Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesArts martiaux et sports de combatsLes news/évènements (Modérateur: Hattori Aruno)Retraite pour le D.L
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Retraite pour le D.L  (Lu 3546 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5443



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« le: 10 Mars 2011 à 13:33:18 »

Citation
Le dalaï-lama a annoncé sa décision de quitter sa fonction de chef du gouvernement tibétain en exil.
Il déposera un amendement en ce sens au Parlement tibétain la semaine prochaine, mais conservera son rôle de leader spirituel.


http://www.france24.com/fr/20110310-tibet-dalai-lama-retraite-politique-chine-bouddhisme-dharamsala
Journalisée
Oliv 0808
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #1 le: 10 Mars 2011 à 17:37:57 »

une décision comme ça,même si elle n'est pas prise à la légère, va faire des remous...
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #2 le: 13 Mars 2011 à 08:29:38 »

C'est un sacré coup politique : le DL est contesté par la Chine, mais aussi en interne, par les partisans d'une répression contre la Chine.

Un des principaux arguments de la Chine, pour la colonisation du Tibet, est que c'est un pays qui est féodal, et dans lequel il n'y a pas de démocratie, le chef n'étant pas élu. Là pour le coup, c'en sera fini de cet argument! Qui plus est, la Chine depuis quelques décennies essait d'imposer les rimpoche et les lamas, et avait déjà choisi le futur Dalaï Lama, le plan de l'actuel DL va donc à contre sens de la manipulation chinoise...
En interne, tous les courants exilés auront les moyens de présenter une candidature, et la majorité des votants appuiera le projet politique du Tibet en exil.

Par contre, quid de la solidarité internationale? Le DL, de par son role religieux, attirait sur le Tibet un focus médiatique, qu'une situation politique "standard" risque de faire perdre (on voit combien les organisations internationales sont inefficaces face aux situations lybiennes, ivoiriennes... qui sont sous leurs yeux pourtant; en même temps, à l'ONU, siège de façon permanenete la Russie et ... la Chine, qui empêchent à chaque fois des résolutions fermes au regard "de l'ingérence" que cela engendrerait... bizarrement, deux nations réputées pour les droits de l'homme...).

Ce sera donc une situation nouvelle, un sacré coup politique, mais qui placera le Tibet en exil sur la lame du rasoir, car tout sera possible alors.

Wu Song
Journalisée

Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #3 le: 28 Avril 2011 à 12:57:41 »

Le nouveau Premier Ministre tibétain a été nommé : il s'agit de Lobsang Sangay, un juriste expert en droit international formé à Harvard, sorti des écoles de DHARAMSALA.

Je précise qu'il a été élu (55%) face à deux concurrents. Qui pouvait voter? tout tibétain, en exil. Sur les quelques 84 000 tibétains en exil qui avaient le droit de vote, plus de 49 000 d'entre eux se seraient rendus aux urnes (soit une participation de 58%).

Cela marque la rupture avec les traditions ancestrales, surtout que Sangay est né en Inde (et n'a donc jamais connu le Tibet). Il est pour l'autonomie du Tibet (comme le D.L.).

Le problème? aucun Etat n'ayant reconnu le gouvernement tibétain en exil (et aucun ne se risquera de le faire face à la Chine...), Sangay devient donc le Premier Ministre d'un gouvernement fantome, en lieu et place d'un D.L. qui représentait plus qu'un chef de gouvernement. Y arrivera t'il? Tel est le pari du D.L. Mais n'oublions pas que le D.L. est un très fin stratège : sans armée, sans argent, sans diplomates de renom, il a réussi à faire des tibétains un peuple opprimé et en exil, et un peuple que la Chine ne peut pas faire passer pour des terroristes (à l'inverse des Ouïghours).

Wu Song
Journalisée

Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.