Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLa pratiqueCultureLivres (Modérateur: Wu Song)Musashi
Pages: [1] 2 3   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Musashi  (Lu 7138 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Xoumaster
Super Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3040



A.M. pratiqué(s): Karaté Défense, Aiki, et plein d'autres choses au fil des rencontres


WWW
« le: 02 Janvier 2015 à 08:42:26 »

Salut

Non ce n'est pas un post consacré à notre charmante amie Belge. Mais je viens de trouver ça:

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Et bé c'est pas mal fait je conseil. Dans la même collection il y a le Hagakure et les 47 Ronins.

Tant que l'on est sur Musashi:

http://www.leotamaki.com/article-miyamoto-musashi-version-2014-125307243.html

<a href="http://www.youtube.com/v/I-uX1bYxAes&amp;rel=0" target="_blank">http://www.youtube.com/v/I-uX1bYxAes&amp;rel=0</a>
« Dernière édition: 02 Janvier 2015 à 11:28:08 par Xoumaster » Journalisée

"He will join us or die Master"
D Vador
Démocrate Galactique


https://www.facebook.com/karate.chamalieres/
musashi
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3269



A.M. pratiqué(s): taekwondo, hapkido, occasionnellement haidong gumdo


« Répondre #1 le: 02 Janvier 2015 à 11:32:58 »

oh comme je suis déçue  Embarrass&eacute;
Journalisée

"il faut bien comprendre que l'entrainement ne cessera jamais"
-Miyamoto Musashi-
Xoumaster
Super Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3040



A.M. pratiqué(s): Karaté Défense, Aiki, et plein d'autres choses au fil des rencontres


WWW
« Répondre #2 le: 02 Janvier 2015 à 11:48:30 »

oh comme je suis déçue  Embarrass&eacute;


 Bisous
Journalisée

"He will join us or die Master"
D Vador
Démocrate Galactique


https://www.facebook.com/karate.chamalieres/
Gaby91
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 254



A.M. pratiqué(s): jujitsu, savate boxe française


« Répondre #3 le: 02 Janvier 2015 à 19:01:17 »

Au niveau des chorés ça a l'air très beau. Ca fait longtemps que je cherche un film avec ces codes. Tu saurais ou on peut le trouver ou acheter?
Journalisée

Chaque année qui passe, nous redevenons novices
Ébahi face au vide étrange qui écrase nos vies

Esturgeon - Lucio Bukowsky
Xoumaster
Super Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3040



A.M. pratiqué(s): Karaté Défense, Aiki, et plein d'autres choses au fil des rencontres


WWW
« Répondre #4 le: 02 Janvier 2015 à 20:52:14 »

Je cherche aussi  désolé
Journalisée

"He will join us or die Master"
D Vador
Démocrate Galactique


https://www.facebook.com/karate.chamalieres/
bokken
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 383



A.M. pratiqué(s): Takamura Ha Shindo Yoshin ryu (Koryu)


WWW
« Répondre #5 le: 02 Janvier 2015 à 22:45:15 »

J'ai regardé le film (2x2h) hier soir, les liens pour le voir gratuitement sont dans l'article de léo. De jolies choré même si on est assez loin de la réalité et même chose sur la réalité "historique" du personnage. Une très jolie image sur tout le film je trouve, même si l'intro dans le dojo des Yoshioka est - je trouve - ce qu'il y a de mieux dans le film.
Un bon moment de détente.
Journalisée

Gaby91
Membre validé
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 254



A.M. pratiqué(s): jujitsu, savate boxe française


« Répondre #6 le: 03 Janvier 2015 à 01:12:37 »

Super merci bokken ^^
Je regarderai ça demain. J'en ai vu un bout, le passage avant le guerre mais je trouve que le prems combat est un peu sauvage et on ne retrouve pas la gestuelle propre au maniement du sabre japonais, net, propre, rapide, précis etc...  Ind&eacute;cis mais bon je suis sûr que ce sera sympa  clin d'oeil
Merci encore 
Journalisée

Chaque année qui passe, nous redevenons novices
Ébahi face au vide étrange qui écrase nos vies

Esturgeon - Lucio Bukowsky
prophet
Invité
« Répondre #7 le: 03 Janvier 2015 à 14:55:19 »


Je regarderai ça demain. J'en ai vu un bout, le passage avant le guerre mais je trouve que le prems combat est un peu sauvage et on ne retrouve pas la gestuelle propre au maniement du sabre japonais, nette, propre, rapide, précis etc... 

Je n'ai pas vu le film, mais lisant ta remarque, je me fais cette réflexion: si on lit de près Musashi, rien n'indique vraiment que sa gestuelle - ou la gestuelle courante au XVI et XVIIèmes siècle - était net, propre, rapide, précise... au sens où on l'entend à voir les sabreurs essentiellement démonstratif d'aujourd'hui.

Il fallait être net, rapide, précis, c'est évident, mais cela ne veut pas dire que cela ressemblait aux chorégraphies et exercices d'aujourd'hui. Musashi rappelle toujours le champs de bataille et son chaos. Il sous entend toujours que les choses ne se font pas de façon éclatante en une fois. Le duel et sa supposée élégance ne sont pas la forme de combat sur laquelle il insiste, même si la légende a surtout conservé ses exploits dans ce domaine.
Journalisée
nauo
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 385



A.M. pratiqué(s): Iaïdo - Kendo-...


« Répondre #8 le: 03 Janvier 2015 à 20:45:18 »

Remarque intéressante, et je suis assez d'accord avec. Les exercices ultraformalisés des écoles de sabres ne correspondent pas forcément à la réalité du combat.
Essayez de vous donner à fond dans un combat, sans craindre de toucher l'autre ou de le blesser, au contraire, et vous verrez que ca prendra un côté plus "sauvage". Je n'ai encore vu que la première scène du film, mais ca rend déjà cette impression. Et on a malgré tout des coups nets et puissants (comme le premier élève Yoshioka qu'il bat lors de son dojo yaburi.
Journalisée
bokken
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 383



A.M. pratiqué(s): Takamura Ha Shindo Yoshin ryu (Koryu)


WWW
« Répondre #9 le: 03 Janvier 2015 à 20:54:22 »

Pour le film ce n'est pas tellement le chaos, c'est très énergique comme un film d'action, de la variété des "cascades". Oui ce n'est pas des kata - mais pour le chaos, hummm bof. Plutôt de l'action avec un côté John Woo, bien fait au demeurant.

Mais finalement, il ne faudra pas chercher de rapport avec la stratégie que Musashi développe (et vend) dans son livre.

A propos (histoire de ne pas parler que du film de 2014), on a en France un représentant d'une des écoles officielles descendant de Musashi : http://nitenichiryu.wordpress.com.
Journalisée

Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4424



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #10 le: 04 Janvier 2015 à 20:07:56 »

Je n'ai pas vu le film, mais lisant ta remarque, je me fais cette réflexion: si on lit de près Musashi, rien n'indique vraiment que sa gestuelle - ou la gestuelle courante au XVI et XVIIèmes siècle - était net, propre, rapide, précise... au sens où on l'entend à voir les sabreurs essentiellement démonstratif d'aujourd'hui.

Il fallait être net, rapide, précis, c'est évident, mais cela ne veut pas dire que cela ressemblait aux chorégraphies et exercices d'aujourd'hui. Musashi rappelle toujours le champs de bataille et son chaos. Il sous entend toujours que les choses ne se font pas de façon éclatante en une fois. Le duel et sa supposée élégance ne sont pas la forme de combat sur laquelle il insiste, même si la légende a surtout conservé ses exploits dans ce domaine.

Bonne réflexion, je trouve.

Je remarque que beaucoup de personnes ont une image très "edoesque" (en référence à l'ère edo, 1603-1867  Clin d'oeil ) de l'art du sabre japonais. Une image de précision, de contrôle, comme on a dit quelque chose de très net. Or, si l'on regarde certaines écoles antérieures à cette époque, on remarque tout de suite approche très pragmatique, relativement basique (à première vue, du moins) et  souvent...Pas gracieuse pour un sou.  Grima&ccedil;ant

Musashi a aussi beau avoir participé à la bataille de Sekigahara (la der' des der' ou presque de l'ère des samurai en armure), qu'il a fait comme beaucoup d'autres en tant que simple fantassin et probablement avec une lance dans les mains plutôt qu'un sabre, sa manière d'approcher le combat dans ses écrits est déjà celle d'un escrimeur individuel, non plus celle d'un guerrier de champs de bataille. 

Personnellement, je pense que Musashi doit surtout sa popularité jusqu'à nos jours aux traces écrites qu'il a laissé. Un peu comme les maitres d'armes européens qui avaient pris la peine de coucher leur savoir martial sur papier. En fin de compte, on ne se souvient que d'eux.

Musashi Miyamoto est loin d'être le seul guerrier japonais a avoir accompli des exploits martiaux. Tadakatsu Honda (1548-1610) est mort imbattu avec plus de 100 combats à son actif et sans jamais subir une blessure sérieuse, si bien qu'on le décrivait comme "le guerrier qui surpasse la mort elle-même". Comme autre exemple, Maeda Keiji (1530-1612) était réputé pour être aussi féroce qu'invincible au combat. Lui aussi avait participé à la bataille de Sekigahara. La différence réside probablement juste dans le fait qu'il n'a laissé que des poèmes à la postérité. Sourire
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
bokken
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 383



A.M. pratiqué(s): Takamura Ha Shindo Yoshin ryu (Koryu)


WWW
« Répondre #11 le: 04 Janvier 2015 à 20:18:12 »

Personnellement, je pense que Musashi doit surtout sa popularité jusqu'à nos jours aux traces écrites qu'il a laissé.

Tout à fait d'accord, surtout que son écrit le plus populaire/célèbre (le gorin no sho), est à la fois une exposition de ses idées/principes et une façon de vendre son art (où l'on compare aux autres styles/écoles d'une manière approprié à son objectif  clin d'oeil ).
Pour une lecture un peu moins biaisée de Musashi, j'aime bien l'étude de Tokitsu (Miyamoto musashi, maître de sabre. Editions Désiris).
Journalisée

nauo
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 385



A.M. pratiqué(s): Iaïdo - Kendo-...


« Répondre #12 le: 05 Janvier 2015 à 05:51:08 »

Remarque intéressante, Hattori, il est vrai que ce que appelles la vision "edoesque" est assez répandue en matière de sabre... quand ca ne tombe pas dans des choses postérieures, je pense notamment au kendo et à certaines de ses idées du 20e quant à la manière de sabrer.
Journalisée
Xoumaster
Super Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3040



A.M. pratiqué(s): Karaté Défense, Aiki, et plein d'autres choses au fil des rencontres


WWW
« Répondre #13 le: 05 Janvier 2015 à 08:56:38 »

Salut

Je viens de voir la première partie du film de 2014 et j'ai bien aimé. Le film colle au roman "la Pierre et le Sabre" malgré qques variantes et les combats sont retranscrits de manière très efficace.

Je ne vais pas juger des formes de corps des escrimeurs car je connais pas bien les pratiques de cette époque mais je trouve que la tension des combats et la violence qui en résulte sont bien retranscrites. J'ai bcp apprécier le fait que le boken soit vu comme il était en réalité une alternative "sécurisé" au sabre pour les exercices et les assauts, mais en réalité une arme à part entière.

impatient de voir la suite
Journalisée

"He will join us or die Master"
D Vador
Démocrate Galactique


https://www.facebook.com/karate.chamalieres/
shinken
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 977



A.M. pratiqué(s): Katori Shinto Ryu, Krav Maga, Aikibudo


« Répondre #14 le: 05 Janvier 2015 à 11:50:25 »

Je n'ai pas vu le film, mais lisant ta remarque, je me fais cette réflexion: si on lit de près Musashi, rien n'indique vraiment que sa gestuelle - ou la gestuelle courante au XVI et XVIIèmes siècle - était net, propre, rapide, précise... au sens où on l'entend à voir les sabreurs essentiellement démonstratif d'aujourd'hui.

Il fallait être net, rapide, précis, c'est évident, mais cela ne veut pas dire que cela ressemblait aux chorégraphies et exercices d'aujourd'hui. Musashi rappelle toujours le champs de bataille et son chaos. Il sous entend toujours que les choses ne se font pas de façon éclatante en une fois. Le duel et sa supposée élégance ne sont pas la forme de combat sur laquelle il insiste, même si la légende a surtout conservé ses exploits dans ce domaine.

Grace aux Grandeurs Nature j'ai pu tester en live mes techniques de combat dans un cadre un poil plus réaliste qu'en dojo, ou on ne connais rien des capacité du ou des adversaires et ou les coups et adversaires arrivent tout azimuth... mine de rien ça ressemblais beaucoup à ça.
Le Kata, exercices et les sparring dans le dojo permettent justement d’acquérir vitesse, précision et netteté en toute quiétude parce qu'en live il n'y à rien à apprendre ou à démontrer... tu te débrouilles et tu t'adaptes, point à la ligne.

Perso lors du dernier GN je me suis beaucoup servi de ma kashira pour frapper(pommeau), j'ai utilisé mes bo-shuriken pour poignarder comme une machine à coudre au lieu de les lancer, très peu de belles frappe mais beaucoup d'égorgement comme le fait souvent musashi dans le vidéo, beaucoup de tranche et coupe frappé aux genoux pour ensuite pousser l'adversaire au sol avec le pied et l'achever. Le probleme c'est que les beaux duels "édoesque" sont rare, y'a toujours un autre convive qui s'invite à la danse, faut être expéditif.
« Dernière édition: 05 Janvier 2015 à 12:08:58 par shinken » Journalisée

Pages: [1] 2 3   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.