est lié), les variations sont à la marge - à mon sens, et encore. Les disciplines que j'observe (de loin) ne me semblent pas connaître une explosion de leurs effectifs. Pas de chiffres à avancer, puisqu'on parle de structures non reconnues par l’État français.
Journalisée

Pages: [1] 2   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.