Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLa pratiqueCultureLivres (Modérateur: Wu Song)L’essence du Karaté-Do
Pages: [1] 2 3   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: L’essence du Karaté-Do  (Lu 20720 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5443



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« le: 08 Mai 2010 à 19:48:59 »

je viens de me procurer ce livre. Depuis des années j'ai voulu des précisions sur Shigeru EGAMI
ça se précise
  Cool

L’essence du Karaté-Do (par Shigeru EGAMI)

Shigeru Egami (1912-1981) fut le président et instructeur en chef du Shotokan Dojo
de la Karaté-do- Shoto-kai japonaise.

Il devient membre du Karaté-Kenkyu-kai et en 1935, de l’association Shotokai qui
rassemble les disciples de maître Funakoshi et devient membre du jury du Shotokan.

Conformément aux dernières volontés de Gichin Funakoshi, la Shotokai se reconstitue
et Shigeru Egami insuffle une nouvelle dimension a cet art.

Il supervise, en 1975, la reconstruction du Shotokan Dojo, a Tokyo, et en devient, dés
1976   le shihan. Le 8 janvier 1981 a 19 heures, Shigeru Egami décède à Tokyo.

Le livre :
-I. Préparation (échauffement )
-II. Techniques de base (postures, coups de pied, poings, techniques de blocage
-III. Katas (7 pages ( trop peu))
-IV. Kumite
-Annexes (5 pages (trop peu))

En résumé intéressant, s’il y avait quelques petits regrets, c’est le manque de photos du
Maître, et livre pas assez épais a mon goût (124 pages) mais on est toujours de plus en
plus exigeant !  :)

Le livre m’a réconforté dans des principes que je retrouve dans ma pratique, et « réconcilié »
(non je n’étais pas fâché !) avec le karaté.
Sans vouloir donner des leçons, je pense que certains pratiquants feraient bien de le lire,
Mais je sais déjà la réponse, il faut vivre avec son temps et ne pas regarder derrière.

Dés que j'aurai un peu tout « étudié » je ferai sûrement quelques résumés

 Clin d'oeil

voir aussi : http://www.techniques-martiales.com/tm-forum/index.php?topic=785.0


Copyright © - N.S pour Y.-K.
« Dernière édition: 30 Décembre 2010 à 21:19:11 par artmintch » Journalisée
Oliv 0808
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #1 le: 08 Mai 2010 à 20:02:48 »

Citation
Mais je sais déjà la réponse, il faut vivre avec son temps et ne pas regarder derrière.

 ??? pourquoi  ??? le passé est aussi la pour nous aider à corriger nos erreurs et à ne pas reproduire celles déjà arrivé

j'attends avec impatience tes résumés  Clin d'oeil
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5443



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #2 le: 08 Mai 2010 à 20:50:29 »

Citation
il faut vivre avec son temps et ne pas regarder derrière.

ce n'est pas moi qui le dit   Roulement d'yeux
Journalisée
Oliv 0808
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #3 le: 08 Mai 2010 à 23:21:56 »

en général, ceux qui le disent regrette une part de leur passé et c'est bien dommage
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
PassionArt
Invité
« Répondre #4 le: 09 Mai 2010 à 17:14:41 »

Maître Egami était un nom très controversé dans l'histoire du Karate de Funakoshi. On peut en tout cas lui laisser deux choses pour sa défense, et ce n'est déjà pas rien:

1) il a poursuivit l'éthique du Karate telle que voulue par Funakoshi père.
2) il a donné une dimension spirituelle supérieure à son art.

Maintenant, il faut admettre que le Shotokai, s'il est une excellente de vie, n'est que d'une très faible efficacité réelle (tout au moins, tel que pratiqué maintenant car les rares vidéos d'Egami sont pertinentes à mon sens). Il y a également de nombreuses "légendes" avancées par maître Egami lui-même et ses élèves.

Comme, par exemple, la faculté de mettre un homme à terre par la seule énergie interne (Ki) et donc sans le toucher, sa crise cardiaque mutuelle avec son discipline alors qu'ils séjournaient ensemble dans un hôtel (ils étaient d'accord tout les deux sur le fait que l'énergie voyageait de corps en corps), etc....
Journalisée
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5443



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #5 le: 09 Mai 2010 à 19:49:24 »

Citation
l faut admettre que le Shotokai....n'est que d'une très faible efficacité réelle

pendant plus de dix ans on m'aurait trompé  Choqué .Je plaisante, mais y a t'il un karaté meilleur qu'un autre ?
personnellement j'en doute !  Clin d'oeil

Journalisée
PassionArt
Invité
« Répondre #6 le: 09 Mai 2010 à 20:01:21 »

Note ce que j'ai mis entre parenthèses juste après cette phrase.  Clin d'oeil

A titre d'anecdote, en visitant un dojo de Shotokai, j'ai une fois vu un sensei en train d'expliquer que l'on pouvait vaincre un adversaire sans le toucher, par la seule force du Ki et de l'expiration. ^^ Et cette anecdote a été vécue par plusieurs autres ayant visiter ces dojo.

Ceci dit, je te rejoins tout à fait. Il n'y a pas de Karate plus efficace qu'un autre (question de pratiquants, pas d'écoles). Mais à tout t'avouer, plus je réfléchis, plus je met en cause son efficacité (je pense que cela vient davantage du mode d'enseignement actuel que du reste).
Journalisée
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5443



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #7 le: 09 Mai 2010 à 22:36:01 »

Dans les propos d’Egami, je ne vois pas de mysticisme, ou de vaincre un adversaire
sans le toucher.
Tout juste en fin de livre deux pages rapides sur le Yin et le Yang, et le Aun no gyo,
exercice pour « l‘ouverture » du corps et de l’esprit. (exercice que j’ai d’ailleurs
montré dans un sujet)

je ne rentrerai pas dans les explications postures, coups de pied, poings, techniques
de blocage, échauffement…on connait, a moins que je remarque des explications
intéressantes.

Quelques propos d’Egami :

- Seiza : on en a parlé dans un autre sujet : au dojo on peut écarter légèrement
les genoux, mais la règle veut que ceux ci soient maintenus scrupuleusement serrés
lors d’une occasion plus formelle…
on ne ferme pas complètement les yeux, fixer un point situé a environ un mètre devant
sans toutefois se concentrer dessus…

-Main ouverte : <<…comment expliquer l’efficacité accrue du blocage main ouverte ?
Personnellement je pense que le fait de ne pas faire le poing évite de raidir la main.
Par conséquent, l’énergie peut circuler tout à fait librement jusqu’au bout des doigts
le blocage n’en est que plus efficace
…>>

-Coup de pied mae-geri : au début, les orteils étaient baissés. C’était la première phalange
 du gros orteil qui percutait la cible.
Pour que les orteils soient « solides » l’exercice était à tenir et  même marcher sur les
orteils repliés.
Est venue ensuite la forme de pied : les orteils sont relevés autant que possible.

-Compétition : << Jadis ce que nous appelons désormais « compétition » était un combat
pour la vie. A celui qui était lancé sur la véritable Voie du guerrier « vaincre »
signifiait nécessairement la mort de l’un des protagonistes.
Dans l’archipel japonais il fallut attendre l’introduction de la compétition sportive a
l’occidental pour constater l’essor des tournois de karaté tel que nous les concevons
aujourd’hui.
La « compétition » sportive n’est pas représentative du karaté, loin s’en faut….
Maître Funakoshi avait coutume de dire que « la compétition n’existe pas dans le
Karaté »…>>


-Défense en position assise : le karaté en avait fait une pratique commune, notamment
pour les débutants.
Sa disparition prématurée et soudaine reste inexpliqué, on ne sait trop si elle est due
au fait que l’on considérait l’exercice inutile, ou au fait qu’il était jugé trop austère
pour la jeunesse de nos sociétés modernes, ou simplement qu’il valait mieux  commencer
a pratiquer debout
 

Journalisée
PassionArt
Invité
« Répondre #8 le: 09 Mai 2010 à 23:27:35 »

(Je parlais des propos recueillis par ses élèves et par ceux qui ont pu l'interviewer de son vivant, pas de ce qui est contenu dans ce livre qui, à mon sens, est tout à fait cohérent).
Journalisée
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5443



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #9 le: 09 Mai 2010 à 23:36:10 »

c'est vrai qu'il y a pas mal de choses qui circulent souvent au sujet de Maitres ou autres, vraies ou fausses.  Clin d'oeil
Journalisée
montaigne
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2339


Que sais je ?


A.M. pratiqué(s): amc


« Répondre #10 le: 10 Mai 2010 à 09:04:41 »

 Il y a  beaucoup de choses qui m'interpellent dans le parcours d'Egami:

-déjà, s'il avait d'excellentes relations avec Funakoshi père, il a énormément travaillé avec le fils et a été très loin dans la vision du karate de celui ci, musculature surcontracté, positions très basse (trop?), influence du sabre japonais et du coup unique...
 Après, il est parti dans une recherche opposé dans certaines choses (plus grande décontraction, travail main ouverte plus important (se qui est la base du karate non japonais Clin d'oeil ), mais sur d'autre n'a pas changé...

 Il y a un livre intéressant écrit par Alain Stoll, celui ci ayant passé de nombreuses années à pratiquer le shotokai, "parcours d'un adepte".

 Ce livre, qui retrace son parcours martial (jusqu'à l'écriture du livre, car depuis, il a évolué), parle de ses nombreuses années de pratique du shotokai, en Europe, comme au Japon.
 Même, après, lorsqu'il est passé à un autre karate (le shaolin mon de Tokitsu), il va continuer à s'interroger sur le shotokai. Pour lui, celui ci, n'a pas été fini et il fait des parallèles avec le baji quan.
Journalisée

Membre de la tribu des Aorses.

"...Son carquois est un sépulcre béant, c'est une nation de héros.
 Ils tiennent fermement l'arc et le javelot, ils sont barbares et impitoyables; leur bruit est comme le mugissement de la mer; ils montent des chevaux..."

 Jérémie,5-6
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5443



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #11 le: 10 Mai 2010 à 10:26:22 »

Ce qui m’intéresse en général, c’est d’avoir de la « documentation », issue du plus
prêt de la base.
Bien que je ne sois plus dans le milieu du karaté, j’avais tellement entendu parler
D’Egami que j’avais besoin d’y « voir » un peu plus prêt ce qu’il disait.
Chose faites avec la traduction de son livre, avec ses « idées », et aussi les évolutions
et changements de la pratique.

Pour  le livre écrit par Alain Stoll  il faut que je m’y « penche » aussi dessus, c’est
quelqu’un que j’ai vaguement croisé à une période au club ou j’étais, mais il a fait
qu’un court passage et si mes souvenirs sont bons, ça ne "passait" pas bien avec le
prof. Il faut dire qu’a cette période, je ne m’intéressais pas encore a ce qui se passait
« politiquement » en dehors de l’entraînement et pas encore dans les « petits papiers »

 Clin d'oeil
Journalisée
PassionArt
Invité
« Répondre #12 le: 10 Mai 2010 à 13:56:25 »

Je rejoins Montaigne sur ce point. Egami était bien plus proche de Yoshitaka, mais l'une de ses grandes caractéristiques est d'avoir totalement remis en cause la puissance du célèbre tsuki (considérant que le Karate offrait le coup le moins destructeur du monde martial).

Ceci dit, il faut lui laisser qu'avec lui, le Shotokan a gardé une part de son âme qui a totalement disparue avec l'aide "bienveillante" (et sentez l'ironie) de la JKA, par exemple. ^^
Journalisée
artmintch
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5443



A.M. pratiqué(s): Karaté, Arts martiaux internes chinois


« Répondre #13 le: 10 Mai 2010 à 17:41:18 »

En continuant, je précise que je ne suis pas la pour prendre parti d’un coté  ou
de l’autre, je ne fais que citer.
  :)

-Echauffement :  certains exercices populaires aujourd’hui ne visent qu’a augmenter
la masse musculaire ou impliquent des mouvements d’étirement ou de flexion des
membres de manière peu naturelle. Mieux vaut s’abstenir et s’adonner à des méthodes
qui permettent de conserver, voir améliorer l’état de santé général…

-Evolution des techniques : pendant ses quarante ans de « carrière » il dit avoir connu
des modifications sans précédent. Exemple a ses débuts le corps était constamment sous
tension et le pratiquant travaillait en posture très haute.
Le style plus ramassé devint la norme par la suite. Les postures au ras du sol adoptées
maintenant, s’expliquent, par la volonté de relâcher au maxi tous les muscles inutiles
au mouvement, et par le souhait d’aider le pratiquant a repousser ses limites…

-Témoignage  Tire la langue : <<… a une époque de ma vie, afin de tester l’efficacité réelle des coups
de poing, je décidai de faire de mon ventre un réceptacle et suggérai à certains membres
de mon entourage de se livrer à une petite expérience avec moi.
Je pensais que les coups de poing du karaté n’étaient pas réellement efficaces et il me
fallait le prouver.
L’expérience me donna raison, meme avec des karatékas qui s’étaient entraînés au poteau
de frappe pendant plusieurs années. Du fait de la concentration excessive dans les
poignets, coudes et épaules, les coups qui se posaient sur mon ventre n’avaient que peu
d’effet. De surcroît, plus le coup était violent et rapide, plus la pression était forte sur le
poignet. La seule conséquence possible était la fracture de cette articulation…
>> 

-Coup de poing : pour l’efficacité, il faut se détendre, et concentrer l’énergie. Si le corps
est raide, celle ci reste confiné dans les coudes, les épaules, le ventre, les hanches et les
jambes et ne peut circuler librement en résumé elle est dispersée dans tout le corps.
Il faut la mobiliser exclusivement dans le poing.
Pratiquer comme si le poing allait littéralement transpercer l’adversaire.
La force physique et la force « spirituelle » sont cultivées conjointement. Il n’est question
que d’harmonie entre le corps et l’esprit

 Clin d'oeil
Journalisée
PassionArt
Invité
« Répondre #14 le: 10 Mai 2010 à 20:51:08 »

Et il a parfaitement raison à mon sens. Le coup de poing donné par un Karateka formé à l'ancienne perd une bien trop grande partie de sa force dans la contraction excessive des muscles. C'est comme tenter de frapper avec une batte que l'on peine à soulever...

En cela, les coups donnés en boxe (principalement l'anglaise) sont bien plus efficaces en termes de destruction.
Journalisée
Pages: [1] 2 3   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.