Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesArts martiaux et sports de combatsArts martiaux et sports de combats d'autres origines (Modérateurs: artmintch, Hattori Aruno, Oliv 0808, Wsorhan)Self-Défense et Tradition
Pages: [1] 2 3 4   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Self-Défense et Tradition  (Lu 27561 fois)
0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion.
Eska
Invité
« le: 30 Mai 2012 à 14:57:39 »

Bonjour !

Si vous vous reportez à mon profil et à ma présentation, vous vous rendrez sûrement compte que je cherche une espèce de ''complétude'' dans mon étude des Arts Martiaux et Sports de Combat.
Ainsi, j'approche le Muay Tai, la Lutte Libre et le Jujutsu Brésilien principalement, avec des éléments de Boxe Anglaise et de Taekwondo (Sportif). J'étudie un peu également la Méthode Feldenkrais, le Tai Chi Chuan et le Do In.
Les quelques travaux que je réalise au(x) sabre(s) ne sont que pour mon plaisir personnel et n'ont rien à voir, ou presque, avec cette démarche.

J'aimerais ajouter une méthode mêlant Self-Defense et approche traditionnel (approche qui me manque quelque peu). J'ai commencé à approcher les Arts Martiaux et Sports de Combat du Sud-Est Asiatique, à savoir les Silat et l'Eskrima, qui me semble être ceux correspondant le plus à cette idée de self-defense / tradition.

Mais peut-être avez-vous d'autres idées pour m'aider, à savoir que j'ai déjà pratiqué plusieurs années de Taijutsu/Jujutsu.

Merci.
Journalisée
Xoumaster
Super Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3046



A.M. pratiqué(s): Karaté Défense, Aiki, et plein d'autres choses au fil des rencontres


WWW
« Répondre #1 le: 30 Mai 2012 à 15:55:32 »

J'aimerais ajouter une méthode mêlant Self-Defense et approche traditionnel (approche qui me manque quelque peu). J'ai commencé à approcher les Arts Martiaux et Sports de Combat du Sud-Est Asiatique, à savoir les Silat et l'Eskrima, qui me semble être ceux correspondant le plus à cette idée de self-defense / tradition.

ET bé voilà tu as la réponse. Je ne vois pas en effet d'autres pratiques correspondants mieux à tes critères.
Journalisée

"He will join us or die Master"
D Vador
Démocrate Galactique


https://www.facebook.com/karate.chamalieres/
Eska
Invité
« Répondre #2 le: 30 Mai 2012 à 16:10:21 »

Ok...

Merci de me conforter dans ma compréhension de la chose ^^.

Néanmoins, j’attends d'éventuels d'autres avis. De pratiquants d'Arts Martiaux et Sports de Combats du Sud-Est Asiatique par exemple je doute...

(Je tiens à préciser que j'ai mis ce topic ici parce qu'il n'y a pas de section ''Self-Defense'').
Journalisée
simon13
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 396


« Répondre #3 le: 30 Mai 2012 à 17:44:47 »

Bonjour,

Pour ma part, en tant que pratiquant de silat, j'y trouve effectivement un bon équilibre entre pratique traditionnel (indispensable pour la compréhension du système et pour pétrir le corps !) et la réalité de la rue. C'est plus pour moi la manière dont on utilise une discipline que la discipline en elle même qui oriente la pratique entre tradition et rue. 2 Concepts, que l'on oppose bien souvent à tort, car se sont 2 faces d'une seule et même pièce !!
Journalisée
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4497



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #4 le: 31 Mai 2012 à 09:52:00 »

De mon côté je pense que tu peux trouver self defense et tradition rassemblés dans les anciennes écoles de jujutsu-taijutsu et les bonnes écoles de ninjutsu contemporaines. tu n'as pas retrouvé ça dans ta pratique du Taijutsu?
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
Eska
Invité
« Répondre #5 le: 31 Mai 2012 à 09:59:06 »

C'est plus pour moi la manière dont on utilise une discipline que la discipline en elle même qui oriente la pratique entre tradition et rue. 2 Concepts, que l'on oppose bien souvent à tort, car se sont 2 faces d'une seule et même pièce !!

C'est bien vrai, mais le problème c'est que bien souvent l'enseignant impose son orientation ou se trompe dans la manière de l'orienter. Avec une pratique qui, dès la base, donne la belle part aux deux aspects, le risque est moins grand.

''De mon côté je pense que tu peux trouver self defense et tradition rassemblés dans les anciennes écoles de jujutsu-taijutsu et les bonnes écoles de ninjutsu contemporaines. tu n'as pas retrouvé ça dans ta pratique du Taijutsu?''

Je le trouvais au début, mais, après avoir repris après quelques temps de pause à cause de mes études, j'ai trouvé que la technique pure prenait trop le pas sur le combat libre par exemple... Ce qui pour moi est une grave erreur quand on prétend enseigner un Art Martial réaliste.
Néanmoins, c'est également du au fait que le club où j'étais, qui reste dans l'absolu le meilleur de la ville niveau Jujutsu/Taijutsu et Karate Chito-Ryu, a subi une baisse de niveau. En effet le professeur a vieilli et a eu des problèmes de santé, et ses élèves qui ont pris une bonne partie du relais n'ont, à mon goût, pas le niveau. Ce n'est pas un reproche, ce sont d'excellent praticiens, mais ne s'improvise pas pédagogue qui veut.

Merci.
Journalisée
renzo
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1905



A.M. pratiqué(s): TaySonVoDao


WWW
« Répondre #6 le: 31 Mai 2012 à 10:19:07 »


Néanmoins, j’attends d'éventuels d'autres avis. De pratiquants d'Arts Martiaux et Sports de Combats du Sud-Est Asiatique par exemple je doute...


A mon avis tradition, self défense et même combat de type sportif (en compétition ou non) doivent être complémentaires. En TaySonVoDao, non seulement on pratique le combat, des techniques de contre etc mais aussi les Quyen (équivalent des katas) avec une place à l'interprétation personnelle mais aussi on cherche à former les pratiquants  pour qu'ils puissent faire face à une situation: concentration globale, mental, acquisition d'habileté... Plus que l'application d'une technique A à une situation B, on recherche à s'adapter!

Sans oublier la part interne de l'art martial basé sur les 5 éléments et les coutumes (salut, histoire d'une école vielle de 200 ans, principes etc...)

A+

Renzo
Journalisée

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


7 juin 2015 - Défi Tay Son !!!
Eska
Invité
« Répondre #7 le: 31 Mai 2012 à 10:41:05 »

A mon avis tradition, self défense et même combat de type sportif (en compétition ou non) doivent être complémentaires. En TaySonVoDao, non seulement on pratique le combat, des techniques de contre etc mais aussi les Quyen (équivalent des katas) avec une place à l'interprétation personnelle mais aussi on cherche à former les pratiquants  pour qu'ils puissent faire face à une situation: concentration globale, mental, acquisition d'habileté... Plus que l'application d'une technique A à une situation B, on recherche à s'adapter!

Sans oublier la part interne de l'art martial basé sur les 5 éléments et les coutumes (salut, histoire d'une école vielle de 200 ans, principes etc...)

A+

Renzo

Disons que les différents aspects d'un Art Martial (tradition, interne, efficacité, etc...) sont vraiment praticables à fond uniquement dans une approche ''à l'ancienne'', c'est à dire parler d'une époque où les gens qui étudiaient les Arts Martiaux pratiquaient huit heures par jour minimum. On sait tous que maintenant c'est presque impossible à cause des impératifs de cette société à la c*n .
D'autant plus que des Arts Martiaux sont déjà, à la base, plus orientés sur un aspect ou un autre... L'avantage de ceux du Sud-Est Asiatique, il me semble, est qu'ils prennent les deux aspects en compte à égalité.
Journalisée
renzo
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1905



A.M. pratiqué(s): TaySonVoDao


WWW
« Répondre #8 le: 31 Mai 2012 à 11:01:46 »

Je ne penses que ce soit les seuls pratiquants à prendre en compte cette donnée...
Et puis la tradition, ce n'est pas forcément l'aspect cérémonial et quelque fois un peu pompeux.

Si on a moins de temps de nos jours (4 séances par semaine entre 1h30 et 3h dans mon club) que dans les temps passés, ça prends plus de temps c'est vrai mais ce n'est pas pour ça qu'il faut lâcher tout les aspects de la pratique.

Il est vrai que comparé à la boxe où on se concentre uniquement sur la confrontation sportive ça prends moins de temps de former correctement les pratiquants, alors par rapport à un boxeur professionnel le pratiquant traditionnel sera toujours moins performant dans l'aspect sportif, car il est sur son terrain :).

Donc la formation d'un pratiquant traditionnel qui prends en compte tous les aspects de la pratique (combat, forme, self, armes, interne...) prends plus de temps mais il faut tout de même s'arranger pour que les pratiquants puissent se débrouiller rapidement. A l'origine les armées TaySon formaient leurs fantassins en 4 mois pour qu'ils soient opérationnels sur le champs de bataille. La méthode d'entraînement permettait de lever des armées rapidement et correspond en cela à un contexte historique qui n'est plus d'actualité de nos jours mais répond à une logique d'adaptation.
« Dernière édition: 31 Mai 2012 à 11:10:13 par renzo » Journalisée

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


7 juin 2015 - Défi Tay Son !!!
Eska
Invité
« Répondre #9 le: 31 Mai 2012 à 11:27:01 »

Je ne penses que ce soit les seuls pratiquants à prendre en compte cette donnée...
Et puis la tradition, ce n'est pas forcément l'aspect cérémonial et quelque fois un peu pompeux.

Si on a moins de temps (4 séances par semaine entre 1h30 et 3h dans mon club) ça prends plus de temps c'est vrai mais ce n'est pas pour ça qu'il faut lâcher tout ces aspects. Il est vrai que comparé à la boxe où on se concentre uniquement sur ^la confrontation sportive ça prends moins de temps de former correctement les pratiquants, alors par rapport à un boxeur professionnel le pratiquant traditionnel sera toujours moins performant sur cet aspect.

Donc la formation d'un pratiquant traditionnel qui prends en compte tous les aspects prends plus de temps mais il faut tout de même s'arranger pour que les pratiquants puissent se débrouiller rapidement. A l'origine les armées TaySon formaient leurs fantassins en 4 mois pour qu'ils soient opérationnels sur le champs de bataille.

Quatre séances par semaine, il faut bien dire que c'est plus que la plupart des clubs. Perso, je suis à deux fois une heure et demi de Muay Thai par semaine, plus pas mal d'entraînement perso, de footing, de cardio et de muscu (du sport 5 à 6 jours par semaine). Si j'attaque un nouvel art martial l'année prochaine, ça sera deux fois une heure et demi en plus... Et là ça commencera à faire pas mal !

A moins de pratiquer à l'ancienne, comme je disais huit heures par jour, je pense qu'il n'est pas possible de devenir performant dans tous les aspects, du moins en moins de dix ans, avec une pratique régulée par des impératifs autres, ne fut-ce que professionnels. Je cherche un petit côté traditionnel dans un Art Martial pour ''structurer'', disons, tous les autres.
Je venais du traditionnel, et je suis arrivé au Muay Tai cette année, et ben je commence juste à assurer un minimum en sparing, et ce contre des gens de mon niveau. Je parle bien évidemment pas des vétérans ou des compétiteurs !  Très souriant. Mais pour ça ça serait pareil partout.
Journalisée
musashi
Membre initié
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3335



A.M. pratiqué(s): karate kyokushin, hapkido, occasionnellement boxe


« Répondre #10 le: 31 Mai 2012 à 16:03:55 »

A mon avis, tu dois plus t'orienté vers la recherche d'un club "bien équilibré" niveau tradition et self.
Car selon moi, tous les arts martiaux (sauf peu être les maniements d'armes) possèdent ses deux parties et peuvent être travaillée de manière équitable.

Maintenant, comme tu dis "ne s'improvise pas pédagogue qui veut" certains clubs oublieront totalement la partie défense, et d'autres totalement la partie tradition. Mais ça ne veux pas dire qu'il est impossible de trouver un club, dans n'importe quel art martial, qui allie les deux.

Après tout, tous les arts martiaux ont été c*n çu pour se défendre, en rue, ou sur un champ de bataille.

Essaye peu etre de découvrir les clubs de ta région, sans te fermer à un art ou un autre parce que "trop self" ou "trop traditionnel". Tu aura peu être une bonne surprise qui sait  Sourire.

Bon évidemment il y a des clubs ou tu ne trouvera pas ce que tu cherche, comme le krav maga, qui n'est pas "traditionnel", ou l'iaido qui n'est pas "self defence" (pour notre société actuelle). Mais je pense que dans tous les arts martiaux pied/poing il y a une chance que tu trouve un club bien "équilibré".
Journalisée

"il faut bien comprendre que l'entrainement ne cessera jamais"
-Miyamoto Musashi-
Oliv 0808
Modérateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5350


Si nul n'est lésé, fais ce qu'il te plaît


A.M. pratiqué(s): yoseikan budo, kali/JKD/silat


« Répondre #11 le: 31 Mai 2012 à 18:18:17 »

tu veux pratiquer l'escrima et le silat ou?
Journalisée

Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non pas par la force mais par la persévérance
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4497



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« Répondre #12 le: 01 Juin 2012 à 09:41:57 »

A moins de pratiquer à l'ancienne, comme je disais huit heures par jour, je pense qu'il n'est pas possible de devenir performant dans tous les aspects, du moins en moins de dix ans, avec une pratique régulée par des impératifs autres, ne fut-ce que professionnels.

Même "autrefois", je pense que pour pratiquer huit heures par jour, il fallait soit avoir fait de son art son métier, soit être matériellement assez confortable, ou soit encore vivre reclus de tous en se nourrissant principalement de baies et de racines. Ca devait donc rester un mode de vie privilégié réservé à une minorité. Même les "Iga no mono" (les hommes d'Iga, autrement dit les ninja qui vivaient cachés dans les montagnes de cette province du Japon) devaient cultiver le sol pour en vivre. Beaucoup ne travaillaient leurs techniques martiales qu'une fois le travail des champs terminé.  Sourire 

Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
Wu Song
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5679


吴宋


A.M. pratiqué(s): Shaolin WuShu Gong Fu et She Quan WuShu Gong Fu (pour faire pompeux...)


WWW
« Répondre #13 le: 01 Juin 2012 à 13:02:08 »

Oui en Chine aussi, la plupart des pratiquants assidus étaient soit du métier (brigand, escorteur, militaire, garde du corps, instructeur), soit se faisaient entretenir par des mandarins ou commerçants férus d'arts-martiaux. Les autres, notemment les élèves, payaient leur prof en entretenant les bâtiments, et en cultivant les terres du prof, en plus de quelques pièces de monnaie selon le prof.

Pour en revenir à la tradition, même la boxe anglaise est fondée dessus  Clin d'oeil

WS
Journalisée

Eska
Invité
« Répondre #14 le: 04 Juin 2012 à 10:06:04 »

Bien entendu, quand je disais huit heures par jour, c'était l'exemple extrême, mais vous avez compris l'idée !

Musashi, j'avoue que ton avis sonne juste, tester plusieurs styles orientés Self (hormis ceux purement ''pragmatiques'' comme le Krav Maga).

Sinon, pour répondre à Oliv 0808, le club en question s'appelle ''Les Terres du Centre'' sur le département du Puy-de-Dôme. Je n'ai aucune idée de ce qu'il vaut.
Journalisée
Pages: [1] 2 3 4   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.