Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesArts martiaux et sports de combatsArts martiaux et sports de combats Chinois (Modérateur: artmintch)Comment sortir du cadre des taolu (de temps en temps) ?
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Comment sortir du cadre des taolu (de temps en temps) ?  (Lu 190 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Mathieu Huo
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 8


A.M. pratiqué(s): Taichi, Xingyi, Bagua, combat


WWW
« le: 17 Octobre 2018 à 07:39:31 »

大家好 !

Il vous est sûrement déjà arrivé de vouloir sortir un peu de la coutume des Taolu et de vous exprimer librement quand vous vous entraînez.

C'est possible et même recommandé. Pourquoi ?

Parce que quand on ne fait que copier un art (que ce soit dans la technique ou dans la philosophie) l'art "se cristallise" (réf. Bruce Lee dans cette interview très connue : https://youtu.be/0yCeduVJW9s).

Ca ne veut pas dire pour autant que les taolu sont à proscrire car ils sont avant tout des encyclopédies de techniques martiales qui se transmettent de génération en génération.

Pour avoir plus d'infos au sujet de la pratique libre, je vous invite à regarder ça si ça vous dit :
https://cieletmont.com/comment-enchainer-librement-des-techniques-martiales/

 Et d'enchaîner avec un petit commentaire pour savoir ce que vous en pensez et ce que vous en feriez.

Bonne lecture !
Journalisée

"Il y a des gens qui disent qu'ils peuvent ; d'autres qu'ils ne peuvent pas. En général, ils ont tous raison." Henry Ford
hamid
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 184



« Répondre #1 le: 17 Octobre 2018 à 08:35:07 »

Le travail des formes(Tao Lu)est une étape pour approfondir les principes qui se cachent derrière les mouvements.
Pour atteindre le degré le plus élevé l'adepte doit donc se libérer aussi bien de Xing (forme) que de Yi (l'intention), il forme la boucle pour revenir à son point de départ là où il n'avait ni Xing ni Yi.
Si ce n'est que désormais le Xing et le Yi sont devenues une partie naturelle de son être.
Ainsi l'adepte se déplace et réagit exactement conne les circonstances le demandent, à l'instant même plutôt que être motivé par une série infinie d'idées d'avance
<<Le personne qui s'est libéré du Xing(forme) et du Yi(intention) ressemble à s'y méprendre à celle qui n'a reçu aucune formation>>.
Journalisée
musashi
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3258



A.M. pratiqué(s): taekwondo, hapkido, occasionnellement haidong gumdo


« Répondre #2 le: 17 Octobre 2018 à 08:41:11 »

Le travail des formes(Tao Lu)est une étape pour approfondir les principes qui se cachent derrière les mouvements.
Pour atteindre le degré le plus élevé l'adepte doit donc se libérer aussi bien de Xing (forme) que de Yi (l'intention), il forme la boucle pour revenir à son point de départ là où il n'avait ni Xing ni Yi.
Si ce n'est que désormais le Xing et le Yi sont devenues une partie naturelle de son être.
Ainsi l'adepte se déplace et réagit exactement conne les circonstances le demandent, à l'instant même plutôt que être motivé par une série infinie d'idées d'avance
<<Le personne qui s'est libéré du Xing(forme) et du Yi(intention) ressemble à s'y méprendre à celle qui n'a reçu aucune formation>>.

Vraiment très interessant  très surpris
Plus je pratique, et plus je me rends compte que c'est vers ça qu'il faut tendre en effet
Journalisée

"il faut bien comprendre que l'entrainement ne cessera jamais"
-Miyamoto Musashi-
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5367



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #3 le: 17 Octobre 2018 à 13:34:01 »

Les "formes" comme le nom l'indique, c'est pour former le corps. Il faut quelque chose pour "accompagner" donc on a des techniques qui sont des "outils". on peut dire qu'une fois les "principes" sont acquis on oublie les techniques car suivant les situations le corps va réagir naturellement.

En hsing i les premiers "principes" sont le travail: gravité, vrilles, élasticité, force centrifuge, force centripète avec les cinq directions ( les cinq Éléments, qui sont associés plus loin avec les Animaux)

pour le pakua, c'est la spirale donc un mouvement de vrille dans le "volume", physiquement la spirale s'articule sur les trois partie du corps: membres inférieurs, membres supérieurs et buste. Ces parties du corps sont mises en relation selon le principe des six harmonies

rappel
trois harmonies externes:
Epaule ->  hanche ->  tête
 coude ->   genou ->  poitrine
 main ->   ventre ->  ventre

trois harmonies internes :
Mental
Souffle
Muscle



En Taichi
On cherche a obtenir la continuité en changeant les directions du mouvement en supprimant tout les arrêts. On obtient alors une forme souple et fluide et le corps lui même commence a devenir  fluide.

pour ce qui est "libre", plus tard du moment que les "principes" sont acquis, suivant les personnes,des détails peuvent changer a l’exécution c'est suivant les personnalités, sensations de chacun...etc.j'ai pu le constater parfois en regardant autour de moi, ce qui n'a rien de mal du moment que l'idée y est.

 clin d'oeil
Journalisée
Farfar974
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 279


Amituofo


A.M. pratiqué(s): Shaolin Wu Gong


WWW
« Répondre #4 le: 19 Octobre 2018 à 07:13:43 »

Bonjour à tous,

Pour bien poser les bases de ce que l'on parle, je me permets de rappeler ici une définition un peu plus précise des termes que l'on utilise.



Citation

   
   
Re : Que veut dire le terme Taolu ?
« Répondre #5 le: 10 Janvier 2009 à 06:39:29 »
   Citer en réponse
Bonjour,

Je permets en qualité d'enseignant de Qigong, d'arts de combat et sinologue d'apporter modestement ma contribution aux interrogations de certains concernant le sens du mot Tào Lù, 套路. En fait,

Tào, 套 (Ricci, 4771) signifie :

1)   « Foureau », « Gaine », « Etui », « Enveloppe », « Housse »
2)   « Nœud coulant », « piège »
3)   « Harnacher », Atteler »
4)   « Imiter », « Copier », « Reproduire »
5)   « Banalités d’usage », « Formules conventionnelles »
6)   « Assortiment complet », « Série », « Jeu ».

Lù, 路 (Ricci, 3264) signifie

1)    « Route », « Chemin », « Ligne », « Voie de communication », « Distance », « Issue », « Trajet », etc.
2)   « Direction », « Orientation »
3)   « Voie », Moyen », « Procédé », « Méthode »
4)   « Goût », « Penchant », « Inclination »
5)   « Espèce », « Sorte », « Classe ».

   Ainsi, ici Tào, 套 ne désigne pas le principe philosophique en tant que « Voie du Dào 道 » (qui n’est pas le même idéogramme et qui ne s'écrit pas de la même façon en Pinyin) mais un enchaînement, une série servant à gainer, à envelopper un contenu d'enseignement.

Ainsi, Tào Lù, 套路, difficilement traduisible en deux mots serait plutôt à traduire par quelque chose comme « Méthode réalisée en déplacement sous la forme de série/d'enchainement servant à gainer (le corps, le souffle et l'esprit)".

Plus simplement, mais de façon très incomplète, Tào Lù, 套路 pourrait être traduit par "Série en déplacement".

Avec toute ma sympathie et mon respect,

Bien cordialement à toutes et à tous,

Christophe Cadène (Association Yang Sheng)





http://www.techniques-martiales.com/tm-forum/Que-veut-dire-le-terme-taolu-sujet-302-0.html

Journalisée

«Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.»

Einstein
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.