Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLa pratiqueCultureLivres (Modérateur: Wu Song)Les Livres, Chapitre IV : "Fils du Ciel"...
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Les Livres, Chapitre IV : "Fils du Ciel"...  (Lu 2340 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« le: 07 Décembre 2007 à 13:25:15 »

... de Ling Li

Cette historienne chinoise nous entraîne à l'avènement de la dynastie Mandchoue, et c'est pourquoi elle sous titre son ouvrage en France "Le premier Empereur Mandchou"; j'avoue que j'ai commencé le pavé que constitue le livre avec peu de conviction, car j'étais alors dans une période Chine mystique plus que réaliste (je venais de terminer le "Disque de Jade" dont je parlerai dans un autre chapitre), et c'est donc frileusement que j'ai commencé à lire cette partie de l'histoire de chine qui ne m'attire guère puisqu'en plus dominée par des non Hans (et le cinéma doit aussi m'avoir donné certains a priori)... et bien encore une fois, l'on ne peut être sûr de rien, car nous voici plongée grace à Ling Li dans les XVII et XVIIIème siècles, au coeur de la Cité Interdite et de son fonctionnement (gestion des Palais, codes, concubines et impératrices etc...); l'on suit donc Fulin, l'empereur Shunzhi, descendant de la famille Aisin Gioro, lignée dont descendront tous les Qing, qui monte grace à sa mère Zhuang, omniprésente dans les affaires de l'Etat comme dans les affaires privées de l'Empereur, sur le trône à l'âge de six ans.

C'est ainsi une véritable découverte du Pouvoir de l'Empereur et surtout de ses limites, et combien il devait être difficile de concilier avec les princes et les grandes familles qui constituent le paysage politique de lors; manipulations, manigances, coteries, empoisonnements, meurtres etc... l'Empereur ne tenant finalement que sur un fil, avec en plus cette particularite pour Fulin, être le premier empereur non Han, qui doit donc gérer un peuple dont il n'est pas le réprésentant "naturel"; et on découvre un homme sensible, amoureux, d'une femme à moitié Han, mais aussi amoureux de la culture Han, et qui essaie de concilier au mieux les traditions ancestrales Mandchoues nécessaires au soutien des Bannières Mandchoues au régime, et les Hans dont il admire la culture et la société. On se rend compte aussi de la différence Han - Mandchou, ces derniers au pouvoir considérant les premiers en "barbares" et ne voulant pas se mélanger à eux (imaginez donc leur réaction face à cet empereur qui se rapproche de plus en plus des barbares...).
Cet esprit d'intégration des cultures se retrouvera dans son fils successeur, Kangxi, et surtout dans son arrière petit fils Qianlong (voir "Des Racines et des Ailes spéciale 10 ans" en Chine).

On retrouve aussi les européens qui cherchent à faire du prosélytisme religieux, avant les accords commerciaux qui mèneront à la guerre un siècle plus tard.

Un très bon livre, très bien écrit, pas du tout pompeux, et une véritable source d'informations quant aux modes de vie dans la Cité Interdite, et les relations politiciennes de l'époque.

Wu Song
Journalisée

Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.