Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLa pratiqueEntrainement (Modérateurs: artmintch, Hattori Aruno, Oliv 0808, Wsorhan)Que représente la ceinture noire ?
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Que représente la ceinture noire ?  (Lu 148 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
mathieu
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 157



A.M. pratiqué(s): Jujutsu, taekwondo, Wado ryu


« le: 05 Mai 2019 à 18:55:51 »

Salut tout le monde, ça faisait longtemps que j'avais pas posté un petit truc ici ^^'

Ce samedi j'ai obtenu mon 1er Dan de Wado-Ryu, petit évènement au combien sympathique et qui rempli l'égo de fierté ^^ et qui ma aussi poussé à me (re) poser cette question que je trouve à la fois simple et complexe :

Que représente la ceinture noire ?

Pour moi, et je vais peut être un peu cliché, il s'agit d'une étape dans la pratique des arts martiaux. Une étape importante qui nous fait entrer dans une nouvelle dimension de pratique et qui doit nous pousser sérieusifier notre façon de nous entraîner.
Je trouve que cette ceinture noire doit responsabiliser notre pratique, car à partir du moment où nous arborons ce petit bout de tissu (enfin petit, 280cm pour quand même XD) nous devenons des exemples pour les débutants.

Voilà, peut être appose-je trop de signification et de symbolique à cette ceinture qui au final n'est peut être véritablement qu'un simple bout de tissu.

Quel est votre avis sur la question ?   
Journalisée

Wolk On !
Takuan
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 163



A.M. pratiqué(s): Taekwondo / Self-défense - Ex : Qwan Ki Do (surtout), Wǔshù (un peu)


« Répondre #1 le: 05 Mai 2019 à 20:11:00 »

Félicitations, comme tu le dis, c'est une étape importante !
Je ne pense pas que ce soit qu'un bout de tissu. Avec une ceinture noire, aux yeux d'autrui tu deviens en quelques sortes "représentant" de ton art martial.
Du coup je ne sais pas si ça donne des pouvoirs magiques mystiques mais ça donne bien à mon sens une certaine responsabilité  clin d'oeil
Journalisée
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5389



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #2 le: 05 Mai 2019 à 20:45:01 »

Donc félicitations  Sourire
Pour la réponse au sujet, les "motivations" peuvent être  différentes. Certains peuvent avoir l'envie d'enseigner donc besoin. D'autres gravir des échelons par "plaisir" ou pour souvent entendu connaître son niveau (je pense qu'il n'y a pas besoin spécialement de ça ). Certains n'en veulent pas trouvent aucun "interet" j'en ai connu aussi refusent par "peur". C'est à chacun son choix.
Maintenant on ne peut pas dire qu'un pratiquant  qui ne veut pas se soumettre à passer sa ceinture, qui suit les mêmes cours avec sérieux et motivation sera moins bon qu'un autre qui a une CN .
Fut un temps il a du y avoir un débat "controversé " sur le forum.
Personnellement je ne pensais jamais à passer une CN, mais j'avais été  poussé par le prof. Cela m'avait en fin de compte, entre autre, fait une "expérience" de passer devant un jury. Ensuite après quelques  temps j'ai mis la ceinture dans un placard et continuer  à pratiquer sans elle.
 clin d'oeil
Journalisée
mathieu
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 157



A.M. pratiqué(s): Jujutsu, taekwondo, Wado ryu


« Répondre #3 le: 07 Mai 2019 à 08:53:07 »

(Merci à vous deux ^^)
Il est certain que la ceinture noir n'est pas qu'une question de motivation, sinon que faire une fois cet objectif atteint ? Arrêter notre pratique en pensant avoir tout compris et tout accomplis alors même que l'on est qu'au début du chemin ?
C'est pour ça que je parlais d'étape tout à l'heure, mais est-ce que tu ne penses pas que cela nous donne une certaine responsabilité ?

Pour la question du niveau, il est clair qu'une ceinture n'a jamais fait le niveau du pratiquant qui la porte. Depuis 15 ans j'ai connu des gens avec des ceintures noir et qui ne semblait pas en avoir le niveau et d'autre avec des ceintures inférieur qui mériterais largement de pouvoir porter une ceinture noir ^^

D'où ma question de ce que représente cette ceinture. On voit tellement d'abus ou de charlatant avec cette histoire de ceinture noir qu'on est en droit de ce demander si elle représente encore réellement quelque chose ?
Journalisée

Wolk On !
KaraTengu
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 68



A.M. pratiqué(s): Karate Shotokan, Shorinji Kempo


« Répondre #4 le: 07 Mai 2019 à 21:19:44 »

Mes félicitations, Mathieu.  clin d'oeil

Pour moi la ceinture noire signifie l'acquisition des bases de ton style. Ce n'est pas pour autant que ceux qui ne la passent pas ne les ont pas, mais ceux qui la passent devraient les avoir et donc être (je plussoie Takuan) des "représentants" de leur discipline.

Citation
On voit tellement d'abus ou de charlatant avec cette histoire de ceinture noir qu'on est en droit de ce demander si elle représente encore réellement quelque chose ?
Je pense que la ceinture a la valeur que l'on lui donne. Par exemple, les pratiquants de JJB lui donnent peut-être plus de valeur que la moyenne. Les conditions à son acquisition étant plus difficiles, la ceinture n'a que plus d'intérêt à leurs yeux (et à ceux d'autrui également peut-être).
À l'inverse, les systèmes où l'accès à la ceinture noire (ou équivalent) est facile ne font que perdre en crédibilité aux yeux du public (à mon avis), et cela fait un mètre-étalon moins efficace.
Journalisée
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4446



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #5 le: 09 Mai 2019 à 16:17:03 »

Je pense que la ceinture a la valeur que l'on lui donne. Par exemple, les pratiquants de JJB lui donnent peut-être plus de valeur que la moyenne. Les conditions à son acquisition étant plus difficiles, la ceinture n'a que plus d'intérêt à leurs yeux (et à ceux d'autrui également peut-être).
À l'inverse, les systèmes où l'accès à la ceinture noire (ou équivalent) est facile ne font que perdre en crédibilité aux yeux du public (à mon avis), et cela fait un mètre-étalon moins efficace.

Ça dépend de l'art martial en effet. Elle n'a pas la même valeur partout. Il y a des arts martiaux où ça demande beaucoup de temps, d'effort et d'implication pour l'obtenir (comme dans le JJB), d'autre où c'est vu comme un passage à la maturité et qui est loin, très loin d'être une finalité. Quand j'ai eu la mienne, ma famille s'imaginait que j'avais atteint les hautes strates de la maîtrise martiale. Il n'en est rien même plusieurs années plus tard. Sans parler que dans certaines écoles, l'idée est souvent de donner un grade à un élève non parce qu'il le mérite vraiment mais pour le pousser à   en être digne. En général ça marche.
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
Chichounet
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1840


A.M. pratiqué(s): Jodo, Iaido & Kenjutsu


WWW
« Répondre #6 le: 22 Mai 2019 à 11:59:49 »

"Que représente la ceinture noire ?"
Rien d'autre que le début de l'étude.

Dans les formes fédérales en France, tu l'as au bout de 3 ans et ton étude va pouvoir se poursuivre pendant 30 ou 40 ans par la suite (ou plus, lors du dernier passage de grade de 8° Dan de Jodo au Japon cette année, un candidat avant 93 ans).

Dans certaines écoles privées hors fédérations Françaises reconnues par le ministère de tutelle, la ceinture noire peut être acquise au bout de 5 ans car l'enseignement y est  souvent plus dense, mais le résultat est le même, l'acquisition de cette couleur de  ceinture ne représente que je début de l'étude.

Certaines écoles traditionnelles ne délivrent même pas de grades par voie de ceintures.
Les couleurs de ceintures, c'est une notion moderne, pour faire plaisir au peuple, satisfaire l'égo, si on peut dire, et attirer les masses (sans parler des compétitions, des JO, etc ...). Tout ceci est très éloigné de l'esprit des arts martiaux anciens dits "traditionnels", des écoles dans lesquelles on allait étudier pour être soldat, entrer dans la police ou divers services d'ordre la plupart du temps, quand tu en savais assez, on te refilait un diplôme de l'école et c'était terminé, tu allais chercher du boulot, le reste de l'étude se faisait sur le terrain, ce qui ne s'appelle ni plus ni moins que "l'expérience" par la suite.

Bref, de cela, on a tiré les enseignements modernes avec les  ceintures, etc ... pour ce que ça vaut, ou, je préfère, pour l'importance que chacun veut bien accorder au principe.
« Dernière édition: Hier à 13:21:33 par Chichounet » Journalisée

Le Kata donne les clefs, mais il n'ouvre pas les portes
http://www.shinfukan.com/
mathieu
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 157



A.M. pratiqué(s): Jujutsu, taekwondo, Wado ryu


« Répondre #7 le: Hier à 16:15:58 »

Réponse qui ne manque pas de démontrer ton désamour de ce système il semblerait ^^

Je te remercie pour ces précisions historique dont je n'avais qu'en partie connaissance ^^ mais pour le coup ma question était posé par intérêt plus philosophique qu'autre chose  Sourire

En revanche, je souhaiterais rebondir un peu sur ce que tu dis :
Puisque le système de ceinture à été inventé pour, en effet, satisfaire l'ego et motiver les plus jeune et les occidentaux, ne pourrait on pas lui insuffler une nouvelle signification ? Une qui serait justement plus philosophique et plus "grande" qu'un simple grade.

Et je dirais même plus, au delà du pouvoir, n'en va-t-il pas quelque part de notre devoir que d'insuffler cette âme à cette fameuse ceinture noir ?
 
A nous qui somme passionné par l'aspect plus originel, ou traditionnel et non sportif, des arts martiaux. Peut être que par elle nous pourrions renouveler un intérêt pour ces notions qui se perde sous l'accroissement de la compétition ?

Ou peut être faut-il simplement supprimer toute notions de grade dans tous les arts martiaux ?

Le débat est relancé ^^
Journalisée

Wolk On !
Chichounet
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1840


A.M. pratiqué(s): Jodo, Iaido & Kenjutsu


WWW
« Répondre #8 le: Hier à 21:33:37 »

Réponse qui ne manque pas de démontrer ton désamour de ce système il semblerait ^^
Désamour est un bien grand mot, le remets juste les choses à ce qu'il me semble être leur place.

En revanche, je souhaiterais rebondir un peu sur ce que tu dis :
Puisque le système de ceinture à été inventé pour, en effet, satisfaire l'ego et motiver les plus jeune et les occidentaux
Pas spécialement les occidentaux, à la base c'est du Japon que c'est parti puis les  asiatiques ont suivi (pas tous !), avec des couleurs de ceintures parfois différentes. Jusque dans les années 40, les occidentaux ne pratiquaient pas ou très peu les AM modernes (Judo, Aikido, Karaté et le reste qui a suivi).
Ce serait plutôt pour faire venir les masses au Japon que le système moderne a été initié. il faut savoir qu'au sortir de la guerre, pas mal de disciplines étaient interdites et pratiquées clandestinement, donc il restait peu de monde à les  connaitre. D'autre part, leur finalité avait changé, on ne se servait plus de sabres ni  d'outils anciens pour le maintien de l'ordre, ces disciplines anciennes étaient vouées à disparaître comme en occident les techniques moyenâgeuses ont été perdues (et même si elle renaissent un peu aujourd'hui, mais il y a un fossé entre avant et maintenant). Bref, pour ne pas perdre tout cela, on a codifié des techniques simples à la portée de Monsieur tout le monde qui n'a plus le temps de s'entraîner 8 h par jour, mais  seulement 2 fois par semaine. On lui a donné des ceintures et des médailles pour le motiver, on a joué sur l'aspect ludique aussi qu'on pouvait donner à ces pratiques.
Pour cela, l'ego devait être motivé, c'est tout, c'est simple et ce n'est pas sale, c'est juste devenu autre chose que l'esprit et la destination originel.

ne pourrait on pas lui insuffler une nouvelle signification ?
Franchement, je ne vois pas.

A nous qui somme passionné par l'aspect plus originel, ou traditionnel et non sportif, des arts martiaux. Peut être que par elle nous pourrions renouveler un intérêt pour ces notions qui se perde sous l'accroissement de la compétition ?
Il faut juste être  clair.
Tout d'abord être conscient que les arts dits anciens et traditionnels qu'on nous sert maintenant ont terriblement évolués au cours des temps, ils sont maintenant eux même assez éloignés de leurs propres origines (à quelques très rares exceptions près, disons pour nuancer). Il reste cependant l'esprit, du moins espérons le.
Les méthodes et formes fédérales modernes sont ce qu'elles sont, dans le prolongement de ces racines anciennes, et même si l'esprit à changé, les formes peuvent demander  beaucoup de travail pour être exécutées correctement. D'où une progression qui est  sanctionnée par des grades et qui peut s'exprimer dans des compétitions codifiées de façon à ne pas se blesser*.
L'essentiel est d'être clair dans sa tête, d'être bien conscient de ce que l'on pratique, ne pas mélanger ou confondre les disciplines, ainsi, en conscience on pourra éprouver autant de plaisir à pratiquer l'un ou l'autre ou l'un et l'autre car chacun a quelque chose à offrir à sa façon.

*Par le passé, les écoles anciennes organisaient des compétitions entre elles, entre  différentes écoles, surtout les écoles de sabre. Les  champions de chaque écoles se rencontraient (les meilleurs élèves de terminale, pourrait-on dire).
Pour ne pas se tuer, ils utilisaient des Bokken, mais il y en avait pas mal qui finissaient plus ou moins estropillés. Pour faire court, c'est de là qu'est venu le Kendo moderne (qui n'a déjà plus grand chose à voir avec le Kendo des origines !)
« Dernière édition: Hier à 21:37:48 par Chichounet » Journalisée

Le Kata donne les clefs, mais il n'ouvre pas les portes
http://www.shinfukan.com/
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.