Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLe coin détenteDiscussionsLes arts martiaux (Modérateurs: artmintch, Hattori Aruno, Oliv 0808, Wsorhan)Bilan d'une année de Ninjutsu
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Bilan d'une année de Ninjutsu  (Lu 593 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Bastef
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 50



A.M. pratiqué(s): Anciennement Karaté Shotokan, Nihon Taijutsu, Ninjutsu actuellement


« le: 23 Juin 2019 à 15:22:40 »

Août 2018, je me souviens encore d'un homme, timide, qui assistait à son cours de découverte de Ninjutsu alors qu'il avait de gros doutes sur l'efficacité et l'authenticité de cette discipline. Tant de charlatans, tant de mauvaises personnes étaient décriées sur le net!

Mais à côté de ça, quelques enseignants d'exception. Et je devais me déplacer pour savoir à qui j'avais affaire.J'étais conquis:
au final, je découvrais un élève de Kacem Zoughari, chargé du développement du Ninjutsu dans ma région, qui bougeait comme un extra-terrestre.

Je passais en parallèle par une phase de burnout au travail, il me fallait quelque chose pour rehausser la tête. Septembre, je m'investissais pleinement dans la discipline, mais timidement.
Le monde des koryu, travail avec arme, travail à main nues avec des formes de frappes exotiques de l'ordre du fantasme,tirées toutes droits des livres de Henry Plée, pionnier du karaté en france.

Un travail très complet sur les postures, sur la relaxation, les étirements, la respiration. Quelques stages, enchaînant plusieurs heures de cours.A côté de ça, une ambiance véritablement convivial, un repas de noël dans un restaurant où je dégustais pour la première fois un canard laqué au champignon, délicieux, à côté d'une ceinture noire, comme c*l et chemise avec mon professeur, qui enchaînait les anecdotes de leurs rencontre avec Ichizuka et quelques sensei du japon.  noel maboul

Je cherchais quelque chose de traditionnel, mais également une communauté de passionnés. Au départ sur les exercices à deux, c'est marrant cette tendance que j'avais à baisser les yeux. Maintenant, j'ai acquis de la confiance, et je lève les yeux, je corrige mon partenaire également sur les exercices, il me corrige et je me sens dans mon élément.Une grande complicité s'installe entre nous.

A la fin de l'année, nous avons organiser une assemblée générale pour connaître le devenir de l'association: pour l'année prochaine, cours d'arts martiaux koryu, mais également shiatsu, histoire japonaise, cours de langue japonaise, stage Togakure-ryu où nous travaillerons la chaîne, les shuriken !!
Ils cherchaient des personnes qui s'impliquaient plus activement dans l'association, et je me voyais... avec surprise, lever la main.
J'étais le premier surpris,le travail, ma phase de burnout me paraissait si loin à ce moment là. Ce boulot écrasant, ce n'était plus ma vie.  Grimaçant
Journalisée

"Aie le courage de te servir de ton propre entendement" "Sapere aude" Emmanuel Kant
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4465



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #1 le: 23 Juin 2019 à 16:54:29 »

Si c'est un élève de Kacem, il doit être correct.  Clin d'oeil
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.